RELIGIONS SOCIOLOGIE DES

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

La sociologie des religions est non seulement une discipline qui est reconnue aujourd'hui comme un domaine spécifique et important de la sociologie, mais aussi une matière qui suscite de plus en plus de recherches et d'enquêtes variées dès lors qu'il s'agit d'expliquer et de comprendre le fait religieux rapporté à son contexte social. Loin de connaître « le retrait de Dieu » abandonnant « le monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-sociologie-religieuse/#i_5516

ADVENTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 089 mots

Le terme « adventisme » vient du latin adventus , venue. Il désigne une doctrine centrée sur l'attente du retour du Christ à la fin des temps. En lui-même, le vocable adventisme pourrait s'appliquer à tous les mouvements du genre eschatologique de l'histoire du christianisme. En ce sens, il existe un adventisme pré-adventiste ou des traits adventistes dans de nombreux mouveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adventisme/#i_5516

ANTICLÉRICALISME

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 3 474 mots

Dans le chapitre « Sociologie de l'anticléricalisme »  : […] L'anticléricalisme a aussi une sociologie. D'une part, les diverses catégories composant une société ne sont pas également réceptives à ses arguments et, d'autre part, il prend des visages différents selon les milieux. À l'encontre d'une idée aujourd'hui assez répandue, mais qui n'est qu'une généralisation aventureuse, l'anticléricalisme n'appartient en propre à aucune classe ; en particulier, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticlericalisme/#i_5516

BASTIDE ROGER (1898-1974)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PENRAD
  •  • 520 mots

Né à Nîmes, où il commença ses études, qu'il poursuivit à Bordeaux et à Paris, Roger Bastide enseigna plusieurs années dans des établissements secondaires en province et à Paris, après avoir obtenu l'agrégation de philosophie en 1924. Il publia Problèmes de la vie mystique (1931) et Éléments de sociologie religieuse (1935) avant de partir pour le Brési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-bastide/#i_5516

BOULARD FERNAND (1898-1977)

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT
  •  • 751 mots

Prêtre et sociologue du catholicisme – par où son nom est lié à celui de Gabriel Le Bras –, le chanoine Boulard est arrivé à la sociologie par souci pastoral. Curé d'une paroisse rurale, puis aumônier de la J.A.C. (Jeunesse agricole chrétienne), il publia d'abord L'Art d'être curé de campagne (1941). Lorsqu'il écrit, avec les abbés Achard et Emerard, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-boulard/#i_5516

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines du capitalisme »  : […] Au xviii e  siècle, le capitalisme industriel commence à déplier ses ailes. Dans les premiers écrits qu'il consacre à cette rupture majeure, notamment dans L'Idéologie allemande (1845-1846), Karl Marx brosse un tableau de vaste ampleur destiné à rendre raison des conditions de développement des forces productives. La sépar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-sociologie/#i_5516

CATHOLICISME - La crise postconciliaire

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 636 mots

Dans le chapitre « Un symptôme français : le cas Lefebvre »  : […] L'affaire Lefebvre est déjà de l'archéologie. Elle a quitté le théâtre des mass media. Enrichis et confortés par le flash estival de 1976 qui les a un moment sortis de l'ombre, les réseaux traditionalistes reprennent leurs activités, dont l'histoire remonte au début de ce siècle. Leur recrutement s'est accru un peu ; leurs capitaux, beaucoup, mais sans que s'en trouve modifiée une structure très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-la-crise-postconciliaire/#i_5516

CATHOLICISME - Le catholicisme contemporain

  • Écrit par 
  • Paul THIBAUD
  •  • 3 342 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'on parlait du catholicisme vers le milieu du xx e  siècle, la tâche n'était pas toujours facile. Au moins croyait-on savoir où le trouver : dans les institutions qui en avaient le contrôle, l' Église avec ses fidèles, sa hiérarchie, ses mouvements, ses ordres religieux, ses paroisses. Ce monde n'était évidemment pas homogène ; on pouvait au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-le-catholicisme-contemporain/#i_5516

CATHOLICISME - Les nouveaux mouvements ecclésiaux

  • Écrit par 
  • Salvatore ABBRUZZESE
  •  • 2 470 mots

Les nouveaux mouvements ecclésiaux qui s'affirment au sein de l'Église catholique à partir des années 1970 signalent la reprise d'une spiritualité laïque. Ils s'expriment sous la forme de groupements communautaires à l'heure d'une société apaisée dans ses rapports avec l'Église et « désidéologisée » dans ses pratiques culturelles. L'exigence d'une foi retrouvée par une démarche spirituelle intérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-les-nouveaux-mouvements-ecclesiaux/#i_5516

CHINE - Politique religieuse

  • Écrit par 
  • Benoît VERMANDER
  •  • 6 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nature du religieux, recensement des fidèles »  : […] Comme il a déjà été noté plus haut, la nature même du cadre institutionnel fourni par les associations-relais renvoie à l'histoire des cent dernières années, laquelle a connu la constitution progressive de religions « nationales » et « modernes » : des associations religieuses nationales voient le jour dès 1912 et sont cooptées par l'État au cours des années 1930 : constitution de deux association […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-politique-religieuse/#i_5516

CHRISTIANISATION

  • Écrit par 
  • Philippe BOUTRY
  •  • 1 387 mots

Dans le chapitre « Déchristianisation, sécularisation, exculturation »  : […] Ces interrogations parcourent également le champ de la déchristianisation. Le mot est plus récent et polémique : le verbe déchristianiser est attesté en français à la fin du xviii e  siècle, mais ne fait son apparition dans le débat public que dans les années 1850, et le terme déchristianisation (1876) se définit à l'origine comme un processus a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christianisation/#i_5516

CRIMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques LÉAUTÉ
  •  • 8 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le relâchement des freins moraux »  : […] Parmi les déclins néfastes, le recul de la pratique religieuse a été présenté au début du xx e  siècle par Tarde comme un facteur criminogène ( La Criminalité comparée , 1910). Cet auteur pensait que la déchristianisation s'accompagnait d'un recul de la moralité sans remplacement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/criminologie/#i_5516

DÉCHRISTIANISATION

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE
  •  • 4 185 mots

Si, étymologiquement, le terme « déchristianisation » vise l'ensemble des confessions ou dénominations chrétiennes, il a d'abord pris sa signification dans le cadre d'un catholicisme dominant, s'auscultant et constatant, d'une part, l'arrêt de sa progression dans les civilisations industrielles, d'autre part, l'extension de sa récession dans les classes laborieuses : c'est ainsi qu'on parla tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dechristianisation/#i_5516

DESROCHE HENRI (1914-1994)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 831 mots

Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, Henri Desroche est né à Roanne le 12 avril 1914 dans un milieu modeste. Entré chez les dominicains, il y eut deux maîtres : Chenu et Lebret, le premier pour la pensée, le second pour l'action, à Économie et humanisme . Deux universitaires laïques le marqueront fortement : François Perroux, l'économiste catho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-desroche/#i_5516

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « Le domaine de la sociologie »  : […] L'Année sociologique était délibérément conçue comme une sorte de machine de guerre destinée à annexer des territoires que la sociologie pouvait occuper et exploiter. Cela justifiait assez l'accusation d'« impérialisme sociologique » dont on taxait les durkheimiens. Le plan de classification de L'Année avait précisément pour fonction de délimiter et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_5516

DURKHEIM (ÉCOLE DE)

  • Écrit par 
  • Claude JAVEAU
  •  • 2 534 mots

Dans le chapitre « La société comme objet de la religion moderne »  : […] Durkheim devait nécessairement s'intéresser à la religion, considérée comme système de représentations imposant aux adeptes le respect des mêmes obligations morales, basées sur une séparation des ordres profane et sacré, ce dernier reposant sur des rites ayant trait à des interdits et des pratiques de culte. Dans Les Formes élémentaires de la vie religieuse (1912), il insist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durkheim-ecole-de/#i_5516

ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Dans le chapitre «  La « sociologie économique » »  : […] Ce que l'on appelle la « sociologie économique » peut être conçue comme une « hybridation » particulière de la sociologie et de l'économie, arbitrairement séparées à la fin du xix e  siècle par l'histoire de la division du travail académique. On peut aussi retenir, au moins provisoirement, une définition plus simple encore. La sociologie économiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-economie/#i_5516

ÉGLISE ET SECTE, notion d'

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT
  •  • 1 350 mots

Église et secte, dans l'acception classique de ces termes, constituent deux modes opposés d'organisation des groupements religieux qui renvoient eux-mêmes à deux attitudes tranchées face à la manière d'envisager et de viser la quête du salut : une première attitude, constitutive des groupements religieux de type sectaire, privilégie la dimension d'intensité de la vie religieuse et exige du croy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-et-secte-notion-d/#i_5516

L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 500 mots

Après une série de travaux consacrés à l'Antiquité et au Moyen Âge, ainsi qu'à l'état économique et social de l'Allemagne wilhelminienne, Weber, libéré des tourments que lui infligent les charges d'un enseignement régulier, entame, à partir de 1904, des recherches sur la sociologie des religions qu'il poursuivra jusqu'en 1920. Sous l'impulsion de l'ouvrage Der moderne Kapitalismus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ethique-protestante-et-l-esprit-du-capitalisme/#i_5516

