SPÉLÉOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Aven

Aven
Crédits : John & Eliza Forder/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Développement des principaux systèmes souterrains du globe

Développement des principaux systèmes souterrains du globe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Dénivellations souterraines les plus importantes

Dénivellations souterraines les plus importantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Verticales absolues les plus importantes

Verticales absolues les plus importantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


L'archéologie souterraine

À toutes les époques, l'homme a pratiqué l'exploration souterraine pour chasser, rechercher le salpêtre ou le guano, ou bien, tout simplement, pour trouver un abri ou fuir un danger. En outre, les grottes ont été lieux de culte, abris de sorcier ou de magicien, quelquefois ermitages.

Il faut distinguer les cavités artificielles et les cavités naturelles.

Certaines cavités artificielles correspondent à des galeries de recherche minière ; on connaît ainsi des puits d'extraction de silex, datés du Néolithique, des galeries romaines débouchant dans des gisements de cuivre, des labyrinthes de galeries créés par l'extraction de pierre de construction (par exemple, les 300 km de galeries creusées sous l'agglomération parisienne au cours de plusieurs siècles). Les carrières se sont transformées en souterrains refuges pendant les périodes troublées, comme les souterrains de Naours, en Picardie, capables d'abriter trois mille personnes. Le souterrain, crypte ou temple, pouvait avoir une destination religieuse et souvent sépulcrale en même temps (catacombes de Rome).

Les entrées des cavités naturelles, même petites, ainsi que les surplombs rocheux, faciles à défendre, ont servi d'abris. Les fouilles réalisées montrent que l'implantation de campements successifs s'est poursuivie jusqu'à l'époque historique. La grotte de l'Hortus, dans l'Hérault, connue pour son campement de chasseurs néandertaliens, était encore occupée au ve siècle de notre ère par une population chrétienne, pauvre et rustique, vivant de l'élevage des chèvres. La proximité du jour permettant une activité continuelle, donc l'accumulation de dépôts variés, fait de ces habitats des gisements très riches en informations.

L'homme s'est enfoncé très loin à l'intérieur des cavernes. Aux époques sèches du Néolithique, les suintements en cavernes constituaient des points d'eau appréciables. Les spéléologues découvrent des « grottes citernes », parfois d'accès difficile, où les poteries qui permettaient de r [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur honoraire à l'université de Louvain, membre de l'Académie royale des sciences et de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, membre correspondant du Muséum national d'histoire naturelle de Paris
  • : maître de recherches du Fonds national Belge de la recherche scientifique.

Classification


Autres références

«  SPÉLÉOLOGIE  » est également traité dans :

BRUNIQUEL GROTTE DE, Tarn-et-Garonne

  • Écrit par 
  • Jacques JAUBERT, 
  • Sophie VERHEYDEN
  •  • 1 842 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Découverte et description de la grotte de Bruniquel »  : […] Dominant le cours encaissé de l’Aveyron qui entaille les plateaux les plus méridionaux du Quercy, la grotte de Bruniquel a été découverte en février 1990 par un jeune spéléologue, Bruno Kowalscewski, de la société spéléo-archéologique de Caussade. Deux campagnes de terrain, effectuées en 1992 et 1993 par Michel Soulier et François Rouzaud, ont permis de relever d’étonnantes structures annulaires, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grotte-de-bruniquel-tarn-et-garonne/#i_45984

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe RENAULT, Georges THINÈS, Raymond TERCAFS, « SPÉLÉOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/speleologie/