SOLAR IMPULSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Solar Impulse-1

Solar Impulse-1
Crédits : Jean Revillard - HB-SIA

photographie

Solar Impulse-1

Solar Impulse-1
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Solar Impulse-2

Solar Impulse-2
Crédits : Jean Revillard - HB-SIA

photographie

Dates clés du projet Solar Impulse

Dates clés du projet Solar Impulse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Le tour du monde de Solar Impulse-2

Présenté au public le 9 avril 2014, Solar Impulse-2 a effectué son premier vol le 2 juin 2014, à partir de la base aérienne de Payerne.

L’objectif de Bertrand Piccard et André Borschberg est alors d’effectuer en 2015, sur une période de cinq mois, un tour monde en avion solaire en douze étapes, assurant l’un ou l’autre le pilotage de cet appareil. Pour ce périple de quelque 35 000 kilomètres et 500 heures de vol, il est prévu de partir de la région du golfe Persique et de se diriger vers l’est, en survolant l’Inde, la Birmanie, la Chine, le Pacifique, les États-Unis et l’Atlantique pour poursuivre vers l’Europe ou l’Afrique du Nord, avant de rejoindre le golfe Persique.

Ainsi, le 9 mars 2015, Solar Impulse-2 débute son tour du monde, en partant d’Abou Dhabi. Les six premières étapes, d’une durée chacune de moins de 24 heures, se sont déroulées sans encombre, permettant à l’avion de survoler, comme prévu, l’Inde, la Birmanie et la Chine. La septième étape, la plus périlleuse et théoriquement la plus longue, s’avère délicate puisqu’il s’agit de la traversée du Pacifique qui nécessite de voler d’affilée cinq jours et cinq nuits et toujours sans carburant. Après plusieurs reports pour cause d’une météorologie défavorable, Solar Impulse-2, piloté par André Borschberg, décolle de Nankin (Chine) le 30 mai pour rejoindre Hawaii à 8 200 kilomètres de là. Mais, le 1er juin, l’appareil est dérouté vers Nagoya (Japon) après avoir parcouru 2 852 kilomètres. Reparti le 28 juin de Nagoya, Solar Impulse-2 se pose à Kalaeloa, dans l’archipel d’Hawaii, le 3 juillet après un vol de 117 heures et 52 minutes. Avec cette traversée presque complète de l’océan Pacifique, André Borschberg a largement battu le précédent record mondial du plus long vol en solitaire sans escale établi en 2006 par Steve Fossett, qui avait volé pendant 76 heures et 45 minutes (un peu plus de trois jours). Après cet exploit, Solar Impulse-2 reste cloué au sol durant huit mois à Hawaii, ses batteries ayant été sévèrement endommagées [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Voir aussi

Pour citer l’article

Magali REBEAUD, « SOLAR IMPULSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/solar-impulse/