FAMILLE - Le droit de la famille

  • Écrit par 
  • Catherine LABRUSSE-RIOU
  • , Universalis
  •  • 6 941 mots

Dans le chapitre « Sources du droit de la famille »  : […] Le droit de la famille, contrairement à d'autres branches du droit civil, n'est pas neutre, car ses règles et ses méthodes ne peuvent être déterminées et définies par les seules ressources d'une technique juridique abstraite. Le lien familial est trop essentiel à l'individu et à la société pour que le droit qui en régit la constitution, les effets et la dissolution ne soit pas fortement imprégné p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-le-droit-de-la-famille/#i_5516

HAGIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 806 mots

Dans le chapitre « Un document sociologique »  : […] La vie de saint s'inscrit dans la vie d'un groupe, Église ou communauté. Elle suppose que le groupe a déjà une existence. Mais elle représente la conscience qu'il a de lui-même en associant une figure à un lieu . Un producteur (martyr, saint patronyme, fondateur d'une abbaye, d'un ordre ou d'une Église) est donné à un site (le tombeau, l'église, le mona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hagiographie/#i_5516

ISLAM (La religion musulmane) - L'étude de l'islam et ses enjeux

  • Écrit par 
  • Mohammed ARKOUN, 
  • Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nécessité d'une rupture épistémologique »  : […] Par « expressions de l'islam », on ne peut pas entendre seulement les langages écrits ou parlés que tiennent les musulmans sur eux-mêmes et sur le monde où ils cherchent à s'insérer. Conduites rituelles, pratiques économiques, institutions politiques, styles d'appropriation écologique (notamment l'organisation de l'espace urbain, les rapports à la terre et aux éléments), créations artistiques, ges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-l-etude-de-l-islam-et-ses-enjeux/#i_5516

JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Pierre GEOLTRAIN, 
  • Jean-Claude MARCADÉ
  •  • 21 225 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Élaboration sociopolitique »  : […] Si c'est tout cet ensemble de figures et de représentations qu'il convient d'avoir présent à l'esprit lorsqu'on parle du messianisme en sa figure originaire et paradigmatique qui, judéo-biblique, est donc historico-religieuse, il n'a pas manqué d'interprètes pour en exemplifier quasi exclusivement la version proprement politique et belliqueuse : résistance à l'oppression, révolte et sédition, sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/#i_5516

LAMBERT YVES (1946-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 166 mots

Sociologue français. Ingénieur agronome et diplômé en sociologie, Yves Lambert débute sa carrière de sociologue du monde rural à l'Institut national de la recherche agronomique (I.N.R.A.) en 1971, jusqu'à y devenir directeur de recherche en 1985. Optant pour la sociologie des religions, il est mis à la disposition du C.N.R.S. en 1993 et rejoint, deux ans plus tard, le groupe de sociologie des re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-lambert/#i_5516

LE BRAS GABRIEL (1891-1970)

  • Écrit par 
  • Bruno NEVEU
  •  • 643 mots

Sociologue et historien du droit, Gabriel Le Bras joua un rôle exceptionnellement fécond pendant presque cinquante années de recherche et d'enseignement dans diverses institutions (faculté de droit de Strasbourg ; faculté de droit de Paris, dont il fut doyen ; École pratique des hautes études ; Institut d'études politiques). Le Bras sut réveiller et renouveler l'histoire du droit romain dans la pé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-le-bras/#i_5516

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lecture et société »  : […] Ajoutons pour conclure que les attitudes des sociétés vis-à-vis de la lecture furent bien souvent ambiguës. Et cela parce que nul objet n'a bénéficié d'un statut comparable à celui du livre, objet symbolique par excellence, et que la détention de la culture écrite est vite apparue comme un capital difficile à partager. On ne doit pas oublier à cet égard que le message livresque est largement lié à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_5516

LOYAUTÉ

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 3 711 mots

Dans le chapitre « Loyauté et distance »  : […] La meilleure manière de saisir les phénomènes de loyauté, c'est de les traiter comme des relations de dévouement et d'attachement entre des individus situés à la périphérie et des individus placés au centre , sous la condition de ne pas oublier les relations de ces deux catégories avec celles qui sont situées au sommet de l'organisation sociale. La dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loyaute/#i_5516

