SPORTL'année 2002

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cyclisme

Les coureurs du Giro n'ont pas retenu les leçons du « blitz » de 2001. Les deux derniers vainqueurs, Stefano Garzelli et Gilberto Simoni, ont été exclus pour dopage. Le troisième favori, Francesco Casagrande, a été mis hors course pour attitude antisportive, alors que le lauréat, Paolo Savoldelli, a remporté l'épreuve sans s'imposer dans la moindre étape : le Tour d'Italie est moribond. Quant au Tour de France, il a encore été dominé par Lance Armstrong. En l'absence de Jan Ullrich – forfait sur blessure, de plus suspendu six mois pour un contrôle positif aux amphétamines –, l'Américain n'avait pas de rival sérieux. Dominateur dans les Pyrénées, il a pu contrôler, avec ses dévoués coéquipiers de l'U.S. Postal, les étapes alpestres, avant d'affirmer plus encore sa supériorité dans le dernier contre-la-montre. Mais le Tour fut une nouvelle fois marqué par une affaire de dopage, qui mit en cause le surprenant troisième, le Lituanien Raimondas Rumsas. Quant au Français Laurent Jalabert, qui s'octroyait pour la seconde fois le maillot à pois du meilleur grimpeur, il a pu mesurer sa popularité après avoir annoncé sa retraite sportive.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2002 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2002/