STÉRÉO-ISOMÉRIE

ACIDES-ALCOOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stéréo-isomérie »  : […] Les acides α-alcools secondaires : sont des molécules chirales qui existent sous deux formes énantiomères ou inverses optiques, la nature en fournissant parfois trois : R , S et racémique. C'est le cas de l'acide lactique qui est obtenu sous sa forme racémique par fermentation du lactose du lait sous l'action de Lactobacillus lactis , tandis que l'acide sarcolactique, formé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-alcools/#i_82849

ALCÈNES ou OLÉFINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 677 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Formule générale, structure et isomérie »  : […] De formule générale C n H 2 n , l'alcène contient deux hydrogènes de moins que l'alcane de même chaîne. Cela résulte de la présence, dans son enchaînement carboné, de deux atomes de carbone adjacents, hybrides sp 2 , tricoordinés et qui échangent entre eux deux liaisons. Aux isoméries de structure qu'ils ont en commun avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcenes-olefines/#i_82849

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Stéréo-isomérie »  : […] Tous les acides aminés naturels, sauf le glycocolle, possèdent un carbone asymétrique. C'est ce carbone qui porte la fonction amine, la fonction carboxylique, un atome d'hydrogène et le radical R. Tous, sauf le glycocolle, sont donc actifs sur la lumière polarisée. L'alanine se présente ainsi sous deux formes, L ou D-alanine, qui sont deux isomères optiques ou énantiomorphes. La forme D possède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_82849

CHIRALITÉ, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 342 mots

Un objet est chiral s'il n'est pas superposable à son image dans un miroir, ou image spéculaire. Nos mains appartiennent à cette classe des objets chiraux, d'où leur nom, dérivé du grec kheir , « main ». Nos mains, gauche et droite, sont l'image spéculaire l'une de l'autre. De la même manière, les autres objets chiraux suivent la même dichotomie et sont soit de type gauche, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiralite-chimie/#i_82849

COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 5 019 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Isoméries »  : […] Certaines isoméries ne font pas intervenir la stéréostructure des complexes : isomérie de coordination , par exemple pour isomérie de position qui est une isomérie de coordination à l'intérieur d'un ion complexe polynucléaire ; isomérie d' ionisation illustrée par [Co(NH 3 ) 5 (SO 4 )]Br et [Co(NH 3 ) 5 Br] [SO 4 ] ; isomérie d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-composes-de-coordination/#i_82849

CYCLANES & CYCLÈNES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONIA
  •  • 1 914 mots
  •  • 7 médias

Les cyclanes (ou cyclo- alcanes) sont des hydrocarbures comportant un ou plusieurs cycles d'atomes de carbone unis par des liaisons simples. Les cyclanes simples, non substitués, de formule générale (CH 2 ) n constituent une série homologue particulièrement intéressante, car leurs synthèses et leurs propriétés chimiques varient de façon frappante avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclanes-et-cyclenes/#i_82849

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Configuration stérique »  : […] Le problème est double : il s'agit d'établir les configurations stériques des 4 atomes de carbone asymétrique stables, puis celles du cinquième carbone asymétrique par lequel diffèrent les glucoses α et β. Dans le premier cas, il est plus simple de raisonner sur les formules linéaires : CH 2 OH−(CHOH) 4 −CHO. On utilise trois transformations : – un aldohexose est oxydable en un diacide (cf.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_82849

ISOMÉRIE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 787 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Émergence de la notion d'isomérie »  : […] La prise de conscience par les chimistes de l'existence de ce phénomène d'isomérie, ainsi baptisé par le Suédois Jöns Jakob Berzelius, date du premier tiers du xix e  siècle. Durant la seconde moitié du même siècle, et dans une large mesure grâce aux travaux de Louis Pasteur sur les acides tartriques du vin, il s'avéra qu'il existait une classe p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isomerie-chimie/#i_82849

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Dérivés du soufre quadrivalent »  : […] Il existe peu de composés de type SX 4 où le soufre soit clairement quadrivalent. En chimie organique, la quadrivalence formelle du soufre se manifeste surtout dans des composés tricoordinés, où l'atome de soufre est lié à trois autres atomes, la quatrième valence étant de type électrostatique (charge positive sur le soufre) ou correspondant à une double liaison possible. Il en est ainsi dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_82849

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chiralité et synthèse asymétrique »  : […] Durant les dix dernières années, de grands progrès ont été accomplis dans les méthodes d'études des structures chirales. Celles-ci sont importantes car elles interviennent dans beaucoup de processus biologiques. La majorité des molécules d'intérêt biologique sont chirales (polypeptides, enzymes, stéroïdes, prostaglandines, etc.). Les plus simples d'entre elles peuvent être obtenues par synthèse t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_82849


Affichage 

Stéréo-isomérie de configuration et de conformation

vidéo

Malgré leur similitude, nos deux mains ne sont pas superposablesEn fait, le reflet de l'une est identique à celui de l'autre : elles sont symétriques l'une de l'autre par rapport à un miroir planDe même, deux molécules composées des mêmes atomes peuvent avoir des agencements différents des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Stéréo-isomérie de configuration et de conformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo