SOCIOLOGIE HISTORIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Herbert Spencer

Herbert Spencer
Crédits : AKG

photographie

Auguste Comte

Auguste Comte
Crédits : Hulton Getty

photographie


L'histoire au cœur du raisonnement sociologique

Un retour rapide sur les premiers moments de la sociologie montre que l'ensemble des auteurs qui se réclament de cette nouvelle discipline intègrent non seulement une préoccupation historique dans leur analyse, mais font aussi du raisonnement historique la base de leur travail de fondation.

Rien de plus historique, en effet, que la perspective évolutionniste des premiers sociologues du xixe siècle. Ainsi l'Anglais Herbert Spencer explique comment les sociétés passent des formes les plus simples, qu'il appelle « les sociétés militaires », aux plus complexes, qui sont marquées par la division des fonctions sociales et par le triomphe de l'individualisme. Au-delà de ses analyses sociobiologiques qui entendent dévoiler le sens de l'évolution des sociétés, de l'homogène vers l'hétérogène et du simple vers le complexe, c'est l'usage fait par Spencer des données historiques qui est nouveau : collectées au fil des lectures d'ouvrages rédigés par des historiens contemporains, elles sont convoquées aussi bien à titre de preuves que d'illustrations. De son côté, Auguste Comte, inventeur du terme sociologie, pratique une analyse beaucoup plus rigoureuse des faits historiques. Comme l'explique Johan Heilbron dans Naissance de la sociologie, Comte affirme dès ses premiers textes qu'il faut que « la science sociale soit une science historique, à un moment où l'historiographie se trouve toujours à un stade non scientifique ». De fait, sa théorie des trois états, présentée dans les Cours de philosophie positive (1830-1842), place les phénomènes historiques au centre de la démonstration : « il importe beaucoup de rattacher indissolublement l'état présent de l'esprit humain à l'ensemble de ses états antérieurs, en reconnaissant convenablement qu'elle dût être longtemps aussi indispensable qu'inévitable ». Pour comprendre le présent – l'état scientifique ou positif qui marque l'essor de la [...]

Herbert Spencer

Herbert Spencer

Photographie

En se fondant sur la loi de complexité croissante qu'il s'est employé à vérifier dans tous les domaines, Herbert Spencer a fourni une explication globale de l'évolution des êtres et donné à l'évolutionnisme son armature conceptuelle. 

Crédits : AKG

Afficher

Auguste Comte

Auguste Comte

Photographie

Le philosophe français Auguste Comte (1798-1857) est le fondateur du positivisme, ou philosophie positive, expression qu'il emploie, selon Littré, par opposition à philosophie théologique et à philosophie métaphysique. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en sociologie à l'université de Poitiers, chercheur au C.U.R.A.P.P., C.N.R.S., université d'Amiens

Classification


Autres références

«  SOCIOLOGIE HISTORIQUE  » est également traité dans :

AGULHON MAURICE (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Quentin DELUERMOZ
  •  • 1 328 mots
  •  • 1 média

Historien, professeur au Collège de France, spécialiste d’histoire de la France des xix e et xx e  siècles. Né à Uzès (Gard) en 1926 dans une famille d’instituteurs républicains, Maurice Agulhon effectue ses études à Avignon puis à Lyon, avant d’être reçu à l’École normale supérieure en 1946. A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-agulhon/#i_42947

CASTEL ROBERT (1933-2013)

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 415 mots

Dans le chapitre « Le primat du social »  : […] C'est dans cette perspective que Robert Castel, dont la femme était psychiatre, ami de Franco Basaglia et investi dans le réseau « Alternative à la psychiatrie », écrit sa thèse, une généalogie du traitement social de la folie ( L'Ordre psychiatrique , 1976), puis une analyse du modèle américain ( La Société psychiatrique avancée , 1979), concluant ce cy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-castel/#i_42947

ELIAS NORBERT (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 796 mots

À la fin de sa vie, Norbert Elias avait trop attendu la reconnaissance publique pour se croire enfin compris. Si la qualité de l'œuvre en était la seule clé, cette reconnaissance eût dû venir plus tôt. Nul ne dénierait en tout cas son ambition. La théorie de la civilisation forgée par Elias se frotte à des faits empiriques selon une posture méthodologique obstinée. Il fallait de l'originalité p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norbert-elias/#i_42947

NUDITÉ ET PUDEUR (H. P. Duerr) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 054 mots

Publiées à Bâle à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les grandes études de Norbert Elias sur La Civilisation des mœurs et La Dynamique de l'Occident ont été accessibles au public français au cours des années 1970. Complétée par La Société de cour (1969, trad. franç. 1974), cette contribution capitale à l'anthropologie histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nudite-et-pudeur/#i_42947

TRANSFERTS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Michel ESPAGNE
  •  • 4 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Comparatisme, influence, transfert culturel »  : […] Dans l’analyse de ce qui constitue un transfert culturel, il importe d’éviter un certain nombre d’écueils. Le premier d’entre eux est celui de la comparaison et du comparatisme. La comparaison implique la mise en parallèle de deux entités dont on se limite à observer les ressemblances et les différences. Les deux éléments ainsi opposés sont définis par le sujet qui les compare. Le découpage du ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transferts-culturels/#i_42947

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent WILLEMEZ, « SOCIOLOGIE HISTORIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/