SPORTL'année 2007

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rugby : la Coupe du monde, succès populaire, échec sportif, aventures humaines...

La France a réussi sa Coupe du monde, l'équipe de France a raté la sienne. Cette formule laconique résume le déroulement de la VIe Coupe du monde de rugby. Pendant six semaines, la France sportive a vécu au rythme des quarante-huit matchs de la compétition. L'organisation fut parfaite, les six mille volontaires s'acquittant au mieux de leur tâche ; de Lens à Marseille, de Nantes à Saint-Étienne, le public fut au rendez-vous, dans des terres traditionnellement footballistiques. Plus de 2,3 millions de spectateurs ont assisté aux rencontres, un record. Les audiences télévisées ont atteint des chiffres impressionnants (18,3 millions de téléspectateurs pour la demi-finale France-Angleterre sur T.F.1, un nombre approchant les meilleurs scores du football pour l'équipe de France de Zinédine Zidane). Les enfants affluent dans les écoles de rugby – on compte 30 p. 100 de demandes d'inscriptions supplémentaires.

« On gagne à trente », telle était la formule de Bernard Laporte, qui clamait depuis longtemps que son seul objectif était le titre suprême. Un leitmotiv censé souder un groupe qui eut la chance de préparer cet événement dans les meilleures conditions pendant trois mois, et qui signifiait qu'il n'y avait pas l'équipe type, d'une part, et les remplaçants, d'autre part, pour que chacun demeure concerné, ce qui n'avait pas été le cas en 2003. Cette formule prit toute son acuité dès l'ouverture de la compétition, puisque les Bleus furent battus de façon inattendue par les Pumas argentins (17-12), ce qui poussa le sélectionneur à modifier totalement l'équipe pour la rencontre suivante. Cette défaite initiale a contraint les Français à affronter en quart de finale les favoris néo-zélandais, et à disputer ce match « à domicile »... à Cardiff – résultats de tractations avec les Celtes lors de la désignation du pays organisateur. À l'issue de cet incroyable succès (20-18) – l'un des plus beaux exploits de l'histoire du rugby français –, la formule redevint le classique « on ne change pas une équ [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2007 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2007/