SOCIÉTÉ CIVILE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

Comme le souligne Dominique Colas, la première occurrence historique de la société civile apparaît au ive siècle avant J.-C., chez Aristote, dans la Politique. La koinônia politikè (communauté politique) grecque et sa traduction latine, societas civilis, donneront naissance à notre expression. Déjà chez Aristote, la société civile /communauté politique fonctionne en opposition à d'autres types de communauté (la famille, le peuple). Il s'agit ici de définir la forme la plus haute d'organisation, celle qui accomplit pleinement la nature sociale et politique de l'homme. La valorisation est donc très claire. À partir de là, et par un jeu complexe de transmissions et traductions, le terme évolue dans la topographie des systèmes conceptuels successifs. Ainsi, chez saint Augustin, la société civile se distingue de la cité de Dieu : le terrestre, séparé du céleste, lui est subordonné, sans pour autant que son existence propre soit remise en cause. En revanche, chez les théoriciens contractualistes qui suivirent (Hobbes, Rousseau), le civil s'oppose non plus au céleste mais au « naturel ». La société civile représente alors, en tant que communauté organisée, la sortie de l'état de nature. En ce sens, société civile et État sont identiques. Contrairement à une idée répandue, ces deux entités ne sont donc pas distinctes depuis les débuts de la pensée politique occidentale.

Si on excepte le cas spécifique des premiers économistes libéraux (Adam Smith, Bernard de Mandeville), il faut attendre le début du xixe siècle et Hegel pour trouver une conceptualisation systématique de cette division, qui deviendra centrale dans la réflexion politique moderne. On le sait, cette distinction est au cœur du système philosophique hégélien : la société civile étant la sphère du privé, du particulier, du travail et des échanges économiques, distinguée de l'État, lui-même compris comme le lieu de l'universel et du général. Cependant, distinction ne signifie pas séparation radicale : selon la célèbre formule de Hegel, l'État est la « condition de possibilité de la société civile » ; autrement dit, celle-ci ne peut existe[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SOCIÉTÉ CIVILE  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE

  • Écrit par 
  • Cyril ISNART
  •  • 4 694 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le désir de reconnaissance et le sentiment de perte »  : […] participent de ce que Daniel Fabre a identifié comme des « émotions patrimoniales » (2013). Des individus de la société civile se regroupent, interpellent les pouvoirs publics, activent des réseaux internationaux pour remédier à un changement structurel ou à la disparition d’un bien dont la conservation leur paraît nécessaire. Les sentiments et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-du-patrimoine/#i_19848

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 277 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La « civilianisation » de l'armée »  : […] Cette contestation interne, encore parcellaire, il est vrai, s'accompagne d'une polarisation civile, quant à elle généralisée. Sans parler même des appelés, les personnels d'active, devenus, par force, plus casaniers, s'intègrent chaque jour davantage à la collectivité nationale dont ils étaient naguère coupés : leur perception sociale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-pouvoir-et-societe/#i_19848

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 390 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une « success story » du développement ? »  : […] significative de la Grameen Bank au développement du Bangladesh témoigne également de la place qu’occupe la société civile dans ce pays qui compte 22 000 organisations non gouvernementales (O.N.G.). La lente construction de l’État après l’indépendance, ainsi que l’arrivée massive de l’aide étrangère favorisent en effet l’émergence d’O.N.G. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bangladesh/#i_19848

BICAMÉRISME ou BICAMÉRALISME

  • Écrit par 
  • Raymond FERRETTI
  •  • 5 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Représenter la société »  : […] Si « la vie locale » des entités infra-étatique peut s'exprimer par le canal de la seconde Chambre, la vie économique et sociale doit également pouvoir le faire. Bref la « société civile » devrait pouvoir être représentée au sein du Parlement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bicamerisme-bicameralisme/#i_19848

CHINE - Histoire de 1949 à nos jours

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • François GODEMENT
  •  • 19 153 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le mouvement pour la défense des droits civiques »  : […] de fortes attentes. Les intellectuels libéraux espèrent un certain renouveau de la société civile. Dans un premier temps, ces espérances seront satisfaites. En 2003, la mort dans un centre d’hébergement et de rapatriement de Canton de Sun Zhigang, un designer originaire du Hubei qui n’avait pas pu montrer son attestation de résidence provisoire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-de-1949-a-nos-jours/#i_19848

