SPORT (Histoire et société)Sport et argent

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le sport est-il une « marchandise » comme les autres ?

Aujourd'hui, l'organisation du sport professionnel obéit avant tout à la logique du profit. Néanmoins, le spectacle sportif demeure une « marchandise » atypique. En effet, alors que l'économie libérale se fonde sur les lois du marché, selon les mécanismes classiques de l'offre et de la demande et de la concurrence, le sport-spectacle se trouve, lui, en situation de monopole : l'offre provoque la demande. Ainsi, la Fédération internationale de football association (F.I.F.A.) organise – « produit » – la Coupe du monde, la commercialise et détermine les règles qui la régissent. « C'est un peu comme si les constructeurs automobiles avaient écrit eux-mêmes le Code de la route », indique Alain Loret. Un schéma identique s'applique à toutes les compétitions majeures. Les organisateurs du Tour de France cycliste étaient même allés plus loin : en raison des affaires de dopage récurrentes qui touchent son épreuve, Amaury Sport Organisation s'était affranchi en 2008 de la tutelle de l'Union cycliste internationale, refusant que soient alignés au départ de la Grande Boucle des équipes ou des coureurs qui pourraient « nuire à l'image du Tour ».

Mais il faut se souvenir des fonctions premières du sport : éducation, pédagogie, épanouissement personnel et acquisition de vertus collectives. Alors que des levées de boucliers justifiées se manifestent pour protester contre les tentatives de privatisation de secteurs relevant traditionnellement du service public (transports, santé, services postaux, universités, etc.), pourquoi le sport, même professionnel, devrait-il demeurer aux mains des seuls marchands, d'autant que, en France notamment, les subventions publiques (État, collectivités locales) interviennent de manière non négligeable dans son financement ?

Dans ces conditions, ne conviendrait-il pas de considérer le sport – sinon le spectacle sportif – comme un « bien public », à l'échelle planétaire ? Nombre d'analystes soutiennent cette idée. Historiquement, les sociétés puis les États ont en effet considéré que le sport, par les valeurs éducatives qu'il véhicule, représentait une activité d'intérêt général. En outre, le mouvement sportif s'est construit sous la houlette d'acteurs multinationaux (C.I.O., fédérations internationales). En s'appuyant sur ces fondations solides, le sport semble le domaine où la notion de production de « biens publics globaux » pourrait se voir reconnue. Il resterait à définir un cadre juridique régissant le sport-spectacle du point de vue économique, mais aussi sur le plan politique. L'institution d'un « ordre sportif mondial » pourrait être un objectif des nations, à condition de dépasser tous les mercantilismes. Il s'agit là encore d'une utopie, mais la nécessité de matérialiser celle-ci semble criante au regard des dérives du sport-business : corruption, blanchiment d'argent, dopage...

On le voit, le sport – comme la production culturelle – n'est donc pas une « marchandise » comme les autres. Dès lors se pose une question : un contrôle international peut-il s'envisager ?

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Football : les clubs riches

Football : les clubs riches
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Nasser Al-Khelaïfi et Laurent Blanc

Nasser Al-Khelaïfi et Laurent Blanc
Crédits : Liewig Christian/ Corbis Sport/ Getty Images

photographie

Sport : les revenus des stars

Sport : les revenus des stars
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  SPORT  » est également traité dans :

SPORT (Histoire et société) - Histoire

  • Écrit par 
  • Robert PARIENTÉ
  •  • 12 538 mots
  •  • 5 médias

Entre la naissance de l'acte sportif, accompli par l'homme primitif et les épreuves que des centaines de millions de spectateurs suivent avec passion aujourd'hui, quand ils n'y participent pas, subsiste un fil conducteur que les aléas de l'évolution ne sont pas parvenus à rompre.« Le sport, a écrit Jean Giraudoux, est le seul moyen de conserver dans l'homme les qualités de l'homme primitif. Il ass […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 877 mots
  •  • 3 médias

Terme polysémique, le sport a toutes les apparences d'un paradoxe. Alors qu'il est connu de tous et le sujet des conversations les plus quotidiennes, les meilleurs experts ne parviennent pas à le définir avec précision. Parce qu'il rassemble en lui la libre expression du corps exultant dans la consumation de ses énergies et le travail technique rigoureux v […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Économie

  • Écrit par 
  • Wladimir ANDREFF
  •  • 6 790 mots
  •  • 2 médias

L'expression française « économie du sport » confond ce que l'anglais distingue : un secteur de l'économie (the sports economy) et une analyse économique du sport (sports economics). Cette dernière cherche d'abord à estimer le poids économique du sport. Celui-ci dépend de la demande de sport, laquelle peut être étudiée par grandes catégories : pratiques spor […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - Le dopage

  • Écrit par 
  • Jean-François BOURG
  •  • 10 038 mots
  •  • 5 médias

Le dopage est un phénomène social de grande échelle. L'homme n'a jamais pu accepter ses limites physiques ou mentales. Le recours à la cocaïne chez l'écrivain, aux amphétamines chez l'étudiant, aux stimulants chez le manager, aux antidépresseurs chez le tourmenté, aux dopants militaires les plus sophistiqués chez […] Lire la suite

SPORT (Histoire et société) - La presse sportive

  • Écrit par 
  • Jacques MARCHAND
  •  • 6 149 mots
  •  • 1 média

La presse sportive se définit « presse comme les autres, sans être tout à fait comme les autres ». Elle est intégrée, aujourd'hui plus qu'hier, à la presse de grande information, aussi bien pour l'écrit, la radio, la télévision que maintenant sur Internet. Elle remplit les mêmes fonctions, elle a les mêmes exigences techniques et éthiques, les mêmes droits, […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

En 1887, un peu plus de dix ans avant l’Américain Norman Triplett pourtant considéré comme le fondateur de la psychologie sociale expérimentale, le médecin neurologue français Charles Féré est le premier à démontrer l’effet positif de la présence d’autrui sur la performance humaine, mesurée alors en termes de force exercée sur une poignée dynamom […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 662 mots
  •  • 32 médias

Citius, Fortius, Altius(« plus vite, plus fort, plus profond »). Cette devise, proposée en 1891 par le père Henri Didon pour l'Association sportive Albert-le-Grand d'Arcueil et reprise par Pierre de Coubertin pour les […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 189 mots
  •  • 19 médias

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le football

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 13 406 mots
  •  • 40 médias

« C'est beau un monde qui joue. » L'expression est de Michel Platini. Elle fut mise en exergue à l'occasion de la Coupe du monde 1998 en France. Sport-roi, sport-spectacle, sport populaire, sport universel : ainsi peut se définir le football.La Fédération internationale de football association (F.I.F.A.) ras […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le rugby

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

Le 27 août 1995 à Paris, Bernard Lapasset, alors président en exercice de l'International Board, déclarait à la presse que l'instance dirigeante du rugby mondial avait décidé de renoncer aux règles relatives à l'amateurisme et d'autoriser « ... toutes les formes de paiement, à tous les niveaux du jeu ». Les primes de match comme les salaires, versés sous le ma […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT (Histoire et société) - Sport et argent  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sport-et-argent/