MARIAGE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Catherine LABRUSSE-RIOU, 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  • , Universalis
  •  • 11 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mariage en Occident »  : […] On pourrait se demander si les pratiques et les représentations de l'Occident ont été bien différentes avant la fin du xix e  siècle. Des survivances d'un tel système semblent demeurer à côté de nous. Une étude de Pierre Bourdieu (1962) relève qu'au Béarn, région depuis longtemps christianisée, la famille intervient dans les échanges matrimoniaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariage/#i_5516

MESSIANISME

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 7 914 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sens historico-sociologique »  : […] Au sens historico-sociologique, le messianisme représente le fonds commun des doctrines qui promettent le bonheur parfait sur terre sous la direction d'une personne, d'un peuple, d'un parti, de mouvements collectifs, au sein desquels les réformes tant ecclésiastiques que politiques, économiques ou sociales sont présentées sous la forme d'ordres ou de normes identifiés à des « missions », voire à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messianisme/#i_5516

MOON MOUVEMENT DE

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 3 178 mots

Dans le chapitre « Réflexions sociologiques »  : […] La manière dont on a exposé ici les croyances du mouvement met en relief leur aspect judéo-chrétien. En tant que commentaire, explication et explicitation de l'Ancien et du Nouveau Testament, la doctrine mooniste peut bénéficier d'une certaine plausibilité dans les pays occidentaux. Le caractère strict du genre de vie du mouvement ; l'air de ressemblance qu'il entretient avec les ordres religieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-de-moon/#i_5516

POULAT ÉMILE (1920-2014)

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 882 mots

D’abord spécialiste du catholicisme, l’historien-sociologue Émile Poulat a également consacré plusieurs ouvrages à la laïcité (le dernier, Notre L aïcité , livre d’entretiens, est paru juste avant sa mort). En 2001, un ouvrage ( U n objet de science, le catholicisme . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-poulat/#i_5516

PROTESTANTISME - Protestantisme et société

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 439 mots

Dans le chapitre « Le lien avec le capitalisme »  : […] Au xix e  siècle, le lien avéré entre le protestantisme et le capitalisme était expliqué en termes apologétiques (le protestantisme, religion « supérieure ») ou polémiques (par la Réforme, les puissants se sont soustraits à la tutelle de l'Église et ont opprimé les faibles). Marx et Engels, puis Max Weber ont tenté d'établir scientifiquement l'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-protestantisme-et-societe/#i_5516

PROTESTANTISME - Problèmes contemporains

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 3 708 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évangélisme »  : […] Qu'entendons-nous par « évangélisme » ? En allemand, evangelisch est historiquement un synonyme de protestant (cf. Evangelische Kirche Deutschlands, créée en 1948). Il arrive, en France, que le terme d'évangélique soit utilisé dans ce sens-là (« Église évangélique luthérienne de France », par exemple). Mais, depuis la fin des années 1960, s'impose de plus en plus le sens ang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-problemes-contemporains/#i_5516

PSYCHOLOGIE DE LA RELIGION

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 4 079 mots

Dans le chapitre « Développements méthodologiques »  : […] La plupart des études empiriques en psychologie de la religion ont été réalisées en Occident et dans des contextes culturels et religieux de tradition principalement protestante et catholique. Ce n’est que plus récemment qu’un nombre croissant d’études empiriques ont été menées dans d’autres contextes culturels et religieux. Les effets de la religion sur le bien-être semblent, par exemple, plus c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-religion/#i_5516

RELIGION - La sécularisation

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT
  •  • 3 409 mots
  •  • 1 média

Les vicissitudes du mot « sécularisation », si fréquemment employé de nos jours en matière de religion, sa circulation entre le français, l'anglais et l'allemand ont réussi à lui donner un sens apparemment récent et emprunté. De plus, ce prétendu néologisme, anglicisme ou germanisme, est affligé d'une polysémie, non pas celle de nombreux mots d'usage qui ont essaimé par voie d'analogie, de métonym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-la-secularisation/#i_5516

RELIGION - L'anthropologie religieuse

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 6 598 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ethnologie religieuse et anthropologie religieuse »  : […] Il faut faire une distinction entre ethnologie religieuse et anthropologie religieuse. L'ethnologie religieuse s'intéresse surtout aux diversités des croyances ou des pratiques religieuses des ethnies les unes par rapport aux autres : elle commence donc par l'analyse du concret, le discours sur les dieux et les rites pour entrer en communication avec eux ; lorsque, dans un second moment, elle dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-l-anthropologie-religieuse/#i_5516

SACRÉ, religion

  • Écrit par 
  • Dominique CASAJUS, 
  • André DUMAS, 
  • Universalis
  •  • 10 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La double définition de Durkheim »  : […] L'usage du terme « sacré » a pris une importance particulière dans l'ambiance évolutionniste du xix e  siècle et du début du xx e , à un moment où les chercheurs se préoccupaient de trouver une notion mère d'où faire dériver tous les faits religieux ou magico-religieux. La notion de divinité ne po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacre-religion/#i_5516

SCIENTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul ARIÈS
  •  • 2 556 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'organisation scientologique »  : […] La structure de la scientologie organise un système de progression sur le « pont ». Les organisations de base ( orgs de classe 5) vendent les services d'introduction (classés de « préclair » à « clair »). Les orgs plus avancées ( Advanced Orgs ) commercialisent les niveaux secrets,gradués de 1 à 8, qui sont réservés aux « thétans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scientologie/#i_5516

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Les termes Église, confession, dénomination, secte appartiennent au langage ecclésiastique et théologique. En tant que tels, ils sont chargés de normativité. D'abord utilisé de façon uniquement et sommairement péjorative et sans contenu précis dans le domaine religieux, le vocable « secte » a été souvent employé pour désigner soit un petit groupe qui a fait sécession d'un plus grand (l'étymologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_5516

SOCIOLOGIE WEBERIENNE

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « Croyance et incorporation »  : […] L'idée que la monopolisation des privilèges sociaux par une minorité puisse déboucher sur une dialectique révolutionnaire inspirait à Weber un complet scepticisme : « Ce qui appelle manifestement une explication », écrivait-il dans Hindouisme et bouddhisme , ce n'est pas le fait que des groupes « négativement privilégiés » se révoltent, mais « plutôt le fait que de telles r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-weberienne/#i_5516

U.D.F. (Union pour la démocratie française)

  • Écrit par 
  • Julien FRETEL
  •  • 2 638 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un parti de notables ? »  : […] On définit généralement l'U.D.F. comme un « parti de notables », c'est-à-dire comme une formation aux structures organisationnelles très lâches et dont les cycles de vie et la morphologie ne dépendraient que des ambitions de ses principaux élus. De surcroît, ces derniers sont vus comme des entrepreneurs politiques indépendants qui jouissent d'une notoriété et de ressources (matérielles et symboliq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-pour-la-democratie-francaise/#i_5516

VALEURS, sociologie

  • Écrit par 
  • Patrick PHARO
  •  • 2 321 mots

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'une valeur morale ? »  : […] Malgré les doutes qu'elle exprime sur l'universalité des valeurs, l'œuvre de Max Weber offre néanmoins des ressources intéressantes pour surmonter certaines des difficultés qui viennent d'être évoquées. Pour Weber, en effet, toutes les valeurs n'appartiennent pas nécessairement au domaine de la morale. Les valeurs proprement éthiques sont historiquement liées, selon lui, aux religions du salut, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-sociologie/#i_5516

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 661 mots

Dans le chapitre « L'œuvre sociologique »  : […] Weber est le maître de la sociologie compréhensive. Il n'exclut nullement les autres formes de la sociologie, mais il veut insister sur le fait que, puisqu'elle porte sur des relations et des institutions qui sont le fruit d'une activité poursuivant des fins et cherchant à promouvoir des valeurs, on ne saurait rendre compte valablement de la réalité sociale par la seule explication causale. Il fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-weber/#i_5516


Affichage 

Sociologie électorale : Giscard d'Estaing et le catholicisme

carte

Valéry Giscard d'Estaing et le catholicisme Premier écran, carte de la pratique religieuse ; proportion des messalisants vers 1965 ;deuxième écran, carte donnant, en pourcentage, le nombre de suffrages exprimés en faveur de Giscard d'Estaing lors de l'élection présidentielle de 1974... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alexis de Tocqueville (1805-1859)

photographie

Théodore Chassériau, Alexis Charles Henri Clérel de Tocqueville 1850 Huile sur toile 163 cm X 130 cm Musée national du Château et des Trianons, Versailles 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Engels

photographie

Friedrich Engels (1820-1895) étudia la condition ouvrière avant de se lier avec Marx et d'élaborer avec lui les principes du matérialisme historique 

Crédits : Edward Gooch/ Getty Images

Afficher

Karl Marx

photographie

Philosophe de formation, c'est au contact de Friedrich Engels que Karl Marx en vient à s'intéresser à l'économie politique, à partir de 1844 Il reproche alors à l'économie politique ricardienne d'être la traduction de l'idéologie bourgeoise, sans aucune réflexion critique sur le système... 

Crédits : Courtesy of the trustees of the British Museum

Afficher

Sociologie électorale : Giscard d'Estaing et le catholicisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Engels
Crédits : Edward Gooch/ Getty Images

photographie

Karl Marx
Crédits : Courtesy of the trustees of the British Museum

photographie