SPECTROSCOPIE

Médias de l’article

Isaac Newton

Isaac Newton
Crédits : Hulton Getty

photographie

Spectroscope

Spectroscope
Crédits : Hulton Getty

photographie

Robert Bunsen

Robert Bunsen
Crédits : Hulton Getty

photographie

Albert Einstein

Albert Einstein
Crédits : Encyclopedia Britannica

photographie

Tous les médias


Instrumentation

On distingue deux types d'instruments pour analyser les radiations électromagnétiques : les dispositifs dispersifs et les dispositifs interférométriques. Le principe du premier type repose sur la dispersion qui résulte soit de la réfraction, soit de la diffraction. La diffraction des ondes est produite par des obstacles de dimension voisine de la longueur d'onde : bord d'une fente, atomes d'un solide, etc. Près de ces obstacles, la lumière ne se propage plus en ligne droite et il y a localement interférence entre les ondes déviées, ce qui, suivant leur phase relative, conduit à un renforcement de l'onde résultante ou, au contraire, à un affaiblissement. Ces instruments, qu'il soient des spectrographes ou des spectromètres, comprennent généralement trois parties : la source de rayonnement, qui illumine la fente d'entrée, le système dispersif et le détecteur, qui peut ou non être précédé d'une fente de sortie. Un dispositif de focalisation est intercalé entre la source et le système dispersif de façon à diriger sur celui-ci un faisceau de rayons parallèles. De même, à la sortie du système dispersif, les faisceaux parallèles traversent un second dispositif de focalisation de façon à former pour chacune des composantes l'image de la fente d'entrée ; l'ensemble de ces images constitue le spectre.

Les interféromètres appartiennent au second type. Fondés sur des dispositifs qui divisent l'onde incidente en plusieurs faisceaux amenés à interférer, ils transmettent ou non la lumière et se comportent ainsi comme des filtres.

Sources de radiations électromagnétiques

Pour étudier le spectre d'absorption d'un échantillon, une source produit un rayonnement dont le spectre est connu et continu. Pour cela, de l'ultraviolet à l'infrarouge lointain, on utilise des lampes à incandescence à température plus ou moins élevée. Pour l'ultraviolet extrême, les lampes à décharge électrique dans des gaz sous pression sont plus performantes. Vers les longueurs d'ondes encore plus courtes, un faisceau d'électrons [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., centre de spectrométrie nucléaire et de spectrométrie de masse (Institut national de physique nucléaire et de physique des particules)

Classification


Autres références

«  SPECTROSCOPIE  » est également traité dans :

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 355 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés physiques »  : […] Le groupe carbonyle est caractérisé par une bande d'absorption ultraviolette de faible intensité dans la région 270-285 nm pour les cétones et 280-300 nm pour les aldéhydes ; cette bande correspond à une transition n → π*, c'est-à-dire à l'excitation de l'un des électrons des deux doublets non partagés de l'oxygène (niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_3271

ANALYSE ET SYNTHÈSE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 522 mots
  •  • 1 média

Leur divergence durant le dernier demi-siècle eut pour origine le recours à l'outil spectroscopique, détrônant la synthèse comme moyen d'établissement de la structure des molécules. Et avant ? La question n'a pas grand sens historique, puisque, si l'on en excepte quelques avancées fulgurantes comme la synthèse de l'urée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-et-synthese-chimie/#i_3271

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 879 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les méthodes spectroscopiques »  : […] Les méthodes spectroscopiques sont des méthodes analytiques fondées sur la mesure d'une radiation électromagnétique et de ses interactions avec l'échantillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_3271

ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE, 
  • Jean-Marc RICHARD
  •  • 6 914 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Antiatomes »  : […] des pièges électromagnétiques un nombre suffisant d'antiatomes, on pourra étudier leur spectroscopie et ainsi tester la symétrie entre matière et antimatière. Comme l'atome d'hydrogène, l'antiatome peut être excité de son état fondamental (1s) jusqu'à un état métastable (2s) dont la durée de vie devrait être de 122 millisecondes si la symétrie C.P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimatiere/#i_3271

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 10 775 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « 1900-1950 : les débuts de l'astronomie contemporaine »  : […] de la physique à cette époque. La physique atomique et moléculaire en était alors à ses balbutiements. Certes, on connaissait déjà bien, au début du xxe siècle, les spectres du Soleil, des étoiles, des nébuleuses gazeuses et des comètes. Ce qui manquait, c'était une théorie des spectres permettant de s'y retrouver dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_3271

ATOME

  • Écrit par 
  • José LEITE LOPES
  •  • 9 244 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Atome et spectroscopie »  : […] L'étude des spectres des éléments et des corps composés constitue la source essentielle des informations sur la structure quantique des atomes et des molécules. Cette étude repose sur la détermination de la fréquence des raies spectrales qui correspondent à des transitions entre états quantiques, à quoi s'ajoutent la détermination de l'intensité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atome/#i_3271

ATOMIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe BOUYER, 
  • Georges LÉVI
  •  • 6 703 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La structure fine. Le couplage spin-orbite »  : […] L'approximation du champ central est trop grossière pour rendre compte avec précision des spectres expérimentaux. Il existe d'autres interactions qui déplacent et scindent les niveaux d'énergie déterminés dans l'approximation du champ central. Ici ne seront abordées que les plus importantes. En premier lieu, si toutes les couches de l'atome ne sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-atomique/#i_3271

BIOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude Michel GARY-BOBO
  •  • 6 408 mots

Dans le chapitre « Investigation des structures moléculaires »  : […] son degré donc d'ouverture sur l'extérieur. Les méthodes spectroscopiques sont susceptibles d'apporter des informations plus raffinées. Certains atomes et groupements d'atomes absorbent la lumière dans des domaines de longueur d'onde qui leur sont caractéristiques. De surcroît, l'environnement de ces groupements, leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biophysique/#i_3271

BOHR ATOME DE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 370 mots
  •  • 1 média

mais elle apparaît nécessaire pour rendre compte des faits expérimentaux ». Bohr peut ainsi calculer les fréquences des raies du spectre de l'hydrogène, expliquer l'énigmatique formule énoncée en 1885 par le mathématicien suisse Johann Balmer, qui relie cette fréquence à deux nombres entiers n et m compris désormais comme les numéros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atome-de-bohr/#i_3271

BOHR NIELS (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Léon ROSENFELD
  •  • 3 127 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie de la constitution des atomes »  : […] n Em (relation de Planck). L'application de ces postulats à l'atome d'hydrogène (composé d'un noyau et d'un seul électron) prédit pour le spectre de cet élément plusieurs séries de raies données par la formule : νnm=R(n2m2), en accord avec l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-bohr/#i_3271

BUNSEN ROBERT WILHELM (1811-1899)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

il s'intéresse aux réactions photochimiques (action du chlore sur l'hydrogène) et, avec Kirchhoff, il développe la spectroscopie et, à l'occasion, il contribue à l’invention du bec Bunsen ; ensemble ils arrivent à prédire par analyse spectrale l'existence d'éléments nouveaux (Cs, Rt, Th, In, Sc, Ge). En chimie analytique, il invente des méthodes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-wilhelm-bunsen/#i_3271

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 166 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les outils et les méthodes de la chimie »  : […] Les méthodes d'analyse élémentaire des molécules – spectroscopie d'absorption atomique, spectroscopie d'émission dans les torches à plasma, fluorescence X, activation neutronique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_3271

CHROMATOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET, 
  • Louis SAVIDAN, 
  • Alain TCHAPLA
  •  • 16 960 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Appareillage utilisé pour la C.L.S.-C.L.L.- C.FSbC. et C.FSC. colonnes remplies-C.L. échangeuse d'ions, C.L. d'affinité et C.L. d'exclusion »  : […] l'introduction de quelques microlitres (ou dizaines de nanolitres) de solution à analyser, en tête de colonne. La détection des fractions est le plus souvent faite par spectrométrie ou spectrophotométrie (cf. spectrophotométrie) d'absorption ultraviolet-visible. D'autres systèmes de détection sont utilisés : la réfractométrie différentielle, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromatographie/#i_3271

DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean RIESS
  •  • 5 171 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une méthode privilégiée pour l'étude de la dynamique moléculaire : la résonance magnétique nucléaire »  : […] cliché », pris un instant plus tard, aura de fortes chances d'en donner une autre image ; ce sera le cas des spectroscopies infrarouge et ultraviolette qui ont le plus souvent une base de temps bien trop courte, en regard du temps nécessaire pour que le phénomène s'accomplisse. À l'inverse, si le temps caractéristique est trop long, l'image ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-moleculaire/#i_3271

ÉTAT, physique atomique et nucléaire

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 220 mots

La description d'un atome par son état est généralement trop fine pour les besoins de la spectroscopie, aussi se contente-t-on de qualifier l'atome par le niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-physique-atomique-et-nucleaire/#i_3271

FENTES, spectroscopie

  • Écrit par 
  • Pierre BELLAND
  •  • 431 mots

Fines ouvertures dont sont équipés la plupart des appareils spectroscopiques, à l'exception du spectromètre à grilles et du spectromètre interférentiel de Fabry-Perot. On distingue, du côté source, la fente d'entrée qui limite l'étendue du faisceau incident et, du côté observation, la fente de sortie. Cette dernière, dont le rôle est d'isoler une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fentes-spectroscopie/#i_3271

FORCES D'OSCILLATEUR

  • Écrit par 
  • Pierre BELLAND
  •  • 382 mots

Nombre d'oscillateurs classiques ayant la même absorption qu'un atome réel dans un certain état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forces-d-oscillateur/#i_3271

FRAUNHOFER JOSEPH VON (1787-1826)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 158 mots
  •  • 1 média

Opticien et astronome allemand, né à Straubing, en Bavière, et mort à Munich. Directeur de l'Institut d'optique de Munich (1818), Fraunhofer fut un des fondateurs de la spectroscopie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-von-fraunhofer/#i_3271

GHOSTS, spectroscopie

  • Écrit par 
  • Pierre BELLAND
  •  • 509 mots

Raies parasites dues aux différentes imperfections des réseaux. Les réseaux réels présentent des défauts plus ou moins importants. Des erreurs de tracé des sillons sont notamment toujours présentes. Si les traits ne sont pas rigoureusement rectilignes, parallèles, équidistants ou si leur profil est déformé, les images données par le réseau sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghosts-spectroscopie/#i_3271

HAROCHE SERGE (1944-    )

  • Écrit par 
  • Claude COHEN-TANNOUDJI, 
  • Jean-Michel RAIMOND
  •  • 1 060 mots

d'un ensemble d'atomes excités, bien plus rapide que celle d'un atome unique) et celle de la spectroscopie des niveaux de Rydberg – niveaux d'excitation dans lesquels un électron est placé sur une « orbite » géante, de la taille d'un micro-organisme. Ces niveaux sont très fortement couplés à un rayonnement de longueur d'onde millimétrique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-haroche/#i_3271

HERZBERG GERHARD (1904-1999)

  • Écrit par 
  • Christian JUNGEN
  •  • 888 mots

3 mars 1999 à Ottawa. Gerhard Herzberg, grand physicien expérimentateur, a dominé pendant un demi-siècle la physique moléculaire et la spectroscopie optique, science qui détermine la structure interne des molécules et des atomes à partir de la lumière qu'ils émettent ou absorbent. Pendant les années 1920, il a été témoin du développement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-herzberg/#i_3271

HYDROGÉNOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BRISSAUD
  •  • 267 mots

Ions positifs qui possèdent des propriétés analogues à celles de l'hydrogène (un seul électron dans un puits de potentiel simple) : He+, Li++, Be+++, etc. Pour ces ions pourvus d'un seul électron, l'équation de Schrödinger peut être résolue exactement et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogenoides/#i_3271

