SOUMISSION (M. Houellebecq)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un antimoderne

C’est bien le cogito cartésien, fondement de la tradition rationaliste occidentale, qui est récusé ici. Dans cette défaite programmée de la pensée, on reconnaît la lignée littéraire « antimoderne » dans laquelle s’inscrit Houellebecq, et dont Huysmans, très présent dans le roman, est un illustre représentant : rejet de l’intellectualisme et des Lumières, pessimisme exacerbé, goût du paradoxe et de tout ce qui favorise l’instabilité du sens. Soumission nous renvoie sans aucun doute à cette « école du désenchantement » (Balzac) qui, depuis le début du xixe siècle, joue Pascal contre Descartes, fait son idole de Schopenhauer et ne se résigne au mouvement de l’histoire que pour mieux l’exécrer. Le profond déficit à la fois spirituel et ontologique que met en scène le roman hante et condamne l’ensemble de la civilisation occidentale. Tel est le vrai sujet du livre.

En rester là serait cependant oublier que Soumission s’ouvre sur un magnifique éloge de la littérature. Éloge funèbre, sans doute, mais en forme d’ardente défense. Car le roman suggère que, contrant la solitude mais sauvegardant une altérité, offrant la possibilité d’une « libre fréquentation intellectuelle », délivrant une forme de vérité instable, fuyante, mais autrement inaccessible, la littérature est l’instrument privilégié d’une pensée à rebours. Nul hasard si François envisage de se convertir après avoir achevé, par un ultime article, sa longue relation avec Huysmans : renoncer à la littérature, c’est se soumettre – c’est abdiquer toute résistance, c’est se perdre soi-même. Soumission est là pour nous en défier.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

30 janvier 2020 Europe – France. Condamnation de la France par la CEDH pour surpopulation carcérale.

soumission à des « traitements inhumains ou dégradants » et garantissant le « droit à un recours effectif » devant les juridictions. Elle octroie aux plaignants des indemnités d’un montant total de plus de 500 000 euros. Cet arrêt dénonce « un phénomène structurel » et non plus des circonstances particulières comme lors de précédentes condamnations […] Lire la suite

22 juillet 2019 Mexique. Bilan des mesures anti-immigration.

soumission » du pays aux intérêts américains, ainsi que les risques de crise humanitaire. En septembre, au terme de la seconde échéance de quarante-cinq jours fixée par l’accord conclu avec Washington, le taux de réduction des flux de clandestins atteindra 56 p. 100. […] Lire la suite

14 septembre – 20 octobre 2017 Canada. Accord bilatéral avec Netflix.

soumission à la réglementation nationale. Le ministre québécois de la Culture Luc Fortin dénonce cet accord. Le 20 octobre, le Commissariat aux langues officielles ouvre une enquête sur l’entente entre le gouvernement et Netflix qui, selon ses détracteurs, ne prévoit pas de quota de production de contenu francophone. […] Lire la suite

27 juin 2008 France. Refus d'une demande de naturalisation pour « défaut d'assimilation »

soumission totale aux hommes de sa famille », et « n'a aucune idée sur la laïcité et sur le droit de vote ».  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Agathe NOVAK-LECHEVALIER, « SOUMISSION (M. Houellebecq) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/soumission/