HOMÉRIQUE SOCIÉTÉ

HOMÈRE (P. Carlier)

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 1 059 mots

« Homère : n'a jamais existé. » Cette formule péremptoire se lit dans le Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, qui la complète en ajoutant à propos du père de l' Iliade et de l' Odyssée  : « Célèbre par sa façon de rire : un rire homérique. » La notice souligne avec humour deux écueils entre lesquels naviguent les biographes du poète grec. Soit ils doutent de son existence et se condamnent […] Lire la suite

CHYPRE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean POUILLOUX, 
  • Claude F. A. SCHAEFFER
  •  • 5 560 mots

Dans le chapitre « Un hellénisme original »  : […] Puissance et tradition, telle est la marque de l'hellénisme chypriote à travers les siècles, au moment où les cités du continent grec se disputent l'hégémonie et s'affaiblissent. Au tournant du v e siècle, si un Évagoras s'honore du titre de citoyen d'Athènes, il demeure que sa seule force suffit, un temps, à mettre en péril l'autorité du Grand Roi sur la Méditerranée orientale. Mieux que les tex […] Lire la suite

HOMÈRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 1 272 mots
  •  • 1 média

Homère fut, selon la formule de Platon, le maître d'école de la Grèce. Dans l’Europe du xxi e  siècle, il reste, malgré le déclin de l’enseignement des langues anciennes, une autorité. Il faut revenir à cette origine dont nous sommes les héritiers, car, de Il R itorno d’ Ulisse in patria de Monteverdi à Ulysse de Joyce ou au Mépris de Godard, la culture occidentale n’a cessé de trouver dans […] Lire la suite

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La cité grecque

  • Écrit par 
  • François CHÂTELET, 
  • Pierre VIDAL-NAQUET
  •  • 7 726 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] La cité s'est constituée dans un monde oriental soumis jusqu'alors à des monarchies centralisées et bureaucratiques intégrant sous la domination du souverain (roi-dieu ou roi-prêtre) la nature et les hommes. Toutefois, les Phéniciens semblent avoir tenté d'instaurer des formes politiques qui annoncent celles des Grecs, et dans les « cités » de Mésopotamie, placées souvent sous l'autorité d'un temp […] Lire la suite

INSPIRATION (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Luc BRISSON
  •  • 2 323 mots

Dans le chapitre « Inspiration et compétence poétique »  : […] Cette conception de l'inspiration poétique diffère sur des points essentiels de celle que s'en font les poètes anciens eux-mêmes. En effet, les poètes associent traditionnellement l'inspiration à la connaissance, et se montrent très conscients de l'importance de l'art, de l'aspect technique qui intervient dans leur travail. Cela dit, on gardera toujours en mémoire le fait que, dans le cadre d'une […] Lire la suite

MÉGARON

  • Écrit par 
  • Alain MAHUZIER
  •  • 267 mots
  •  • 1 média

Grande salle rectangulaire à foyer central circulaire, le mégaron semble avoir été le premier type d'habitation chez les proto-hellènes (Mycéniens). Le toit, ouvert au-dessus du foyer, était soutenu par quatre colonnes ou par des piliers. Connu aussi bien à Dimini (Thessalie) et à Otzaki (culture de Sesklo) qu'en Asie antérieure (Jéricho, Byblos, Mersin), le mégaron existe, dès la fin du III e  mi […] Lire la suite

MYCÈNES

  • Écrit par 
  • Pascal DARCQUE, 
  • Jean-Claude POURSAT
  • , Universalis
  •  • 4 803 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Mycènes et la Grèce »  : […] Après plus d'un siècle de recherches archéologiques, il reste difficile d'inscrire l'histoire de Mycènes dans celle du monde égéen préhistorique. Le sud-ouest du Péloponnèse pourrait avoir joué un rôle plus important que l'Argolide dans la naissance de la civilisation mycénienne, entre la fin du xvii e et la fin du xvi e  siècle, marquée par l'enrichissement des communautés continentales et par l […] Lire la suite

ORATEURS ET HISTORIENS, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • François HARTOG
  •  • 2 587 mots

Dans le chapitre « Éloquence et cité »  : […] « Bon diseur d'avis » et « bon faiseur d'exploits » ( erga ) : tel doit être le héros homérique. Doublement excellent : en paroles et en actions, à la guerre comme à l'assemblée. Devant Troie, à l'assemblée des chefs achéens, chacun, tour à tour, est invité à faire prévaloir son avis ; en passant de main en main, le sceptre royal marque l'inviolabilité de l'orateur et rend visible ce premier modèl […] Lire la suite

RITUEL FUNÉRAIRE ARISTOCRATIQUE (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 610 mots

Si les vestiges archéologiques de la vie sont souvent ténus et énigmatiques, ceux de la mort sont généralement nombreux et loquaces : l'apparence physique des hommes, leur statut social, leurs croyances, leur goût s'y révèlent ; aussi les tombes sont-elles la grande, parfois même la seule ressource de l'archéologie. Cela vaut également pour la civilisation grecque, quelle que soit la variété des s […] Lire la suite