IMAGERIE TÉRAHERTZ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 424 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’imagerie médicale THz à la sécurité dans les aéroports »  : […] La spectroscopie THz a de nombreuses applications en biologie et médecine. L’imagerie THz par transmission est prometteuse en dentisterie car elle détecte la présence d’une carie dans l’émail de manière beaucoup plus précoce que la radiographie conventionnelle. En dermatologie, l’imagerie par réflexion des rayons THz permet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-terahertz/#i_3271

INFRAROUGE

  • Écrit par 
  • Pierre BARCHEWITZ, 
  • Armand HADNI, 
  • Pierre PINSON
  •  • 5 433 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sources de rayonnement »  : […] sont obtenus au moyen de flammes ; l'émission n'est pas continue mais constituée généralement d'un très grand nombre de raies, que l'on met en évidence à l'aide de spectromètres à résolvance suffisamment grande. Des rayonnements très monochromatiques peuvent être engendrés par la technique des masers ou des lasers (cf. lasers et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infrarouge/#i_3271

INTERFÉRENCES LUMINEUSES

  • Écrit par 
  • Maurice FRANÇON, 
  • Michel HENRY
  •  • 8 006 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Filtres interférentiels »  : […] interféromètre de Fabry-Pérot en faisceau parallèle. Utilisons une source de lumière blanche et analysons au spectroscope le faisceau émergent. D'après la relation (27), pour les longueurs d'onde correspondant à sin2 (ϕ/2) = 0, l'intensité est maximale ; en dehors des valeurs de λ ainsi définies, la lumière n'est pratiquement pas transmise. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interferences-lumineuses/#i_3271

KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)

  • Écrit par 
  • Wolfgang SCHREIER
  •  • 1 395 mots

Dans le chapitre « Autres thèmes de recherche »  : […] Il découvre avec Bunsen le caractère spécifique du spectre de la lumière émise par chaque corps chimique et ajoute le césium et le rubidium à la liste des éléments connus. Il montre aussi que les corps interposés entre la source lumineuse et le spectroscope absorbent les raies du spectre qu'ils sont eux-mêmes capables d'émettre ; sa collaboration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-kirchhoff/#i_3271

KOSSEL WALTHER (1888-1956)

  • Écrit par 
  • Alain LE DOUARON
  •  • 259 mots

Physicien allemand, né à Berlin et mort à Kassel. Walther Kossel fut professeur à l'université de Kiel (1921), puis à Dantzig et enfin à Tübingen (1947) ; en 1916, il interprète la formule de Moseley relative à la spectroscopie des rayons X, de la même manière que N. Bohr l'avait fait pour la formule de Balmer (spectre de l'hydrogène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walther-kossel/#i_3271

LAMB WILLIS EUGENE (1913-2008)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 767 mots

est en particulier de fabriquer des sources de micro-ondes de courtes longueurs d'onde. Après la guerre, Kusch et Lamb appliqueront les méthodes inventées par Rabi à l'étude des spectres atomiques au moyen d'ondes radio. En 1946, Lamb publie une théorie de la spectroscopie micro-onde. En 1947, il conçoit et réalise avec son étudiant Robert. C. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willis-eugene-lamb/#i_3271

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 273 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Origine des propriétés optiques  »  : […] où la transition isolant-métal rejette la bande de conduction vers les hautes énergies. Un spectre d'absorption des radiations électromagnétiques entre le niveau de base et les niveaux excités permet de mesurer précisément la position des niveaux. L'obstacle principal est celui de la position de bande d'absorption de la matrice et/ou de la bande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanthane-et-lanthanides/#i_3271

LECOMTE JEAN (1898-1979)

  • Écrit par 
  • Josette VINCENT
  •  • 1 045 mots

Dès son entrée à la Sorbonne, Lecomte propose à Gabriel Lippman l'étude du spectre infrarouge. Ce domaine électromagnétique était, en effet, l'objet de recherches poussées en Allemagne et, dans une moindre mesure, aux États-Unis. Jean Lecomte avait pressenti les développements considérables que l'on pouvait attendre de ces études et l'intérêt de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-lecomte/#i_3271

