SOPHIE TAEUBER-ARP. ABSTRACTION VIVANTE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Die bekannte Unbekannte (« la célèbre inconnue ») : c’est sous ce titre que la télévision suisse alémanique SRF consacrait en 2012 un premier documentaire à la personnalité de Sophie Taeuber-Arp. Même dans son pays natal, la Suisse, l’artiste née à Davos en 1889 et décédée en 1943 dans un accident à Zurich, n’a connu qu’une discrète postérité.

Depuis une dizaine d’années environ, notamment avec l’exposition organisée par le Kunsthaus d’Aarau (Suisse) et la Kunsthalle de Bielefeld (Allemagne) en 2014-2015 (Sophie Taeuber-Arp. Aujourd’hui, c’est demain), l’œuvre de Sophie Taeuber-Arp connaît un regain d’intérêt. La rétrospective organisée conjointement par le Kunstmuseum de Bâle (20 mars-20 juin 2021), par le MoMA à New York et par la Tate Gallery de Londres parachève la reconnaissance de son apport tant au mouvement dada qu’à celui de l’abstraction au xxe siècle. Les prêts concédés par les quatre musées et fondations Jean-Arp, par des musées internationaux et de nombreuses collections privées ont permis de mener à bien une rétrospective de son œuvre en 250 objets.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Ingrid DUBACH-LEMAINQUE, « SOPHIE TAEUBER-ARP. ABSTRACTION VIVANTE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sophie-taeuber-arp-abstraction-vivante-exposition/