SOCIOLOGIE DE LA SANTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’approche « fonctionnaliste »

La figure de Talcott Parsons, l’un des pères fondateurs de la sociologie des professions, théoricien de l’école fonctionnaliste, domine les premiers travaux traitant de la place de la médecine dans les sociétés occidentales. Son analyse, développée à la fin des années 1940, met en œuvre le cadre théorique qu’il a élaboré pour caractériser ce qu’est une profession et la fonction qu’elle remplit. Les médecins lui fournissent un parfait exemple de ce que sont les attributs par quoi une profession se distingue d’un simple métier : un haut niveau de formation abstraite et spécialisée, une activité orientée vers le service à la population et surtout un haut niveau d’autonomie par rapport aux autres secteurs de la société. Pour Parsons, la médecine devient une profession avec l’avènement des sociétés industrielles, elle se spécialise, gagne en scientificité et en efficacité. Parce qu’ils proposent des services qu’eux seuls peuvent offrir, les médecins se voient alors accorder le monopole de l’exercice de la médecine, tandis que le contrôle de leurs pratiques reste interne à la profession. Mais les médecins ne sont pas seulement des techniciens, ils contribuent à la conservation de l’ordre social. En effet, les malades sont dans une situation de déviance par rapport aux normes de la société, leur état les empêche de répondre aux attentes du monde social, notamment d’aller au travail, et ils obligent leur entourage à les prendre temporairement en charge. En restaurant la santé de leurs patients, les médecins mettent un terme à cette déviance et exercent donc sur eux un contrôle social dont toute la société est bénéficiaire. En fonction de quoi, si malade et médecin partagent un même but (la guérison), leur relation est dissymétrique. Le premier est un agent social passif et ignorant qui, reconnaissant les compétences du second, a recours à ses service [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

Autres références

«  SOCIOLOGIE DE LA SANTÉ  » est également traité dans :

PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

  • Écrit par 
  • Marilou BRUCHON-SCHWEITZER
  •  • 3 926 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les déterminants sociaux de la santé »  : […] Les déterminants sociaux de la santé sont les conditions dans lesquelles les individus naissent, vivent, travaillent, vieillissent, incluant le système de santé. En partie responsables des inégalités de santé, ils ont donné lieu à des initiatives comme « Combler le fossé : de la politique à l’action sur les déterminants sociaux de la santé » (OMS, 2011). Ils peuvent être généraux (pays, contexte é […] Lire la suite

SANTÉ - Le système de santé français

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT, 
  • Jean-François NYS
  • , Universalis
  •  • 7 351 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le risque d'une médecine inégalitaire »  : […] Une médecine à deux vitesses ? Des freins à un libre accès aux soins existaient déjà pour les personnes ne bénéficiant pas d'une assurance complémentaire généreuse. Ils étaient représentés notamment par le ticket modérateur (fraction des soins non remboursée par la Sécurité sociale) et par les dépassements d'honoraires pratiqués par les praticiens inscrits en secteur 2 (pouvant aller jusqu'au dou […] Lire la suite

SANTÉ - Inégalités territoriales de santé en France

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Emmanuel VIGNERON
  •  • 2 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quel lien existe entre inégalités sociales et inégalités territoriales de santé ? »  : […] L' importance des déterminants sociaux dans les inégalités de santé mise en avant par de nombreux chercheurs est d'autant plus marquante que, en réalité, la société s'en préoccupe peu, et ce à juste titre car elles ne se résorbent pas, elles perdurent et s'aggravent en temps de crise. Il a pu sembler que la loi Hôpital, patients, santé, territoires de juillet 2009 et dans son sillage l'installati […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrice PINELL, « SOCIOLOGIE DE LA SANTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-la-sante/