SPORTL'année 2013

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Teddy Tamgho

Teddy Tamgho
Crédits : Mark Kolbe/ Getty Images

photographie

Franck Ribéry

Franck Ribéry
Crédits : Liewig Christian/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Fabien Gilot, Camille Lacourt, Jérémy Stravius et Giacomo Perez Dortona

Fabien Gilot, Camille Lacourt, Jérémy Stravius et Giacomo Perez Dortona
Crédits : Quinn Rooney/ Getty Images

photographie


Basket-ball : Tony Parker et les Bleus enfin en or

Après une attente de plus de trois quarts de siècle (la première édition du Championnat d’Europe s’est déroulée en 1935), l’équipe de France masculine de basket-ball est enfin parvenue à remporter la médaille d’or dans une compétition internationale. Or ce succès vient peut-être au moment où on l’attendait le moins, mais il récompense des joueurs qui, malgré les dollars que leur procure la N.B.A., se sont totalement investis sous le maillot de l’équipe de France depuis des années. Pourquoi ce triomphe est-il inattendu ? Tout d’abord, on pensait que de nombreux joueurs resteraient marqués par l’échec olympique de 2012. Ce ne fut visiblement pas le cas. Ensuite, pour des raisons diverses, les meilleurs pivots français (Joakim Noah, bien sûr, mais aussi Ronny Turiaf et Kevin Séraphin) ont déclaré forfait, laissant, pensait-on, le secteur intérieur sinistré. Or Alexis Ajinça et Johan Petro pallièrent parfaitement ces absences. Enfin, on s’interrogeait sur la forme de Tony Parker, qui semblait éreinté par sa saison en N.B.A., saison marquée par la défaite en finale de son équipe, les San Antonio Spurs, face au Miami Heat, à l’issue d’un scénario cruel (4 victoires à 3, alors que les Spurs paraissaient tenir le titre à quelques secondes de la fin du sixième match). Le meneur français était en effet épuisé par sa saison, mais il sut trouver les ressources nécessaires pour, à la fois, livrer des prestations personnelles remarquables (il fut élu meilleur joueur du tournoi) et motiver en patron ses partenaires. En outre, l’équipe de France ne brilla guère lors des deux premiers tours qualificatifs (3 défaites en 8 rencontres), et elle semblait alors incapable de proposer un match plein. Or tout changea par la suite. D’abord, en quart de finale, les Bleus réduisirent au silence un public hostile en battant le pays organisateur de l’épreuve, la Slovénie (72-62). Ensuite, en demi-finale, à l’issue d’un scénario improbable (victoire 75-72 après prolongation, alors que les Bleus accusaient 14 points de retard à la mi-temps), la F [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2013 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2013/