STIBINE, minéralogie

ANTIMOINE

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  • , Universalis
  •  • 3 892 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Préparation »  : […] Lorsqu' on dispose de minerais à haute teneur, la stibine, très fusible, est directement fondue vers 600  0 C avec du fer, qui se sulfure tandis que l'antimoine liquide coule sous la scorie. Dans la plupart des cas, les stibines naturelles subissent une fusion préalable qui les débarrasse de leur gangue et qui donne l'antimoine « cru » à l'aspect vitreux, que l'on grille d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimoine/#i_2954

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Stibine »  : […] La stibine Sb 2 S 3 , orthorhombique (P  bnm ), est fréquemment bien cristallisée en prismes allongés et striés verticalement et pouvant atteindre 40 cm de longueur. En général, la stibine est en agrégats aciculaires, radiés, en masses fibreuses ou en fines aiguilles disséminées dans la gangue. Sa couleur gris de plomb est souvent ternie en bleu noirâtre. Le clivage parfait d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_2954