LIAISONS CHIMIQUES - Liaison hydrogène

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 325 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Méthodes spectroscopiques »  : […] hydrogène est suffisante pour modifier d'une façon sensible leurs caractéristiques spectroscopiques. En particulier, les constantes de force des diverses liaisons sont modifiées, ce qui entraîne une modification des fréquences de vibration du système. Le phénomène est particulièrement net en spectroscopie infrarouge et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaison-hydrogene/#i_3271

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 173 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Interaction lumière-matière »  : […] est déterminée par la fréquence (ou la longueur d'onde). Si cette énergie est égale à l'écart entre deux niveaux atomiques, alors le photon sera absorbé et l'atome sera excité. À l'inverse, si l'énergie du photon est trop petite, mais également si elle est trop grande, le photon ne sera pas absorbé. Cela est la base de la spectroscopie d'absorption […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere/#i_3271

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 367 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Résonance magnétique nucléaire (R.M.N.) »  : […] Les spectres de résonance nucléaire mettent en évidence les différences d'énergie des spins nucléaires des molécules en présence d'un champ magnétique. Les raies spectrales correspondantes qui se trouvent dans le domaine hertzien pour des champs de quelques milliers de gauss permettent d'atteindre deux grandeurs moléculaires importantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_3271

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Spectres de raies »  : […] Lorsque l'absorption du rayonnement lumineux correspond à des transitions entre niveaux discrets, on observe ce qu'il est convenu d'appeler un spectre de raies, et pour chaque raie de nombre d'onde v̄0 on a : avec kv̄0 intensité intégrée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_3271

MÉTAUX - Métaux alcalins

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 3 044 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Spectres des métaux alcalins »  : […] du métal considéré : rouge intense pour le lithium, jaune pour le sodium, violet pour le potassium, le rubidium et le césium. Les spectres émis sont composés de raies fines qui ont permis, en 1861, de caractériser le rubidium et le césium, jusqu'alors inconnus, et dont les noms rappellent la couleur de la raie la plus intense du spectre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-alcalins/#i_3271

MÉTAUX - Métaux alcalino-terreux

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 2 582 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Spectres d'alcalino-terreux »  : […] calcium et le strontium, jaune-vert livide pour le baryum, rouge carmin pour le radium. Le spectre, comme celui des métaux alcalins, est constitué de raies ou de groupes de raies. Contrairement aux spectres d'alcalins, les spectres de flamme ne sont pas dus aux atomes libres, mais à des molécules. Un spectrographe très dispersif montre que chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-alcalino-terreux/#i_3271

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 720 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Spectroscopie à effet tunnel »  : […] la microscopie par effet tunnel permet de sonder les densités d'états électroniques, des méthodes spectroscopiques qui permettent d'accéder à la répartition en énergie des états électroniques en un point de la surface ont été développées. Pour mettre en œuvre ces techniques, il suffit de contrôler la fenêtre d'énergie des électrons qui contribue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_3271

MOLÉCULAIRES JETS & FAISCEAUX

  • Écrit par 
  • Roger CAMPARGUE
  •  • 5 696 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] (Trot ≃ de 0,1 à 1 K) permet d'éliminer les bandes chaudes de rotation et, par suite, de simplifier et même de transformer la spectroscopie optique des molécules. Cette méthode née en France est maintenant devenue universelle. De plus, elle rend possible une excitation sélective des variétés isotopiques 235/238UF […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jets-et-faisceaux-moleculaires/#i_3271

MÖSSBAUER EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre IMBERT
  •  • 2 155 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Intérêt et conditions d'emploi »  : […] Γ/E0 approche couramment 10-13, ce qui fait du rayonnement gamma émis sans recul l'un des rayonnements électromagnétiques les mieux définis en énergie dont disposent les physiciens. Ce rayonnement a donné naissance à une spectrométrie à très haut pouvoir de résolution : la spectrométrie Mössbauer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-mossbauer/#i_3271

