SODIUM, biologie

ALDOSTÉRONE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 1 642 mots

Dans le chapitre « Effets biologiques »  : […] L' aldostérone, principal stéroïde à action minéralo-corticoïde, maintient à concentration quasi constante (homéostasie) le sodium et le potassium dans l'organisme. La rétention sodée et l'excrétion de K + provoquées par l'hormone ne sont pas obligatoirement couplées ; un phénomène d'échappement (arrêt de l'effet biologique après 3 à 5 jours d'administration d'aldostérone) est observé sur la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldosterone/#i_3971

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Paramètres physico-chimiques du métabolisme bactérien »  : […] La plupart des cultures bactériennes sont effectuées à 37  0 C par analogie avec la température centrale des mammifères, à cause, sans doute, des coutumes acquises en bactériologie médicale pour l'isolement de bactéries pathogènes à partir des prélèvements humains ou animaux, à la température desquels elles sont supposées s'être adaptées. Cependant, certaines bactéries ne se comportent qu'occasio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_3971

CANAUX IONIQUES

  • Écrit par 
  • Laurent COUNILLON, 
  • Mallorie POËT
  •  • 4 294 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Motifs structuraux des principaux canaux cationiques »  : […] Les cations présents dans les liquides physiologiques ont un diamètre compris entre 0,095 nanomètres pour le sodium et 0,133 nanomètres pour le potassium. Il faut donc au minimum six à huit segments transmembranaires organisés sur le pourtour d'un cylindre pour créer en son centre un pore capable d'accommoder ces ions, sous forme déshydratée. De fait, il existe toute une série de canaux s'organisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux-ioniques/#i_3971

DÉPOLARISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 160 mots

Phénomène créé par l'ouverture, sous l'effet du voltage ou sous l'effet d'un neuromédiateur, des canaux ioniques servant au passage du sodium dans les membranes cellulaires, ce qui décharge la surface extérieure de celles-ci, positivement chargée au repos. Le déclenchement de cette décharge, induit par un stimulus d'intensité suffisante (sa valeur minimale, ou liminaire, est qualifiée de seuil), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depolarisation/#i_3971

DÉSHYDRATATION, médecine

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 398 mots

On distingue trois grands types de déshydratation. La déshydratation globale , où la perte en eau et en sodium est proportionnelle, provoquée souvent par des pertes d'origine digestive : diarrhées, vomissements, fistules. Dans ce type de déshydratation, la natrémie est souvent peu modifiée. La déshydratation extracellulaire , où la perte en sodium a été largement prédominante et souvent provoqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deshydratation-medecine/#i_3971

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'eau et les électrolytes »  : […] L'absorption de l'eau et des principaux électrolytes ( sodium, potassium et chlore) résulte d'un phénomène complexe. En effet, cette absorption traduit, en réalité, la différence d'un flux bidirectionnel : pendant qu'une certaine quantité d'eau et d'électrolytes se dirige de la lumière intestinale vers le sang (insorption), une autre quantité d'eau et d'électrolytes se dirige du plasma vers la lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_3971

DIURÈSE

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 3 238 mots
  •  • 3 médias

Les diurétiques sont les substances qui permettent d'augmenter le débit urinaire. On reconnaît deux causes essentielles aux variations de la diurèse, toutes deux liées au maintien de la composition chimique du milieu intérieur, donc de l'homéostasie. La réabsorption de l'eau, qui dépend surtout de l'action de l'hormone antidiurétique posthypophysaire, permet le contrôle de la masse sanguine et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diurese/#i_3971

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Potentiels de repos et d'action »  : […] Le phénomène majeur de la polarisation cellulaire, lié aux propriétés d'une ultra-structure membranaire dont l'existence a été révélée au microscope électronique (son épaisseur est de l'ordre de 0,01 micromètre), ne peut être mis en doute par celui qui, faisant pénétrer une micro-électrode dans une cellule nerveuse , voit le potentiel s'établir brusquement à un niveau inférieur de 70 mV à celui du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_3971

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle neuro-hormonal des échanges hydro-électrolytiques »  : […] Les hormones de la glande cortico-surrénale, en particulier l' aldostérone , le cortisol et la cortisone ont la propriété de favoriser la rétention de Na + par l'organisme et l'élimination de K + . Elles agissent sur le néphron (unité fonctionnelle du rein, ), mais aussi sur l'absorption digestive et la répartition cellulaire de K + , de Na + et de Ca ++ . La régulation de l'aldostérone est sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-hydromineral/#i_3971

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les formes rares mendéliennes d'HTA »  : […] Bien qu'elles ne soient responsables que d'un faible pourcentage des hypertendus, l'étude de ces formes a permis une avancée considérable dans la compréhension moléculaire du déterminisme génétique de l'HTA. L'identification moléculaire de trois d'entre elles s'est faite entre 1992 et 1995. L'hyperaldostéronisme suppressible par la dexaméthasone associe une hypertension précoce, souvent apparue a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_3971

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre «  Physiopathologie »  : […] Par leurs localisations et leurs expressions cliniques très variées, les manifestations pathologiques de la mucoviscidose (pancréas exocrine, intestin, voies respiratoires, voies biliaires, voies génitales, glandes sudorales) ont attiré très tôt l'attention sur l'épithélium des canaux excréteurs de ces différents organes. Toutefois, l'étude de l'épithélium respiratoire fut privilégiée du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_3971

