SPORTL'année 2014

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rugby : un sport qui se décline aussi au féminin

Organisée du 1er au 17 août en région parisienne, la septième Coupe du monde de rugby féminin a connu un succès populaire et médiatique inattendu. Ainsi, les matchs du premier tour, disputés au Centre national du rugby de Marcoussis, se sont joués devant des tribunes trop petites pour accueillir tous les spectateurs potentiels, alors que les demi-finales et les finales, au stade Jean-Bouin à Paris, ont réuni à chaque fois quelque 20 000 spectateurs. Et plus de 2 millions de téléspectateurs français ont suivi la demi-finale France-Canada. Les Bleues n’ont pas réussi à remporter « leur » Coupe du monde, terminant avec la médaille de bronze ; pourtant, ces jeunes femmes, étudiantes, éducatrices, serveuses ou militaires, ont suscité un enthousiasme inattendu. Le rugby féminin demeure certes un sport confidentiel, mais il a séduit le public et possède de nombreux atouts pour gagner de nouveaux adeptes. Le rugby permet à des jeunes femmes de tous les gabarits de s’exprimer, et le jeu proposé est très agréable : quand les hommes sont dans l’affrontement, les femmes sont dans le contournement ; le cadrage-débordement, cher aux rugbymen du xxe siècle et qui a quasi disparu des terrains lors des matchs masculins, est l’arme favorite de ces dames. Pas de jeu étriqué, mais du panache. Ainsi, à l’occasion de la rencontre pour la médaille de bronze, alors que le temps réglementaire était terminé et que taper en touche assurait la victoire aux Françaises, elles ont osé lancer une attaque inutile, pour le seul régal du public. Et la rapide Canadienne Magali Harvey a crevé l’écran. La victoire finale des Anglaises en appellerait-elle une autre, masculine, en 2015 ? Peut-être…

Coupe du monde de rugby féminin 2014

Photographie : Coupe du monde de rugby féminin 2014

Photographie

Organisée en région parisienne durant la première quinzaine du mois d'août, la septième Coupe du monde de rugby féminin connut un succès public inattendu. Ainsi, les demi-finales et les finales se jouèrent devant des tribunes combles au stade Jean-Bouin, à Paris. Ici, en finale, l'Anglaise... 

Crédits : liewig christian/ CORBIS/ Corbis Sport/ Getty Images

Afficher

Le rugby féminin a prouvé son dynamisme, et il doit désormais transformer l’essai. Pour toutes, l’objectif est clair : briller aux jeux Olympiques de Rio de Janeiro, en 2016, le rugby (à sept) intégrant le programme. La Fédération anglaise a bien compris les enjeux : elle a fait signer un contrat professionnel à vingt rugbywomen, dont douze des championnes du mon [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Agnès Raharolahy, Floria Gueï, Muriel Hurtis et Marie Gayot (de gauche à droite)

Agnès Raharolahy, Floria Gueï, Muriel Hurtis et Marie Gayot (de gauche à droite)
Crédits : Steffen Schmidt/ EPA

photographie

Podium du Tour de France 2014

Podium du Tour de France 2014
Crédits : Jerome Prevost/ POOL/ EPA

photographie

Martin Fourcade

Martin Fourcade
Crédits : Sampics/ CORBIS/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Viktor Ahn

Viktor Ahn
Crédits : Hoch Zwei/ CORBIS/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2014 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2014/