SONDAGES D'OPINION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'opinion et sa mesure

L'essor des sondages

Les enquêtes d'opinion sont apparues aux États-Unis dans les années 1930. Leurs promoteurs, George Gallup et Elmo Roper, étaient des professionnels du marketing. La nouvelle méthode empruntait à la fois à la statistique sociale, qui menait des enquêtes sur les conditions de vie (hygiène, salubrité des logements, etc.), et à la découverte mathématique des principes de représentativité faite à la fin du xixe siècle. Il suffit d'une population rationnellement choisie pour connaître une population plus grande voire toute la population, comme il suffit de tremper une cuillère dans la soupe pour savoir si cette dernière est trop ou pas assez salée. Malgré ce principe élémentaire, il a fallu une démonstration en grandeur nature pour commencer à convaincre. Cette révélation s'est effectuée à la faveur d'élections car celles-ci permettent de confronter les résultats obtenus respectivement avec un échantillon d'enquête et la population d'ensemble. Elles sont en somme le seul moyen de vérifier le résultat d'un sondage... en dehors d'un autre sondage. Le succès a donc pris une allure de prouesse quand George Gallup a annoncé la victoire de Franklin D. Roosevelt sur Alfred Landon à l'élection présidentielle de 1936. Pour accentuer encore la démonstration, le « vote de paille » organisé par le Literary Digest, un magazine renommé pour ces consultations anticipées auprès de ses lecteurs, se trompa et n'y survécut pas. Aucun raisonnement ne vaut une démonstration aussi concrète et, en France aussi, les sondages furent révélés au public par l'annonce du ballottage du général de Gaulle à l'élection présidentielle de 1965. Il importe peu que les chiffres aient été approximatifs et que des élections ultérieures n'aient pas été aussi propices. L'imposition d'une technique rationnelle de connaissance de l'opinion était amorcée.

Les instituts de sondages, comme il est convenu de les appeler pour marquer leur revendication scientifique, ont d'abord été limité [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SONDAGES D'OPINION  » est également traité dans :

COMPÉTENCE, sociologie

  • Écrit par 
  • Yves DÉLOYE
  •  • 1 124 mots

La question de la compétence des citoyens ordinaires est, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, une question à la fois classique et controversée en sociologie politique. À l’évidence, les recherches sur la compétence politique en démocratie ou encore sur « la sophistication idéologique » ou « politique » – pour reprendre les expressions utilisées fréquemment dans la littérature scientifiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/competence-sociologie/#i_4981

ÉCHANTILLON & ÉCHANTILLONNAGE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 590 mots

Le problème de la construction d'un échantillon se pose lorsqu'on n'a pas les moyens d'observer l'ensemble des personnes ou l'ensemble des situations auxquelles on s'intéresse. On appelle « population » cet ensemble qui constitue l'objet de l'étude. On fait porter l'observation sur un échantillon de la population ; on voudrait cependant conclure non seulement sur l'échantillon qu'on a observé mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echantillon-et-echantillonnage/#i_4981

ÉLECTIONS - Sociologie électorale

  • Écrit par 
  • Patrick LEHINGUE
  •  • 5 417 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La suprématie des sondages »  : […] L'apparition des sondages d'opinion dès les années 1940 aux États-Unis va provisoirement résoudre cet irritant paradoxe, dit de Robinson. En interrogeant individuellement des électeurs, il devient possible de mesurer et surtout de comparer avec une relative fiabilité les orientations électorales de sous-groupes réputés (parfois rapidement) homogènes : ouvriers, cadres, diplômés du supérieur, cath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elections-sociologie-electorale/#i_4981

EMPIRISME, sociologie

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 1 048 mots
  •  • 4 médias

L’ empirisme désigne une théorie de la connaissance qui accorde un rôle fondamental à l’expérience sensible dans la genèse et la justification des connaissances : à l’exception des vérités logiques et mathématiques, celles-ci sont fondées sur les sens (selon Aristote, « rien n’est dans l’esprit qui n’ait été auparavant dans les sens »). Les auteurs de référence sont John Locke et David Hume auxq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empirisme-sociologie/#i_4981

GALLUP GEORG HORACE (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 633 mots

Né le 18 novembre 1901 à Jefferson, dans l'État de l'Iowa, Georg H. Gallup, psychologue de formation, homme de communication par vocation, a fondé en 1935, aux États-Unis, le premier institut d'étude de l'opinion publique par sondage, institut qui porte son nom et dont les activités internationales n'ont pas cessé de se multiplier, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Établi depuis la fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-horace-gallup/#i_4981

MARKETING ÉTUDES ou ÉTUDES DE MARCHÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe FAIVRE, 
  • Yves KRIEF
  •  • 6 269 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'émergence des études marketing »  : […] Les études marketing sont nées de la « révolution marketing » qui a érigé la satisfaction du client comme raison d'être et finalité de l' entreprise. Leur mission consiste à permettre à l'entreprise de connaître ses clients à une époque où ceux-ci deviennent à la fois plus nombreux et plus « lointains ». Leur développement s'appuie sur celui des techniques, notamment celles du sondage. La taille e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marketing-etudes-de-marche/#i_4981

OPINION PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Patrick CHAMPAGNE
  •  • 4 997 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'opinion publique fabriquée par les sondeurs »  : […] L'introduction de la pratique des sondages d'opinion, après la Seconde Guerre mondiale en France – pratique qui se généralise en fait en 1965 à partir de l'élection du président de la République au suffrage universel – va mettre bon ordre en quelque sorte à cette situation où chacun peut dire et même croire qu'il sait ce que pense et ce que veut l'« opinion publique », compte tenu de l'idée qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opinion-publique/#i_4981

SOCIOLOGIE - Les méthodes

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 7 616 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Construction sociale des données sociologiques »  : […] En sciences sociales, les données reposent sur un processus d'enregistrement qui n'est pas toujours maîtrisé dans sa totalité par le chercheur. Même lorsque le chercheur produit lui-même ses données, par exemple à partir de comptages, il est menacé par divers dangers, comme celui de l'ethnocentrisme. Simiand distinguait deux types de critiques des données : la critique d'exactitude, tournée vers l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-methodes/#i_4981

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain GARRIGOU, « SONDAGES D'OPINION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sondages-d-opinion/