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Activité électrique cellulaire »  : […] La polarisation membranaire de repos (diastolique) varie selon les tissus : les régions nodales, et en particulier le centre d'automatisme, ont un potentiel diastolique maximal plus faible (de 60 à 70 mV) que le myocarde ou le tissu conducteur (de 70 à 90 mV). Le potentiel d'action des cellules cardiaques se caractérise par sa durée relativement longue, généralement comprise entre 100 et 500 ms  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_3971

NATRÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 544 mots

Concentration du cation sodium (Na + ) dans le plasma exprimée en milliéquivalent par litre (mEq/l), la natrémie est mesurée par photométrie de flamme avec une grande précision et rapidité grâce à des mesures automatisées. La natrémie moyenne chez un sujet sain en état d'équilibre hydroélectrolytique est de 140 ± 2 mEq/l. La concentration du sodium dans les liquides interstitiels, du fait de l'équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natremie/#i_3971

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le neurone en fonction »  : […] Dès la constitution du système nerveux, les neurones effectuent le traitement et le transport d'informations variées. Ces opérations sont effectuées grâce à des flux ioniques au travers de leur membrane cellulaire. Les milieux intracellulaires et extracellulaires contiennent des ions en solution. Ces ions ne sont pas répartis de façon symétrique de part et d'autre de la membrane qui entoure la cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_3971

NERVEUX (SYSTÈME) - L'influx nerveux

  • Écrit par 
  • Alfred FESSARD
  •  • 4 987 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  Physico-chimie de l'excitation nerveuse »  : […] La propriété essentielle du neurone est d'être excitable. Les notions générales d'excitabilité et d'excitation ont déjà été exposées (cf.   excitabilité ), ainsi que les processus électrogénétiques qui sont les réponses spécifiques aux stimulations (cf.  électrophysiologie , chap. 1 et 4). On rappellera seulement ici que le neurophysiologiste peut artificiellement déclencher une excitation nerveu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-l-influx-nerveux/#i_3971

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les récepteurs postsynaptiques »  : […] L' utilisation de techniques biochimiques, pharmacologiques et neuroanatomiques très fines a permis de préciser la nature et la localisation des récepteurs aux neuromédiateurs qui font aujourd'hui l'objet d'études considérables au niveau de la biologie moléculaire. Les résultats montrent une pluralité de sites d'action membranaires pour un seul neuromédiateur. Ces sites de reconnaissance membranai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_3971

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Excès de micronutriments »  : […] Chez l'homme, les excès vitaminiques ont pour cause des surdosages à finalité thérapeutique ou préventive injustifiés. Pratiquement trois vitamines sont en question : l'acide ascorbique (vitamine C), l'ergocalciférol (vitamine D 2 ), et éventuellement la vitamine A. Dans les pays développés, l'excès minéral le plus répandu et le plus à craindre est l'excès de sodium, apporté par le chlorure de so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_3971

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Perméabilité des membranes biologiques »  : […] Les échanges osmorégulateurs sont assurés chez les organismes vivants par des organes perméables spécialisés : tégument, branchies, tube digestif, poumons, reins, etc., constitués par des épithéliums simples ou pluristratifiés, que l'on qualifie indistinctement de membranes biologiques (ce terme englobant en fait, également, les membranes cellulaires). On ne peut entrer ici dans le détail de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_3971

REIN

  • Écrit par 
  • Paul JUNGERS
  •  • 15 497 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Réabsorption du sodium »  : […] La masse de sodium délivrée par l'ultrafiltrat glomérulaire à l'entrée du tube est supérieure à 500 g/j ; l'excrétion de sodium, en régime normal, est de quelques grammes seulement par jour : plus de 99 p. 100 du sodium filtré sont donc réabsorbés au cours du transit tubulaire. La réabsorption le long du tube contourné proximal est quantitativement la plus importante puisqu'elle correspond approxi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rein/#i_3971

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 192 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sel, régime alimentaire et santé »  : […] Le sel est l'enjeu de nombreux débats, au premier rang desquels figure sa responsabilité comme facteur de l'hypertension artérielle. L'ingestion de sel n'est pas essentiellement un fait culturel auquel se plierait l'homme pour répondre aux modes imposées par la vie en société. Les animaux sauvages sont aussi des consommateurs de sel et pratiquent la cure salée. Le sel est un exhausteur de goût qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_3971

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Action de l'aldostérone sur le métabolisme hydrominéral »  : […] L 'aldostérone, administrée à forte dose, provoque chez les sujets normaux une rétention de sodium, une légère hypernatrémie, une prise de poids, une augmentation du volume du sang et une fuite urinaire du potassium. Cependant, au bout de quelques jours, la diurèse sodée et hydrique s'équilibre avec les apports, alors que la fuite du potassium se poursuit. L'action de l'aldostérone s'exerce au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrenales/#i_3971

VISION - Photoréception rétinienne

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 5 924 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes moléculaires de la transduction »  : […] L' hyperpolarisation provoquée par la lumière résulte donc d'une diminution du courant entrant dans le segment externe. Mais comment relier cette diminution de conductance de la membrane plasmique à la photo-isomérisation du rétinal de la rhodopsine ? La réponse fait intervenir un certain nombre de molécules dont les deux principales sont un nucléotide cyclique, le guanosyl monophosphate cyclique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-photoreception-retinienne/#i_3971


Affichage 

Réabsorption du sodium dans le tubule distal

dessin

Schéma de la réabsorption du sodium dans le tubule distal et action des inhibiteurs de l'anhydrase carboniqueDans le liquide tubulaire, le Na+ provient en partie des bicarbonates ionisés Il migre dans la cellule tubulaire et est échangé contre un ion H+ Celui-ci prend naissance par... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Réabsorption du sodium dans le tubule distal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin