STATIQUE

CALCUL INFINITÉSIMAL - Histoire

  • Écrit par 
  • René TATON
  •  • 11 508 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Redécouverte d'Archimède »  : […] Dans une perspective voisine, au xv e  siècle, le philosophe Nicolas de Cues mérite d'être mentionné, ne serait-ce que pour son influence lointaine sur Kepler, pour ses réflexions sur le principe de continuité et son affirmation de l'identité du cercle avec un polygone à un nombre infini de côtés. En fait, les œuvres d'Archimède et de ses discipl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-infinitesimal-histoire/#i_24917

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 12 999 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le principe de causalité dans la physique classique »  : […] Schématiquement, c'est la forme de la trajectoire des astres (planètes, Soleil, étoiles) qui est le premier objet de la physique mathématique. Cette description du déplacement des planètes culmine dans l'œuvre de Ptolémée et, quatorze siècles plus tard, de Copernic. L'astronomie ne formule pas d'hypothèse sur la nature des astres ni sur les causes de leur mouvement : elle en étudie la forme et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_24917

DYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN, 
  • Jeanine MOREL
  •  • 10 004 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Théorèmes généraux »  : […] L'égalité de deux torseurs entraînant l'égalité de leurs éléments de réduction en tout point, on en déduit les théorèmes suivants : 1.  Théorème de la somme dynamique . ce qui, compte tenu des résultats de cinétique, s'écrit ( en désignant par G le centre d'inertie de l'ensemble matériel Σ et par m  (Σ) sa masse) : Pour tout ensemble matériel Σ, la quant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique/#i_24917

FLUIDES MÉCANIQUE DES

  • Écrit par 
  • Jean-François DEVILLERS, 
  • Claude FRANÇOIS, 
  • Bernard LE FUR
  •  • 8 846 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Théorème d'Archimède »  : […] Soit une surface finie plongée dans un fluide au repos. Le fluide placé d'un côté de cette surface exerce sur le fluide placé de l'autre côté des efforts appelés efforts de pression. Lorsque la surface est infiniment petite et d'aire d σ, la résultante de ces efforts de pression est une force infiniment petite, perpendiculaire à la surface, qui s'écrit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-des-fluides/#i_24917

MÉCANIQUE - Histoire de la mécanique

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 6 180 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Les Méchaniques » au début du XVIIe siècle »  : […] Le titre d'un ouvrage publié à Paris en 1634 et présenté comme la traduction d'un manuscrit de jeunesse de Galilée (1597) mérite de figurer, ici-même, à l'entrée de cette histoire, avec son orthographe significative. Les Méchaniques de Galilée , ce sont les machines simples en usage au xvi e siècle, objets de recettes diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-histoire-de-la-mecanique/#i_24917

NAVIRES - Navires de guerre

  • Écrit par 
  • Régis BEAUGRAND, 
  • André BERNARDINI, 
  • Jean LE TALLEC, 
  • Marc MENEZ, 
  • Jean TOUFFAIT
  •  • 12 476 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Tenue en plongée »  : […] Les problèmes touchant la navigation en surface sont considérés comme d'importance secondaire : il n'en a pas été toujours ainsi, en particulier à l'époque où les sous-marins devaient revenir en surface pour recharger leurs batteries et accompagnaient les escadres de bâtiments de surface à des vitesses pouvant atteindre 20 nœuds. Actuellement, les sous-marins sont dessinés essentiellement pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-navires-de-guerre/#i_24917

STEVIN SIMON (1548-1620)

  • Écrit par 
  • Frédéric de BUZON
  •  • 1 497 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Apports en physique »  : […] Dans le domaine de la physique, Stevin est un acteur essentiel de la mathématisation de la statique. Il apparaît ainsi comme le continuateur le plus important d’Archimède. Il formule pour la première fois dans De Beghinselen des Waterwichts (« Les principes de l’hydrostatique ») le « paradoxe hydrostatique », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-stevin/#i_24917

TRIANGLE DES FORCES THÉORÈME DU

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 222 mots

Le Flamand Simon Stevin (1548-1620) est le premier savant de la Renaissance à développer les œuvres d'Archimède. Dans son traité De Beghinschen der Weeghconst (Les Principes de la pesée), il examine la théorie du levier, établit les théorèmes relatifs au plan incliné et discute la détermination des centres de gravité des objets. Sa découverte majeure, décrite dans cet ouvrag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theoreme-du-triangle-des-forces/#i_24917