SOCIOLOGIE PRAGMATIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Débats

Depuis sa création, ce courant a suscité des débats sur ses limites qui ont donné lieu à éclaircissements et développements nouveaux (M. Breviglieri, C. Lafaye et D. Trom, 2009). Alors que Les Économies de la grandeur manquaient délibérément de perspective historique, Le Nouvel Esprit du capitalisme a retracé la généalogie d'une nouvelle grandeur « connexionniste » en relation avec les critiques sociales et artistes antérieures et les changements consécutifs du management (Boltanski et Chiapello, 1999). Nicolas Dodier, dans Leçons politiques de l'épidémie de sida (2003), et Pascale Laborier et Danny Trom, dans Historicités de l’action publique (2003), ont contribué à une réflexion sur les relations entre sociologie pragmatique, générations et histoire. Afin de dépasser les limites du désaccord orienté vers un jugement public, de nouvelles avancées ont permis de traiter d'une gamme plus étendue de relations au monde et aux autres, ainsi que de structures institutionnelles et normatives qui les régissent, contribuant à mettre au jour des canaux de domination et d'oppression. La différenciation de régimes d'engagement, depuis l'intime familiarité jusqu'aux engagements publics en passant par le sujet en projet, a conduit à distinguer autant de capacités de la personne, à partir des engagements pratiques avec son entourage matériel et humain (Thévenot, 2006). Outre la reconnaissance de ces capacités et des oppressions pesant sur elles que l'analyse des régimes d'engagement rend possible, la caractérisation de l'affirmation institutionnelle d'une réalité à un niveau « métapragmatique » a aussi contribué à préciser ce que la sociologie pragmatique apportait à la critique (Boltanski, De la critique, 2009).

Si l’inquiétude du pouvoir des institutions s’alliait à un intérêt pour leur fragilité, l’attention aux capacités des personnes s’est également doublée d’un souci pour leurs vulnérabilités. Ce faisant, l’étude des épreuves ne s’est pas seulement cantonnée à leurs dimensions les plus publiques et à leur aspect de sélecti [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris
  • : docteur en sociologie, sociologue au Centre d'étude des mouvements sociaux, École des hautes études en sciences sociales, Paris et au Centre de recherches interdisciplinaires démocratie, institutions, subjectivité, université catholique de Louvain (Belgique)

Classification


Autres références

«  SOCIOLOGIE PRAGMATIQUE  » est également traité dans :

BOLTANSKI LUC (1940- )

  • Écrit par 
  • Mohamed NACHI
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « Une sociologie pragmatique de la critique »  : […] L’œuvre sociologique de Boltanski s’est développée en se diversifiant, associant fréquemment l’analyse des données empiriques, à partir d’une méthodologie rigoureuse, et l’élaboration théorique. Récusant la spécialisation dans un domaine précis de la sociologie, Boltanski a élaboré une œuvre qui relève de domaines variés : sociologie de l’éducation, de la culture, de la catégorisation sociale, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-boltanski/#i_56424

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent THÉVENOT, Joan STAVO-DEBAUGE, « SOCIOLOGIE PRAGMATIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-pragmatique/