SPORTL'année 2005

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Natation

Surfant sur la vague d'Athènes, la natation française a confirmé sa bonne santé lors des Championnats du monde de Montréal (17-31 juillet 2005), obtenant son meilleur résultat depuis la création de cette compétition en 1973 : deux médailles d'or (Solenne Figuès sur 200 m, 1 min 58,60 s ; Laure Manaudou sur 400 m, 4 min 6,44 s), quatre médailles au total (médaille d'argent sur 100 m pour Malia Metella, médaille de bronze sur 100 m brasse pour Hugues Duboscq), auxquelles s'ajoute la médaille d'or de Virginie Dedieu en natation synchronisée. Les épreuves ont été une nouvelle fois dominées par les États-Unis (17 médailles d'or, 39 médailles au total) et l'Australie (13 médailles d'or, 25 médailles au total), équipe au sein de laquelle, en l'absence de Ian Thorpe, Grant Hackett fut la vedette en remportant les 400 mètres (3 min 42,91 s), 800 mètres (7 min 38,65 s, record du monde) et 1 500 mètres (14 min 42,58 s). Ces trois médailles d'or font de l'Australien le nageur le plus souvent titré (7 victoires) lors des épreuves individuelles aux Championnats du monde.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2005 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2005/