SPORTL'année 2017

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cyclisme : l’ombre du dopage plane encore

On aurait pu, et même préféré, écrire uniquement sur les performances de la saison en évoquant Christopher Froome et Peter Sagan, les deux principaux protagonistes de l’année 2017, ainsi qu’ils l’avaient déjà été la saison dernière. Malheureusement, une sérieuse suspicion de dopage impliquant Christopher Froome est venue assombrir le bilan de cette saison cycliste. Vainqueur en juillet du Tour de France pour la quatrième fois, le Britannique s’est imposé lors du Tour d’Espagne quelques semaines plus tard. Ce doublé, inédit depuis celui réalisé par le Français Bernard Hinault en 1978, avait fait forte impression.

Ainsi, le Britannique a encore régné sur la course lors de la cent quatrième édition du Tour de France, dont le départ fut donné depuis la ville allemande de Düsseldorf. S’il a parfois été bousculé par ses rivaux, et notamment l’Italien Fabio Aru ou le Français Romain Bardet, Christopher Froome a une nouvelle fois fait étalage de sa supériorité et de sa science de la course pour terminer en jaune à Paris. Contrairement à l’année précédente, il n’est pas parvenu à ajouter une victoire d’étape à son succès final. Mais, s’il a dû s’employer à récupérer le maillot jaune perdu à Peyragudes au profit de Fabio Aru, Christopher Froome – toujours parfaitement secondé par ses coéquipiers d’une formation Sky tout aussi dominatrice que lui – a rapidement écarté les velléités offensives de ses concurrents, en faisant preuve d’une maîtrise quasi totale dans le Massif central puis dans les Alpes, pour finalement rallier Paris avec cinquante-quatre secondes d’avance sur son dauphin, le Colombien Rigoberto Urán.

Le Tour 2017 a été plus animé que le précédent, en partie par le fait des coureurs français, qui se sont montrés très actifs pendant les trois semaines de course. Romain Bardet, vainqueur de la douzième étape, a terminé à la troisième place du classement final, tandis que le Breton Warren Barguil s’est très souvent montré aux avant-postes et a conquis le public par son panache et sa victoire finale dans le classement de la montagne. Le maillot vert, qui récompense le vainqueur du classement par points, est revenu à l’Australien Michael Matthews, très régulier, qui a pu profiter de l’infortune du sprinteur allemand Marcel Kittel, vainqueur de cinq étapes, mais contraint à l’abandon en raison d’une chute à quelques jours de l’arrivée, et surtout de la disqualification du grand favori, le Slovaque Peter Sagan.

Bien qu’il n’ait pas pu aller au bout du Tour de France, en raison de son exclusion après avoir fait chuter le Britannique Mark Cavendish lors d’une arrivée au sprint à Vittel, Peter Sagan a néanmoins marqué la saison 2017. Déjà double champion du monde, le Slovaque a conservé son titre le 24 septembre en s’imposant au sprint à Bergen, en Norvège. Avec cette victoire, il devient le cinquième coureur à remporter trois fois le maillot arc-en-ciel et, surtout, le premier à le faire trois ans de suite.

D’autres coureurs ont animé la saison cycliste 2017. C’est le cas du Néerlandais Tom Dumoulin, vainqueur pour seulement 31 secondes du Tour d’Italie, au terme d’un duel acharné avec le Colombien Nairo Quintana, par ailleurs décevant cette année. Grande nation du vélo, les Pays-Bas n’ont jamais connu de vainqueur du Giro. Avec le succès de Dumoulin, c’est désormais chose faite.

On citera aussi le Belge Greg Van Avermaet, champion olympique en 2016, et vainqueur cette année du classement individuel de l’Union cycliste internationale (UCI) grâce à plusieurs victoires, notamment lors de Paris-Roubaix, qu’il a remporté au terme d’une superbe remontée. Lors de cette épreuve, malgré un dérailleur cassé à 100 kilomètres de l’arrivée, Van Avermaet parvient à revenir sur le peloton de tête, puis s’impose au sprint au vélodrome de Roubaix.

Chez les Français, hormis Romain Bardet et Warren Barguil, plusieurs coureurs se sont distingués. Arnaud Démare a remporté un deuxième titre de champion de France sur route, puis a brillé en début de Tour de France. Le sprinteur de la formation FDJ a remporté la quatrième étape, son premier succès en carrière sur le Tour, et porté le maillot vert pour la première fois de sa carrière. Lilian Calmejane, âgé de vingt-cinq ans, a lui aussi connu son premier succès dans la Grande Boucle en s’imposant en solitaire à la station des Rousses lors de la huitième étape. Il a également remporté la troisième étape et le classement général de l’Étoile de Bessèges, ainsi que le classement de la montagne lors de Paris-Nice. Enfin, Julian Alaphilippe a glané quelques succès importants, dont la huitième étape du Tour d’Espagne et la quatrième étape de Paris-Nice, et a signé plusieurs belles performances dans les classiques en terminant notamment deuxième du Tour de Lombardie et troisième de Milan-San Remo.

Cependant, le cyclisme a une fois encore été entaché par une affaire de dopage. Le 13 décembre, par l’intermédiaire d’une information révélée par les quotidiens Le Monde en France et The Guardian au Royaume-Uni, on apprend que Christopher Froome a fait l’objet d’un contrôle antidopage qualifié « d’anormal » à l’issue de la dix-huitième étape du Tour d’Espagne.

Après analyses, les deux échantillons urinaires prélevés auprès du coureur de la formation Sky indiquent un taux de salbutamol largement supérieur à la limite autorisée dans le cadre de la lutte antidopage. La substance en question, qui sert à soulager et soigner les effets de l’asthme, est en effet autorisée pour les sportifs, mais à usage thérapeutique uniquement.

Présent dans les médicaments les plus connus administrés aux asthmatiques, le salbutamol est considéré comme un produit dopant, car cette molécule permet une dilatation des voies respiratoires qui favorise une meilleure expiration et une meilleure oxygénation du sang. Utilisé en grande quantité, le salbutamol permet aussi d’augmenter la masse musculaire des sportifs. L’asthme dont souffre Christopher Froome est une réalité connue depuis ses débuts chez les professionnels, mais le taux anormalement élevé retrouvé dans ses urines pose question. Pour sa défense, le coureur britannique a déclaré que son asthme s’était aggravé lors de la Vuelta et qu’il avait scrupuleusement suivi les conseils du médecin de l’équipe Sky pour augmenter le dosage de salbutamol, tout en veillant à ne pas utiliser plus que la dose permise. Toutefois, pour de nombreux professionnels du peloton, comme pour la majorité des observateurs, la crédibilité du cyclisme est de nouveau compromise par cette affaire. L’avenir de Froome est entre les mains de l’UCI, l’instance affiliée au CIO, qui gère le développement et la promotion du cyclisme en lien avec les fédérations nationales.

Les Championnats du monde de cyclisme sur piste se sont déroulés du 12 au 16 avril, à Hong Kong. [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Championnats du monde handball 2017 : victoire des Françaises

Championnats du monde handball 2017 : victoire des Françaises
Crédits : Oliver Hardt/ Bongarts/ Getty Images

photographie

Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo, 2017

Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo, 2017
Crédits : Matthew Ashton - AMA/ Getty Images

photographie

Kylian Mbappé

Kylian Mbappé
Crédits : Aurelien Meunier/ Getty Images

photographie

Daniel Narcisse

Daniel Narcisse
Crédits : Jean Catuffe/ Getty Images

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Félicien BONCENNE, « SPORT - L'année 2017 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2017/