OBSERVATION ASTRONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 1 841 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La révolution optique »  : […] directement, même avec un télescope. Moins spectaculaire peut-être, l'introduction de la spectroscopie n'en permet pas moins des progrès considérables. Un prisme (ou, aujourd'hui, un réseau) décompose la lumière reçue d'un astre. Les astrophysiciens en déduisent la nature de l'astre et identifient les processus physiques qui s'y déroulent. Ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observation-astronomique/#i_3271

OPTIQUE - Principes physiques

  • Écrit par 
  • Pierre CHAVEL, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Christian IMBERT
  •  • 3 794 mots
  •  • 6 médias

physique des sources qui les émettent et des milieux qui les transmettent constituent la spectroscopie, qu'on tend aujourd'hui, en raison de son importance, à considérer comme une science distincte. La spectroscopie est étroitement liée à l'optique quantique, qui envisage l'aspect corpusculaire de la lumière, dans ses échanges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-principes-physiques/#i_3271

ORGANIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 7 021 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Identification d'une substance organique »  : […] Le problème a été complètement transformé par l'introduction des contrôles physiques de structure : spectrographie ultraviolette, spectrographies infrarouge et Raman, résonance magnétique nucléaire (R.M.N.) et spectrographie de masse, pour ne citer que les plus utiles. Le spectre ultraviolet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-organique/#i_3271

PHOSPHORE

  • Écrit par 
  • François MATHEY, 
  • Maurice MAURIN, 
  • Maurice SLANSKY
  •  • 9 142 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'atome de phosphore »  : […] p2), il vaut 10,9 eV. L'analyse du phosphore par spectroscopie d'émission utilise quatre lignes caractéristiques dans le proche ultraviolet à 253,565 nm ; 255,328 nm ; 253,401 nm ; 255,493 nm. Leur détection dans les mêmes conditions de mesure exige comparativement aux métaux usuels des concentrations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphore/#i_3271

PHOTOACOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BADOZ
  •  • 598 mots

Mis en évidence au xixe siècle par Graham Bell, utilisé depuis sous des formes diverses à des fins d'analyse de solides, de liquides ou de gaz, l'effet photoacoustique connaît un nouvel intérêt depuis la fin des années 1970. Cet effet est lié à la conversion de l'énergie lumineuse, absorbée par un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photoacoustique/#i_3271

PHOTOÉLECTRIQUE EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre VERNIER
  •  • 5 426 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Spectroscopie de photoélectrons »  : […] La spectrométrie de photoélectrons est pratiquée avec une source de lumière monochromatique pour que hν soit connu avec précision. Afin d'étudier les électrons des niveaux d'énergie profonds, on utilise des sources ultraviolettes (par exemple la raie hν = 21,22 eV de l'hélium) ou des sources de rayons X mous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-photoelectrique/#i_3271

PLÜCKER JULIUS (1801-1868)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 606 mots

physicien allemand Johann Wilhelm Hittorf, Plücker se penche sur la déviation magnétique des rayons cathodiques. Les deux physiciens font ensemble d'importantes découvertes en matière de spectroscopie, anticipant les travaux du chimiste allemand Robert Bunsen et du physicien allemand Gustav Kirchhoff, qui annonceront plus tard que chaque élément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-plucker/#i_3271

POMPAGE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Alfred KASTLER
  •  • 4 287 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « États quantiques du sodium »  : […] L'état fondamental de l'atome de sodium est un état désigné par le symbole S1/2 par les spectroscopistes. Dans un tel état, le moment magnétique de l'atome, égal à un magnéton de Bohr, est dû au spin de l'électron de valence. Ce moment peut s'orienter soit dans le sens du champ magnétique, soit en sens opposé. Chacune de ces orientations correspond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompage-optique/#i_3271

RABI ISIDOR ISAAC (1898-1988)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 173 mots

Physicien américain né à Rymanów en Galicie, Isidor Rabi fait ses études à l'université Columbia. En 1928, il travaille en Allemagne dans le laboratoire d'Otto Stern, où il commence ses études sur les jets atomiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isidor-isaac-rabi/#i_3271

