SPORTL'année 2013

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Teddy Tamgho

Teddy Tamgho
Crédits : Mark Kolbe/ Getty Images

photographie

Franck Ribéry

Franck Ribéry
Crédits : Liewig Christian/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Fabien Gilot, Camille Lacourt, Jérémy Stravius et Giacomo Perez Dortona

Fabien Gilot, Camille Lacourt, Jérémy Stravius et Giacomo Perez Dortona
Crédits : Quinn Rooney/ Getty Images

photographie


Rugby : le paradoxe français

Le XV de France a connu une de ses plus mauvaises saisons : pour la première fois depuis que le Tournoi compte six nations (2000), la France a terminé à la dernière place ; partis en tournée en Nouvelle-Zélande en juin, les Bleus ont subi trois lourdes défaites face aux All Blacks ; en novembre, ils ont été battus à domicile par les All Blacks et par les Springboks ; en 2013, la France ne s’est imposée que face à l’Écosse et aux Tonga. A contrario, la finale de la Coupe d’Europe a opposé deux clubs français, le R.C. Toulon et l’A.S.M. Clermont-Auvergne. Comment expliquer ce paradoxe ? Et s’agit-il vraiment d’un paradoxe ?

En fait, la bonne santé des clubs français porte en elle-même les germes de la mauvaise passe de l’équipe nationale. Concernant le Championnat de France (Top 14), le temps du rugby des villages est oublié, et l’épreuve connaît un succès grandissant (l’affluence moyenne atteignait plus de 13 000 spectateurs par match en 2012-2013). Le Top 14 est ainsi devenu le championnat le plus prospère du monde. Depuis quelques années, des hommes d’affaires ont pris la tête de grands clubs : ainsi de Mourad Boudjellal (Toulon, 2006), Jacky Lorenzetti (Racing-Métro, 2006), Mohed Altrad (Montpellier, 2011) ou François Rivière (Perpignan, 2013). Aussi le budget moyen des clubs est-il en constante augmentation : 6,7 millions d’euros en 2004-2005 ; 19,45 millions d’euros en 2013-2014 (en croissance de près de 7 p. 100 par rapport à la saison 2012-2013). Cet afflux d’argent a provoqué l’arrivée en France de grandes stars mondiales. Citons simplement quelques joueurs phares : les demis d’ouverture Jonny Wilkinson (Angleterre, Toulon), Jonathan Sexton (Irlande, Racing-Métro) ; les trois-quarts Bryan Habana (Afrique du Sud, Toulon), Sitiveni Sivivatu (Nouvelle-Zélande, Clermont), Rene Ranger (Nouvelle-Zélande, Montpellier), Jamie Roberts (pays de Galles, Racing-Métro) ; les deuxièmes lignes Bakkies Botha (Afrique du Sud, Toulon), Ali Williams (Nouvel [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2013 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2013/