SPORTL'année 2018

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Supporters célébrant la victoire des Bleus lors de la Coupe du monde de football 2018

Supporters célébrant la victoire des Bleus lors de la Coupe du monde de football 2018
Crédits : Joao Bolan/ SOPA Images/ LightRocket/ Getty Images

photographie

Kevin Mayer

Kevin Mayer
Crédits : Nicolas Tucat/ AFP

photographie

Geraint Thomas

Geraint Thomas
Crédits : Jean Catuffe/ Getty Images

photographie

Kylian Mbappé, finale de la Coupe du monde 2018

Kylian Mbappé, finale de la Coupe du monde 2018
Crédits : Michael Regan/ FIFA/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Athlétisme : une nouvelle génération aux commandes

Après les départs en retraite d’Usain Bolt et de Mohamed Farah en 2017, l’athlétisme se cherche de nouvelles têtes d’affiche capables de passionner les foules. Certains jeunes athlètes, titrés lors des Championnats du monde en salle à Birmingham (du 1er au 4 mars) ou au cours des Championnats d’Europe à Berlin (6 au 12 août), se sont justement signalés en 2018 et sont appelés à devenir les futures références de leur sport.

C’est le cas notamment du très jeune Norvégien Jakob Ingebrigtsen. À seulement dix-sept ans, ce spécialiste du demi-fond remporte les épreuves du 1 500 mètres et du 5 000 mètres aux Championnats d’Europe à Berlin. Dépassé de justesse par les coureurs kenyans lors des Championnats du monde juniors (10-15 juillet), Jakob Ingebrigtsen devient le premier athlète de l’histoire à remporter les deux épreuves de demi-fond lors d’une même édition des Championnats d’Europe, mais également le plus jeune à décrocher un titre européen.

Un autre jeune sportif, le Suédois Armand Duplantis, se fait connaître lors de cette même compétition en gagnant, à seulement dix-huit ans, le concours de saut à la perche. Déjà sacré aux Championnats du monde juniors et auteur d’un début de saison remarquable, Armand Duplantis marque les esprits lors de la finale du concours le 12 août. Le jeune homme domine ses rivaux, en franchissant une barre placée à 6,05 mètres. Il devance le Russe Timur Morgunov, médaillé d’argent avec un saut à 6,00 mètres, et le Français Renaud Lavillenie, qui monte sur la troisième marche du podium avec un saut à 5,95 mètres. Avec deux perchistes franchissant la barre symbolique des 6 mètres et cinq au-dessus de 5,85 mètres, cette finale du saut à la perche a été l’un des concours les plus denses de l’histoire de la discipline. Malgré sa déception de ne pas avoir réussi à conquérir un quatrième titre de champion d’Europe, Renaud Lavillenie confirme son retour au plus haut niveau, après deux ans de blessures. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

Voir aussi

Pour citer l’article

Félicien BONCENNE, « SPORT - L'année 2018 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2018/