RADIOACTIVITÉ EXOTIQUE ou RADIOACTIVITÉ PAR IONS LOURDS

  • Écrit par 
  • Gérard ARDISSON
  •  • 2 349 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les prévisions et les perspectives »  : […] d'émission du noyau, une étape marquante de l'étude détaillée des mécanismes de cette fragmentation a été la découverte de la structure fine. Au cours de l'année 1989, l'équipe d'Orsay a repris l'étude de la désintégration exotique du 223Ra, avec une source beaucoup plus intense du précurseur 227Th. Dans le spectromètre Soléno, les chercheurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite-exotique-radioactivite-par-ions-lourds/#i_3271

RAMAN EFFET

  • Écrit par 
  • Michel DELHAYE
  •  • 6 454 mots
  •  • 3 médias

intensité dont les fréquences sont différentes de celle de la radiation incidente. Les changements de fréquence observés sont essentiellement liés aux vibrations moléculaires. L'effet Raman est à la base du développement de méthodes de spectrométrie Raman qui apportent des données complémentaires de la spectrométrie d'absorption infrarouge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-raman/#i_3271

RAYONS X

  • Écrit par 
  • André GUINIER
  •  • 5 999 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Diffusion cohérente »  : […] La découverte de von Laue et Bragg a ouvert un autre domaine de recherche, la spectrographie des rayons X. En effet, si l'on utilise un cristal connu, la mesure de l'angle de réflexion (cf. supra) permet de mesurer, par la formule de Bragg, la longueur d'onde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayons-x/#i_3271

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Applications de la résonance magnétique à la chimie »  : […] est d'autant plus fort que la densité électronique au niveau du noyau est plus élevée. Dans une molécule, chaque noyau ayant un environnement chimique particulier donnera une raie de résonance caractéristique de sa fonction chimique, d'où le nom de déplacement chimique donné à la variation relative du champ de résonance d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_3271

RYDBERG JOHANNES ROBERT (1854-1919)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 198 mots

Physicien suédois né à Halmstad et mort à Lund. Johannes R. Rydberg effectue ses études à l'université de Lund, où il sera nommé professeur en 1901. Lauréat de mathématiques (1879), Rydberg s'oriente vers la physique et plus particulièrement vers l'étude des spectres optiques des éléments. En 1889, alors maître de conférences à Lund, examinant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-robert-rydberg/#i_3271

SÉRIES, spectroscopie

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 301 mots

Dans le spectre d'émission d'un atome, on peut trouver des raies dont les nombres d'ondes (inverse des longueurs d'onde, o = 1/λ) sont exprimés par une relation du type :σ = R(1/n2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-spectroscopie/#i_3271

SIEGBAHN KAI MANNE (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 268 mots

Né le 20 avril 1918 à Lund (Suède), Kai Manne Siegbahn est le fils de Karl Manne Siegbahn (1886-1978), Prix Nobel de physique en 1924 pour ses travaux de spectroscopie par rayons X. Il fit ses études à Uppsala, puis à l'université de Stockholm où il soutint, en 1944, sa thèse sur l'étude des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kai-manne-siegbahn/#i_3271

SIEGBAHN KARL MANNE (1886-1978)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 319 mots

Né le 3 décembre 1886 à Örebro (Suède), Karl Manne Siegbahn était le fils d'un chef de gare. Après des études à l'université de Lund, il devient l'assistant de Johannes Rydberg puis lui succède, en 1920, comme professeur. Il rejoint trois ans plus tard l'université d'Uppsala et reçoit le prix Nobel de physique en 1924 pour ses travaux expérimentaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-manne-siegbahn/#i_3271

STARK EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 529 mots

Sous l'action d'un champ électrique, les niveaux d'énergie d'un atome sont perturbés et, par conséquent, les raies émises par cet atome sont modifiées. Elles sont décomposées en plusieurs composantes dont le centre de gravité peut être déplacé par rapport à la raie initiale. Cet effet, analogue à l'effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-stark/#i_3271

STARK JOHANNES (1874-1957)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 370 mots

