SPIRITUELS

APOSTOLIQUES SECTE DES (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 112 mots

Épiphane signale sous le nom d'apostoliques ou apotactiques une secte manichéenne du iv e et du v e  siècle qui professe le refus du mariage, la continence et le détachement des biens matériels. Le terme « apostolique » reparaîtra au xii e siècle pour désigner les premiers cathares exécutés à Cologne et dans la région de Soissons (1114). Mais c'est aux xiii e et xiv e  siècles que l'appellation […] Lire la suite

BERNARD DÉLICIEUX (mort en 1320)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 619 mots

Né à Montpellier, entré chez les Frères mineurs en 1284, Bernard Délicieux était lecteur, c'est-à-dire professeur, au couvent de Carcassonne, dans lequel en 1296 plusieurs citoyens de la ville poursuivis par les inquisiteurs vinrent chercher refuge. Bernard et les autres religieux défendirent les accusés avec tant d'énergie que les poursuivants n'osèrent passer outre. L'année suivante, l'inquisite […] Lire la suite

BONETA NAPROUS (morte en 1325)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 222 mots

Mystique millénariste, proche de l'aile dite « spirituelle » du mouvement franciscain, Naprous Boneta s'apparente par l'esprit aux visionnaires cisterciennes que l'orthodoxie du xiii e siècle avait su se concilier. Mais l'exaltation de sa pensée, prônant la pauvreté volontaire selon le message de François d'Assise, coïncide avec l'hostilité croissante de Rome à l'égard des spirituels. Emprisonnée […] Lire la suite

CLÉMENT V, BERTRAND DE GOT (1260?-1314) pape (1305-1314)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 638 mots

Bertrand de Got est né vers 1260 à Villandraut (Gascogne) et mort le 20 avril 1314 à Roquemaure (Provence). Il est évêque de Comminges en 1295 et devient archevêque de Bordeaux en 1299. Élu pape à Pérouse le 5 juin 1305 grâce à l'influence du roi de France Philippe IV le Bel, il est intronisé le 14 novembre 1305 sous le nom de Clément V. En nommant une majorité de cardinaux français, il assure à […] Lire la suite

CONVENTUELS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 285 mots

Dans l'histoire des Frères mineurs, les Conventuels constituent une branche qui, au xiii e siècle même, s'opposa aux Spirituels et qui, plus tard, face aux Observants, se vit reconnaître un statut autonome au sein de la famille franciscaine. Prédicateurs itinérants, en majorité laïcs, les premiers disciples de saint François, attachés à la règle de la pauvreté absolue, n'avaient pas de vie commun […] Lire la suite

FRATICELLES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 100 mots

L'appellation de fraticelles, de l'italien fraticelli , désigne les dissidents les plus radicaux de la faction dite « spirituelle » qui, dans l'ordre franciscain, oppose à l'aile conventuelle ou orthodoxe la volonté de pratiquer la pauvreté volontaire selon la règle intangible de saint François. Bien que, dans sa condamnation, Jean XXII applique le terme à l'ensemble des spirituels, ceux-ci n'ont […] Lire la suite

JACOPONE DE TODI (1236 env.-1306)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 435 mots

Célèbre poète d'inspiration bonaventurienne et franciscaine, auteur de Laudes qui glorifient avec émotion et ardeur la pauvreté, Jacopone de' Benedetti, né à Todi en Ombrie, fut marquée par un traumatisme en 1268 (probablement la mort brutale de sa femme, écrasée, dit-on, par un plancher qui s'effondra au cours d'un bal), épreuve qui le conduisit à mener pendant dix ans une vie de pénitent dans l […] Lire la suite

JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) pape (1316-1334)

  • Écrit par 
  • Decima L. DOUIE, 
  • Universalis
  •  • 961 mots

Né en 1245 dans une famille bourgeoise aisée de Cahors, Jacques Duèse, ou D'euze, étudie le droit canonique et le droit romain à Paris et Orléans. Chancelier de Charles II d'Anjou en 1309, il est créé cardinal en 1312. Élu pape à Lyon le 7 août 1316 pour succéder à Clément V sous le nom de Jean XXII, il va faire d'Avignon la résidence permanente du Saint-Siège. Les premières années de son pontif […] Lire la suite

MICHEL DE CÉZÈNE (mort en 1342)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 260 mots

Ministre général de l'ordre des Franciscains, appartenant à la tendance des spirituels. Né à Cesena, Michel fait ses études à Paris (1315-1316), où il devient maître en théologie ; il est élu ministre général des Frères mineurs au chapitre général de Naples, en 1316. Il essaie d'abord de réconcilier les deux camps adverses (les spirituels et les Frères de la communauté) qui, à l'intérieur de l'ord […] Lire la suite

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du christianisme primitif au Moyen Âge occidental »  : […] Le millénarisme, très vivace dans le christianisme des premiers siècles, était professé aussi bien par des « orthodoxes », tels Irénée de Lyon à la fin du ii e siècle et Hippolyte de Rome au début du iii e siècle, que par des « hérétiques » comme les montanistes, d'origine phrygienne, et, déjà à la fin du i er siècle, par certains gnostiques (Cérinthe). Au début du iii e siècle, le millénarism […] Lire la suite

OCKHAM GUILLAUME D' (1290 env.-env. 1349)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 6 684 mots

Dans le chapitre « Le « venerabilis inceptor » »  : […] Né à Ockham, dans le Surrey, Guillaume devient franciscain à une date que nous ignorons. Étudiant à Oxford, il y commente le Livre des sentences de Pierre Lombard entre 1318 et 1320. Il ne sera jamais maître en théologie, mais seulement inceptor , c'est-à-dire simple candidat à la maîtrise, titre qu'on interprétera ensuite en appelant Guillaume le « vénérable initiateur », pour souligner ses novat […] Lire la suite

OLIVI ou OLIEU PIERRE JEAN (1248 env.-env. 1298)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 318 mots

Frère mineur, de la tendance des « spirituels », né à Sérignan, en Languedoc, mort à Narbonne. Après des études à Paris, Pierre Jean Olivi (ou Olieu) commence à enseigner en 1270 et fait ses débuts dans la littérature théologique par des commentaires sur les quatre livres des Sentences de Pierre Lombard. Il y exprime ses aspirations joachimistes et s'y déclare partisan du respect rigoureux de la […] Lire la suite

UBERTIN DE CASALE (1259 env.-env. 1328)

  • Écrit par 
  • Edina BOZOKY
  •  • 225 mots

Frère mineur, l'un des chefs des Spirituels de Toscane, Ubertin de Casale s'oriente vers ceux-ci après ses études à Paris et subit alors l'influence des conceptions de Joachim de Flore. D'abord lecteur en théologie à Florence puis, dès 1289, prédicateur, il propage ses idées rigoristes et joachimites en Toscane, dans la vallée de Spolète et dans la Marche d'Ancône. En 1304, ses supérieurs lui reti […] Lire la suite