STATINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Controverses sur les statines

Depuis leur introduction en médecine en 1987, les statines font l'objet de controverses en raison de leurs effets secondaires (la cérivastatine a été retirée du marché en 2001) et d'un doute sur leur utilité dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Ces controverses sont difficiles à analyser, du fait de la réalité du rôle du cholestérol dans la formation des plaques d'athérome et de la mauvaise image du cholestérol dans l'opinion publique.

Les effets secondaires varient selon les statines. Il s'agit surtout de douleurs et d'atteintes musculaires (crampes), ainsi qu'une souffrance hépatique, réversibles à l'arrêt du traitement ou encore après quelques semaines d'usage. Les statines sont ainsi raisonnablement bien tolérées.

Personne ne doute de leur efficacité pour obtenir une diminution du cholestérol sanguin (variable selon les statines et le patrimoine héréditaire du sujet), en particulier celui qui est associé aux LDL, le « mauvais cholestérol », celui qui a tendance à se déposer sous la forme de plaques d'athérome sur la paroi des artères. Très peu doutent de l'importance du cholestérol dans la formation des plaques d'athérome et ignoreraient la complexité des mécanismes moléculaires et cellulaires qui mènent à la formation des plaques. Mais, comme d'autres facteurs de risque sont liés à l'alimentation, à la sédentarité et, de manière générale, au mode de vie occidental et à l'âge du sujet, le cholestérol est loin d'être le seul en cause dans les maladies cardio-vasculaires.

Les études de morbidité-mortalité après la survenue d'un accident vasculaire (comme dans le cas des hypercholestérolémies graves ou génétiques, sujets chez lesquels leur efficacité n'est pas mise en cause) montrent que les statines sont bénéfiques. Faut-il pour autant les prescrire dans les cas de risque faible et devant une hypercholestérolémie faible ou modérée ? Ce choix est-il fondé ? De manière générale, l'épidémiologie des maladies humaines à facteurs de risque multiples est extraordinairement difficile [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  STATINES  » est également traité dans :

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Progression des plaques »  : […] Pour provoquer une ischémie, la plaque doit grandir jusqu'à obstruer l'artère. Deux processus combinés sont sans doute en jeu. Le premier procède des mêmes mécanismes que la formation de la plaque : accumulation lente et régulière de lipides et de tissu fibreux dans l'intima. Le second procède par à-coups intempestifs rythmés par les ruptures de plaque : si elle n'aboutit pas à l'occlusion de l'ar […] Lire la suite

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le médicament moderne »  : […] Pour faire face à la grande plasticité du monde bactérien, qui par mutations chromosomiques apprend à résister aux antibiotiques, l'industrie pharmaceutique a mis au point les céphalosporines de troisième génération (céftriaxone, céfotaxim e , céftazidime). Contre le sida, elle a développé des antiviraux (zidovudine ou AZT, didanosine ou DDI) et des antiprotéases (saquinavir, indinavir, ritonavir […] Lire la suite

Pour citer l’article

Patrick DURIEZ, Jean-Charles FRUCHART, « STATINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/statines/