Fils d'un propriétaire terrien, Johannes Stark naquit le 15 avril 1874 à Schickenhof en Bavière (Allemagne) ; après des études secondaires à Bayreuth et Ratisbonne, il rejoignit l'université de Munich ; sa carrière universitaire le mena de Göttingen à Hanovre puis à Aix-la-Chapelle, Greifswald et Würzburg. Le prix Nobel de physique qu'il reçut en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-stark/#i_3271

STOKES sir GEORGE GABRIEL (1819-1903)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

sur la variation de la gravitation à la surface de la Terre (1849), Stokes est un des initiateurs de la géodésie. En étudiant les raies obscures de Fraunhofer, Stokes suggère en 1854, avant la théorie de Kirchhoff, qu'elles sont dues à l'absorption de certaines longueurs d'onde par les atomes présents dans les couches superficielles du Soleil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stokes-sir-george-gabriel/#i_3271

STRUCTURE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 342 mots

Jusque vers 1940-1950, la structure des molécules s'établissait via leur synthèse. Depuis lors, l'établissement de la structure d'une entité chimique se fait prioritairement par voie spectroscopique : on remonte de l'absorption sélective d'un rayonnement électromagnétique par la matière à l'organisation en atomes de cette dernière. Mis au point par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-chimie/#i_3271

SYNCHROTRON RAYONNEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FARGE, 
  • Marie-Paule LEVEL, 
  • Paul MORIN, 
  • Yves PETROFF
  •  • 2 420 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Utilisation en physique »  : […] (dissociation, ionisation, recombinaison directe). Ces études font appel à des méthodes spectroscopiques diverses, adaptées à ces longueurs d'onde : absorption, réflectivité, fluorescence, analyse énergétique et analyse des photoélectrons et des photons ions, ou encore diffraction, diffusion inélastique et diffusion Compton dans le domaine des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayonnement-synchrotron/#i_3271

TECHNÉTIUM

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 2 094 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Isolement et propriétés du technétium »  : […] . En 1952, l’astronome américain Paul Willard Merrill (1887-1961) détecte par spectroscopie la présence de technétium dans plusieurs étoiles rouges variables (dont la géante rouge pulsante R d’Andromède), ce qui a constitué un argument décisif en faveur de la théorie selon laquelle la nucléosynthèse (c’est-à-dire la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technetium/#i_3271

THERMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHÉRON
  •  • 4 738 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Histoire de la thermique »  : […] Enfin, le développement de la spectroscopie et la naissance de la mécanique quantique (théorie des « quanta ») ont permis, à la fin du xixe siècle, d’établir les lois de Stefan-Boltzmann (1884), de Wien (1893) et de Planck (1901), relatives au rayonnement thermique du « corps noir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermique/#i_3271

ULTRAVIOLET

  • Écrit par 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 4 448 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Autres applications »  : […] En analyse spectrochimique par émission. Cette méthode, faisant appel au spectre émis par des arcs ou des étincelles dans le visible et l'ultraviolet, est très largement utilisée dans les laboratoires et dans l'industrie (en sidérurgie, par exemple), et des appareils à réseaux équipés de multiples fentes de sortie et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraviolet/#i_3271

ZEEMAN EFFET

  • Écrit par 
  • Jean MARGERIE
  •  • 5 756 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effet Zeeman des molécules libres »  : […] L'étude expérimentale de l'effet Zeeman est difficile pour les spectres optiques des molécules. En effet, pour les niveaux 1Σ, les champs magnétiques les plus intenses que l'on sache produire ne donnent pas une décomposition comparable à la largeur Doppler des raies. Dans d'autres cas, les niveaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-zeeman/#i_3271

ZEEMAN PIETER (1865-1943)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 412 mots

sodium à d’intenses forces magnétiques en la plaçant entre les pôles d’un électroaimant. Les deux raies très étroites qui constituent principalement le spectre du sodium – analysé par un miroir en grille concave – se révélèrent alors résolues en des triplets de lignes correspondant chacune à une polarisation particulière des ondes lumineuses. L’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-zeeman/#i_3271

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel de SAINT SIMON, « SPECTROSCOPIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/