SONG YUN (VIe s.)

Pèlerin chinois, qui se rendit en mission officielle en Inde au début du vie siècle. Né à Dunhuang, Song Yun est envoyé en 518, par une impératrice des Wei du Nord, en ambassade dans les pays d'Occident. Il est chargé de rencontrer les chefs d'État, pour lesquels il emporte des lettres de créance et des présents, et de ramener des textes bouddhiques. Son voyage dure quatre ans. Il part avec Huisheng et une importante escorte, emprunte la route méridionale de l'Asie centrale en passant par le Koukounor, le Lobnor, Khotan, le Wakhân et le Chitrâl pour arriver en Uddiyâna. Pendant deux ans, il séjourne dans cette région ainsi que dans le Gandhâra. L'expédition est de retour en Chine en 522, rapportant cent soixante-dix textes bouddhiques qui appartiennent tous au Grand Véhicule.

Song Yun et Huisheng ont écrit chacun une chronique de leur voyage. Le premier rédigea Onze Pays à l'ouest du royaume de Wei (Weiguo yi xi shiyi guo), le second Relation des voyages de Huisheng (Huisheng xing zhuan). Ces deux ouvrages ont disparu mais il existe une version, sans doute altérée, de ces deux récits dans le cinquième chapitre de Description des temples bouddhiques de Luoyang (Luoyang qielan ji), rédigé en 547 par Yang Xianzhi, sous le titre de Mémoires sur les contrées occidentales du moine Huisheng (Seng Huisheng shi xiyu ji). On y trouve de nombreuses indications politiques et des renseignements sur le bouddhisme tel qu'il était pratiqué dans le nord-ouest de l'Inde au vie siècle.

—  Jean-Christian COPPIETERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SONG YUN ( VI e s.)  » est également traité dans :

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme chinois

  • Écrit par 
  • Jacques GERNET, 
  • Catherine MEUWESE
  •  • 4 723 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les pèlerinages »  : […] l'Inde centrale, le Bengale et Ceylan, et rentra en Chine par la voie des mers. Parmi les autres pèlerins célèbres, citons le laïc Song Yun, chargé par une impératrice des Wei du Nord d'une mission auprès des chefs de royaumes indiens au début du vie siècle, mais surtout Xuanzang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-chinois/#i_44359

Pour citer l’article

Jean-Christian COPPIETERS, « SONG YUN (VIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/song-yun/