SPORTL'année 2017

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rugby : le XV de France sur le déclin

On espérait que la nomination de Guy Novès au poste de sélectionneur du XV de France allait permettre à l’équipe de France de rugby de retrouver un peu de sa splendeur perdue ces dernières années. Et si les tout débuts de l’ancien entraîneur du Stade toulousain ont laissé entrevoir quelques espoirs, la suite de l’histoire a été très décevante. En effet, le bilan de Guy Novès à la tête du XV de France n’est pas loin d’être catastrophique, avec seulement sept victoires en vingt et un matchs disputés et entraîne son éviction du poste de sélectionneur le 27 décembre. Il est remplacé par Jacques Brunel.

Guy Novès

Photographie : Guy Novès

Le sélectionneur du XV de France Guy Novès observe l'échauffement de ses joueurs avant la rencontre du Tournoi des six nations avec l'Écosse, en 2017, au Stade de France. L'équipe de France de rugby a connu une année 2017 catastrophique qui s'est soldée par limogeage de Guy Novès. 

Crédits : Jean Catuffe/ Getty Images

Afficher

La France a terminé à la troisième place du Tournoi des six nations en 2017, avec un bilan de trois victoires pour deux défaites. Lors du premier match, joué le 4 février dans le stade de Twickenham, à Londres, face à l’Angleterre, les Bleus réalisent une prestation encourageante, mais finissent par s’incliner de justesse (19-16). Lors du match suivant, les Tricolores dominent l’Écosse (22-16), mais ils ne confirment pas ce résultat lors du match suivant et perdent face à l’Irlande (19-9). La large victoire obtenue à Rome contre les Italiens (40-18) puis un succès arraché après dix minutes de temps de supplémentaire contre le pays de Galles laissent entrevoir un léger mieux dans le jeu.

Cependant, les tournées d’été et d’automne sont désastreux en termes de résultats et sur le plan du jeu. En juin, le XV de France concède trois lourdes défaites en Afrique du Sud face aux Springboks (37-14, 37-15, 35-12), sans jamais donner l’impression de pouvoir rivaliser avec une équipe pourtant loin d’être au meilleur de sa forme. La tournée automnale jouée à domicile confirme le déclin du XV de France. Les Bleus sont largement dominés par la Nouvelle-Zélande (38-18), puis s’inclinent à nouveau contre une formation sud-africaine pourtant privée de certains de ses meilleurs éléments (18-17). Ils obtiennent un nul heureux face au Japon (23-23), dans une rencontre pourtant présentée comme une formalité face à la nation qui accueillera la prochaine Coupe du monde

Après cet enchaînement de résultats décevants, l’avenir de l’équipe de France et du rugby français interroge. La solution passe peut-être par une refonte des règles du Championnat de France (Top 14) pour essayer d’y faire évoluer plus de jeunes joueurs français, lesquels sont souvent barrés par la concurrence des joueurs étrangers qui font le bonheur des clubs hexagonaux. C’est là tout le paradoxe du rugby français. Son Championnat se porte bien sur le plan économique et draine toujours plus de stars sur le terrain et de spectateurs dans les stades. Mais le jeu pratiqué par l’équipe nationale n’est aujourd’hui plus à la hauteur des exigences attendues pour s’illustrer au plus haut niveau.

En Championnat justement, c’est l’ASM Clermont-Auvergne qui a décroché le bouclier de Brennus offert au club qui remporte le Top 14. Les Clermontois, souvent excellents lors des saisons régulières, mais malheureux en finale avec douze défaites en treize participations, ont décroché leur deuxième titre de champion de France.

Cependant, les « Jaunards », surnom donné aux joueurs auvergnats, se sont encore fait peur lors de la finale face au RC Toulon (22-16). Après un très bon début de match, les Clermontois ont vu les Varois revenir au score et obtenir une ultime possibilité de marquer un essai pour l’emporter au finish. Mais les coups de pieds manqués par le jeune Anthony Belleau pour Toulon, puis une dernière action défensive héroïque du demi de mêlée Morgan Parra ont permis aux Clermontois de savourer un nouveau titre de champion de France, dix ans après leur premier succès en Top 14.

La saison aurait pu être parfaite pour Clermont avec une victoire en Coupe d’Europe de rugby au mois de mai. Mais, présents pour la troisième fois en finale de cette compétition, les Clermontois se sont inclinés assez logiquement face aux Anglais du Saracens Football Club (28-17), déjà titrés la saison dernière.

Chez les femmes, la Coupe du monde de rugby s’est déroulée du 9 au 26 août en Irlande. La France a échoué en demi-finale, battue sèchement par l’Angleterre (20-3). Les Françaises se sont reprises dans le match pour la troisième place en dominant les États-Unis (31-23) et ce sont les Néo-Zélandaises qui ont été sacrées, après leur victoire en finale contre l’Angleterre (41-32).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Championnats du monde handball 2017 : victoire des Françaises

Championnats du monde handball 2017 : victoire des Françaises
Crédits : Oliver Hardt/ Bongarts/ Getty Images

photographie

Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo, 2017

Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo, 2017
Crédits : Matthew Ashton - AMA/ Getty Images

photographie

Kylian Mbappé

Kylian Mbappé
Crédits : Aurelien Meunier/ Getty Images

photographie

Daniel Narcisse

Daniel Narcisse
Crédits : Jean Catuffe/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Félicien BONCENNE, « SPORT - L'année 2017 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2017/