SPORTL'année 2005

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cyclisme : la fin de l'ère Armstrong

Le 24 juillet 2005, Lance Armstrong remportait le Tour de France pour la septième fois consécutivement, avant de mettre un terme à sa carrière sportive. Pour s'adjuger son ultime Grande Boucle, il aura appliqué à la perfection une méthode parfaitement rodée depuis 1999 : s'entourer d'une équipe entièrement dévouée à sa personne, répondre présent aux rendez-vous qu'il se fixe depuis sept ans (étapes contre la montre, première arrivée en altitude), enfin contrôler la course. Parmi ses huit équipiers de la formation Discovery Channel, il pouvait notamment s'appuyer sur Paolo Savoldelli, le vainqueur du Giro, le grand espoir ukrainien Yaroslav Popovych et l'étonnant Américain George Hincapie. Lance Armstrong a commencé par humilier son rival désigné, Jan Ullrich, dès le premier jour, en le rejoignant (il était parti 1 minute après lui) lors du court contre-la-montre Fromentine - Noirmoutier-en-l'Île (19 km). Ensuite, dans les Alpes, il s'appuya sur l'armada Discovery Channel lors de l'étape Grenoble-Courchevel, première arrivée en altitude, pour éparpiller ses principaux adversaires, même s'il connut un petit revers en se faisant devancer sur la ligne par l'Espagnol Alejandro Valverde. Il contrôla alors la course avant de s'imposer lors du second contre-la-montre, à Saint-Étienne. Un scénario connu de tous et suivi à la lettre.

Lance Armstrong quitte néanmoins le peloton entouré d'un malaise. Sur le podium des Champs-Élysées, il s'adressa, un brin désabusé et sans émotion, au public et aux médias, et crut devoir en quelque sorte justifier son écrasante domination : « ... Je voudrais adresser un message aux gens qui ne croient pas au cyclisme, aux cyniques, aux sceptiques, je suis navré qu'ils ne croient pas au miracle, au rêve. » Si L'Américain présente le plus beau palmarès qui se puisse imaginer sur la Grande Boucle, il n'a pu ni lever le voile de suspicion qui entoure ses performances, ni gagner le cœur du public. Pourquoi cette suspicion ? [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2005 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2005/