SPORTL'année 2014

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cyclisme : nouvelle donne ou trompe-l’œil ?

L’analyse de la saison 2014 – notamment les résultats du Tour de France et l’approche de certains coureurs vis-à-vis de celui-ci – peut laisser penser qu’on assiste à une nouvelle donne pour le sport cycliste. Déjà, sur la Grande Boucle, aucun contrôle antidopage ne s’est révélé positif : sachons néanmoins raison garder, un passé récent et douloureux venant prouver que cela ne signifie nullement que le dopage ait disparu du peloton ; en outre, en fin d’année, on apprenait que la formation kazakhe Astana (celle de Vincenzo Nibali, lui-même étant totalement hors de cause) se trouvait au cœur d’une grave affaire de dopage. Ensuite, la victoire de l’Italien Vincenzo Nibali, certes facilitée par les abandons sur chute des deux favoris annoncés, le Britannique Christopher Froome et l’Espagnol Alberto Contador, et la présence de deux Français sur le podium marquent le retour au premier plan de deux pays à forte tradition cycliste : aucun Italien n’avait gagné le Tour depuis Marco Pantani, en 1998 ; pour trouver deux coureurs français sur le podium, il faut remonter à 1984, quand Laurent Fignon s’était imposé devant Bernard Hinault. Le succès de Nibali semble s’inscrire dans une nouvelle logique, marquée par la fin des hégémonies d’un coureur sur la Grande Boucle et par le fait que le Tour ne constitue plus, pour certains champions, l’objectif unique de leur année. Ainsi, depuis 2008, aucun coureur n’a remporté deux fois le Tour. En outre, Nibali n’axe pas sa carrière sur le seul Tour de France : il est présent du début à la fin de la saison ; il peut se fixer un autre challenge (par exemple, en 2013, il décida de préparer en priorité le Giro, qu’il remporta, et renonça à participer au Tour). Il en va de même du Colombien Nairo Quintana, deuxième [...]

Podium du Tour de France 2014

Photographie : Podium du Tour de France 2014

Photographie

L'Italien Vincenzo Nibali, maillot jaune, a remporté de belle manière le cent unième Tour de France. Sur le podium, aux Champs-Élysées, il est entouré de deux Français : Jean-Christophe Peraud (à gauche), deuxième, et Thibaut Pinot (maillot blanc de meilleur jeune du Tour), troisième.... 

Crédits : Jerome Prevost/ POOL/ EPA

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Agnès Raharolahy, Floria Gueï, Muriel Hurtis et Marie Gayot (de gauche à droite)

Agnès Raharolahy, Floria Gueï, Muriel Hurtis et Marie Gayot (de gauche à droite)
Crédits : Steffen Schmidt/ EPA

photographie

Podium du Tour de France 2014

Podium du Tour de France 2014
Crédits : Jerome Prevost/ POOL/ EPA

photographie

Martin Fourcade

Martin Fourcade
Crédits : Sampics/ CORBIS/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Viktor Ahn

Viktor Ahn
Crédits : Hoch Zwei/ CORBIS/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2014 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2014/