SPORTL'année 2015

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Julius Yego

Julius Yego
Crédits : Wang Lili/ xh/ Xinhua Press/ Corbis

photographie

Dafne Schippers

Dafne Schippers
Crédits : Franck Robichon/ epa/ Corbis

photographie

Christopher Froome

Christopher Froome
Crédits : Kim Ludbrook/ EPA/ Corbis

photographie

Nikola et Luka Karabatic

Nikola et Luka Karabatic
Crédits : Christina Pahnke/ Sampics/ Corbis

photographie

Tous les médias


Natation : quelles perspectives olympiques ?

Dresser un bilan collectif pour un sport individuel paraît incongru, mais l’exercice est incontournable depuis des décennies, notamment à l’occasion de la confrontation olympique. Tentons donc de tirer les enseignements des Championnats du monde de natation, qui se sont tenus à Kazan (Russie) du 2 au 9 août 2015, dans une perspective olympique. Les États-Unis occupent, comme toujours, la première place du bilan des nations (8 médailles d’or, 10 médailles d’argent, 5 médailles de bronze). Pourtant, la délégation américaine a paru moins flamboyante que d’habitude, côté masculin notamment (2 médailles d’or seulement). Mais les États-Unis se sont appuyés sur les performances hors norme d’une jeune fille de 18 ans, Katie Ledecky, qui a réussi en sept jours un quadruplé individuel inédit en nage libre, remportant toutes les épreuves, du 200 au 1 500 mètres (elle a ajouté la médaille d’or dans le relais 4 fois 200 mètres). Par ailleurs, Michael Phelps, qui avait été écarté de la sélection nationale à la suite d’une arrestation pour conduite en état d’ivresse, a multiplié les grandes performances aux Championnats des États-Unis : il enrichira sans doute sa collection olympique au Brésil. La deuxième place de l’Australie (7 médailles d’or, 3 médailles d’argent, 6 médailles de bronze), qui s’appuie aussi sur une forte délégation féminine (Emily Seebohm et Bronte Campbell s’adjugent chacune 3 médailles d’or), ne constitue pas une surprise. En revanche, la troisième place de la Chine (5 médailles d’or, 1 médaille d’argent, 7 médailles de bronze) provoque un certain malaise : le succès dans l’épreuve reine, le 100 mètres nage libre, de Ning Zetao, suspendu un an pour dopage en 2011, n’a réjoui personne ; le sulfureux Sun Yang, vainqueur des 400 et 800 mètres, a déclaré forfait juste avant le départ de la finale du 1 500 mètres pour une raison inconnue… La natation britannique, bredouille aux Jeux de Londres, continue de recueillir les fruits de sa remise en cause : la Grande-Bretagne occ [...]

Katie Ledecky

Katie Ledecky

Photographie

La jeune Américaine Katie Ledecky s’est montrée intraitable lors de Championnats du monde natation de Kazan (Russie) en 2015 : en s’adjugeant 4 médailles d’or, elle a grandement contribué au bilan des États-Unis, qui demeurent la première puissance aquatique.  

Crédits : Patrick B. Kraemer/ EPA/ Corbis

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2015 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2015/