SPORULATION

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 450 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] Morphologiquement, le groupe des Actinomycètes inclut à la fois des espèces dont le mycélium est rudimentaire au point d'être inexistant (la plupart des Mycobacterium ), d'autres au mycélium fugace (certaines Nocardia ), et enfin des espèces au mycélium développé et persistant comme dans le genre Streptomyces . Parmi les formes mycéliennes, on distingue celles qui ne forment qu'un mycélium « de ba […] […] Lire la suite

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 052 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vitalité et résistance des bactéries »  : […] Outre les conditions physico-chimiques de température, de pH, de concentration ionique, la vitalité des cultures bactériennes est étroitement dépendante de la teneur en eau du milieu de culture. Contrairement aux cellules eucaryotes, les bactéries ne possèdent pas de système permettant une régulation et une épargne de la concentration hydrique dans leur cytoplasme ; celles-ci résistent donc génér […] […] Lire la suite

CELLULE La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de l'entrée en phase S »  : […] L'analyse génétique du cycle de division chez S. pombe avait permis d'identifier le gène cdc 2 comme un activateur bifonctionnel : non seulement son produit est nécessaire au passage G 2  → M, comme nous venons de le voir, mais il est aussi nécessaire au passage G 1  → S. Ce qui avait fait le succès de S. pombe pour l'étude de l'entrée en mitose, c'est le fait que cette levure manifeste une lon […] […] Lire la suite

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 942 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La bactérie et son cycle »  : […] Bacillus anthracis est l'agent responsable du charbon. Il s'agit d'une bactérie Gram positif, sporulante. Les spores, qui sont la forme infectante, sont retrouvées dans le sol où elles peuvent persister pendant des dizaines d'années. La persistance est d'ailleurs une caractéristique de cet agent infectieux et elle est la cause de ce qu'on appelle communément les champs maudits. Ceux-ci correspon […] […] Lire la suite

COHN FERDINAND JULIUS (1828-1898)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 708 mots

Ferdinand Cohn, naturaliste allemand et botaniste, considéré comme un des fondateurs de la bactériologie est né le 24 janvier 1828, dans le ghetto de Breslau (actuellement Wrocław, en Pologne), en Silésie alors prussienne. C'était le premier des trois fils d'un marchand juif, qui ne s'intéressa guère à l'éducation de son pourtant très précoce aîné, dont la scolarité n'eut pas grand relief. Il fut […] […] Lire la suite