SONGES DE MEVLIDO (A. Volodine)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Venu de la science-fiction, Antoine Volodine pratique la littérature en chamane. Si ses livres manifestent une force envoûtante qui lui amène aujourd'hui un large public, il apparaît aussi comme l'un des très rares auteurs actuels capables d'édifier une œuvre pleinement contemporaine. Écrivain de l'imaginaire, étiqueté « explorateur de mondes parallèles », son écriture transfigure les cauchemars du xxe siècle que notre temps traîne après lui : révolutions ratées, dictatures sanglantes, génocides. Ayant écarté le recours au réalisme, il a choisi l'onirisme pour peindre les errances de l'homme pris dans les miroirs de l'identité et dans les derniers feux croisés de l'idéal et de l'Histoire. Depuis Beckett et Perec on n'avait pas produit une somme aussi radicale, dont l'ambition va jusqu'à dissoudre la présence de l'auteur. Elle semble ainsi achever l'ontologie beckettienne en dépeignant un personnage improbable réduit à n'être plus qu'un untermensch, le dernier des hommes. Elle porte de plus la marque d'une rare capacité d'inventio – corrélative de l'écriture. En effet, Volodine a façonné une poétique, baptisée « post-exotique » qu'il a explicitée dans une fiction : Le Post-Exotisme en dix leçons, leçon onze (1998).

Face à Songes de Mevlido (Seuil, 2007), la presse a été unanime à souligner le caractère exceptionnel d'un roman qui s'inscrit, aux côtés de Dondog et de Des anges mineurs, comme un des sommets de l'œuvre. Cette histoire se déroule dans une ville, Oulang-Oulane, en un temps où le capitalisme mafieux a succédé au communisme, des années après que la Guerre noire a dévasté la Terre. Dans une des quelques zones qui restent habitables, réside Mevlido, un policier paumé, dans la tradition du polar coréen, préciserait Antoine Volodine, familier d'une culture qui nous reste encore étrangère. Mevlido survit avec Maleeya, sa compagne, dans une zone suburbaine du nom de Poulailler Quatre. Tous deux vivent le deuil, la folie et les cauchemars. Le policier pleure la mort violente de sa femme, Verena Becker, tandis que M [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Didier WAGNEUR, « SONGES DE MEVLIDO (A. Volodine) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/songes-de-mevlido/