Sonate du rosaire n° 9, BIBER (Heinrich Ignaz Franz von)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Musique religieuse instrumentale

Aux XVe et XVIe siècles, il devient d'usage, à l'église, de remplacer les parties vocales par des instruments imitant le phrasé et l'expressivité du chant. Tout naturellement, les genres vocaux vont donner naissance aux genres instrumentaux : à la fin du XVIe siècle, un répertoire liturgique instrumental spécifique naît avec l'école vénitienne, illustrée notamment par Andrea et Giovanni Gabrieli. L'instrument soliste et la musique de chambre apparaissent dans l'église. En raison de sa connivence avec la voix, il n'est pas étonnant de retrouver le violon «chantant» avec l'orgue.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Sonate du rosaire n° 9, BIBER (Heinrich Ignaz Franz von) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-du-rosaire-n-9-biber-heinrich-ignaz-franz-von/