STÉRILISATION, microbiologie

ALIMENTATION (Aliments) - Technologies de production et de conservation

  • Écrit par 
  • Paul COLONNA
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conservation par la chaleur »  : […] Les traitements thermiques restent les plus employés industriellement. Ils comportent intrinsèquement un chauffage qui va aussi cuire l'aliment et, donc, créer de nouveaux arômes et textures. Ces procédés ne peuvent donc maintenir les aliments dans un état proche de celui d'un produit frais. Ils doivent toujours être définis par le barème de traitement, c'est-à-dire le couple temps de traitement-t […] Lire la suite

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'asepsie »  : […] À partir de 1886, l'antisepsie va faire place à l' asepsie . Cette seconde méthode, mise au point par Pasteur, se différencie de l'antisepsie en ceci qu'au lieu de chercher à protéger l'organisme opéré contre les germes portés par les instruments de l'opérateur elle propose de n'utiliser que des instruments, des bandages, des éponges, des fils de suture préalablement stérilisés par la chaleur. L […] Lire la suite

LAIT

  • Écrit par 
  • Guy CHANTEGRELET, 
  • Charles FLACHAT
  •  • 4 698 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Laits stérilisés »  : […] La stérilisation, par destruction des germes microbiens, des toxines et des enzymes, assure une qualité hygiénique parfaite et une longue conservation à l'abri de l'air, en récipients hermétiquement clos. Elle est opérée sur le lait en vrac, ou après conditionnement en bouteilles. Dans les deux cas, le lait doit être préalablement homogénéisé. L' homogénéisation vise à éviter la montée de la crè […] Lire la suite

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Stérilisation partielle »  : […] La stérilisation partielle par voie physique (chaleur, notamment) ou chimique a pour but essentiel d'éliminer des organismes nuisibles. Il peut s'agir de micro-organismes pathogènes qui sont, pour la plupart, détruits par la chaleur à 75  0 C. Il peut s'agir aussi de micro-organismes non pathogènes, tels que les nitrificateurs, dont l'activité excessive entraîne l'eutrophisation des sols et des e […] Lire la suite