LISSNER STÉPHANE (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un homme de théâtre

Né à Paris le 23 janvier 1953, d’une famille d’origine russe, le jeune Stéphane Lissner ne va cependant pas rester longtemps éloigné des planches. Le virus, il l’attrape en 1968, en voyant une pièce de Marguerite Duras, L’Amante anglaise, mise en scène par Claude Régy. Autre choc : Le Regard du sourd, de Robert Wilson, au festival de Nancy 1971. Tenté par la mise en scène, il y renonce après avoir connu trois échecs. Mais à dix-neuf ans, il crée le Théâtre mécanique – l’expérience prend fin après une faillite en 1974. Les grandes lignes de la destinée théâtrale de Stéphane Lissner sont désormais tracées : ce qui l’intéresse, ce n’est pas le divertissement, mais « un théâtre de la pensée et de recherche ».

Il travaille un temps avec Gabriel Garran comme secrétaire général du Centre dramatique national d’Aubervilliers. De 1978 à 1983, il partage avec Jean-Louis Thamin la direction du Centre dramatique national Nice-Côte-d’Azur : il y invite les grands noms de la scène contemporaine – Antoine Vitez, Giorgio Strehler, Robert Wilson – aussi bien que le compositeur Mauricio Kagel ou la chorégraphe Pina Bausch.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LISSNER STÉPHANE (1953- )  » est également traité dans :

FESTIVALS

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Matthieu CHÉREAU, 
  • Jean CHOLLET, 
  • Philippe DULAC, 
  • Christian MERLIN, 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  • , Universalis
  •  • 17 247 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « De nouveaux horizons »  : […] Mais, au cours des années 1990, les problèmes financiers deviennent de plus en plus aigus et le nombre d'opéras représentés se réduit comme peau de chagrin. Après un nouvel arrêt en 1997, Stéphane Lissner, venu du Châtelet, reprend les rênes du festival. Ville, Région et État ayant satisfait ses demandes, les chantiers se multiplient : réfection de l'Archevêché, réhabilitation du Théâtre du Jeu d […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel PAROUTY, « LISSNER STÉPHANE (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-lissner/