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Dans le chapitre « Pouvoir et société civile »  : […] histoire qu'il fait et qui le fait. Désormais au centre d'un espace politique défini autrement et d'un espace économique promu pour la première fois, il aura à penser et à aménager la dualité de son investissement : comme citoyen d'une part – et c'est l'ordre politique – et comme agent économique d'autre part – et c'est l'ordre de la société civile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-la-theorie-de-la-lutte-de-classes/#i_19848

DAHRENDORF RALF GUSTAV (1929-2009)

  • Écrit par 
  • Giovanni BUSINO
  •  • 2 583 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pour une société libre et démocratique »  : […] et les instances sociales qui opèrent un fonctionnement en dehors de l'État font de la société civile l'élément primordial de la vie en société. C'est là que les hommes luttent, créent et progressent, malgré les contraintes, les obstacles, les adversités. C'est là qu'ils travaillent, seuls ou avec d'autres, pour se réaliser. C' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralf-gustav-dahrendorf/#i_19848

DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • Écrit par 
  • Dominique BOURG
  •  • 1 886 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Développement durable, répartition de la richesse et décision publique »  : […] et à propos de projets affectant, via l'environnement, la vie quotidienne des gens. Est alors de plus en plus exigée la participation des citoyens à l'amont du processus décisionnel. Cette approche plus horizontale et « dialogale » de la décision s'impose aussi aux agents économiques : ceux-ci doivent alors composer avec les parties concernées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-durable/#i_19848

DISCOURS SUR L'ORIGINE ET LES FONDEMENTS DE L'INÉGALITÉ PARMI LES HOMMES (J.-J. Rousseau) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 159 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la nature à la société »  : […] et dominée par le passé simple, procède chronologiquement, mais par analepse, à partir de la célèbre phrase liminaire : « Le premier qui ayant enclos un terrain, s'avisa de dire, ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. » La rencontre de l'« obstacle » et la nécessité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-sur-l-origine-et-les-fondements-de-l-inegalite-parmi-les-hommes-livre-de-j-j-rousseau/#i_19848

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 004 mots

Dans le chapitre «  Économie sociale, progrès social et utilité sociale »  : […] amène à valoriser la capacité d'innovation sociale et la souplesse d'initiatives locales, participatives, quelquefois autogérées, émanant le plus souvent de la société civile. Elle s'inspire, notamment, des réflexions que diffusent des philosophes comme Ivan Illich ou André Gorz ou des sociologues s'inscrivant, comme Henri Lefebvre ou Jean […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-sociale/#i_19848

ENVIRONNEMENT - Environnement et économie

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX, 
  • Christelle HUE
  •  • 6 537 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des nouvelles méthodes d'aide à la décision »  : […] telles qu'elles sont exprimées par les choix du consommateur dans une situation donnée ; deuxièmement, les considérations concernant l'avis de l'individu en tant que membre de la collectivité, c'est-à-dire fort de son statut de citoyen au niveau local, national et même planétaire. Sur cette base, la question des processus décisionnels est de plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-environnement-et-economie/#i_19848

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 282 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Ce que dit le traité de Lisbonne »  : […] et bénéficient d'un régime à part dans le dialogue que les institutions de l'Union veulent maintenir avec la société civile. Il faut dire que le dialogue avec les représentants de la société civile est un thème fort du projet de démocratisation des structures et du fonctionnement de l'Union européenne. En effet, une des critiques récurrentes à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-diversite-religieuse/#i_19848

MAFIA

  • Écrit par 
  • Clotilde CHAMPEYRACHE, 
  • Jean SUSINI
  • , Universalis
  •  • 8 696 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractéristiques de toute mafia »  : […] Une mafia n'existe pas sans conditionnement de la société civile. Cela signifie aussi qu'une mafia n'a pas vocation universelle, mais qu'au contraire elle est associée à un territoire sur lequel elle exerce un pouvoir sans partage. L'expression de cette souveraineté territoriale passe par un racket (le pizzu sicilien) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mafia/#i_19848

O.N.G. (organisations non gouvernementales)

  • Écrit par 
  • Emmanuel DECAUX
  •  • 2 976 mots
  •  • 1 média

» des relations internationales à des O.N.G. Il faut sans doute revenir à la distinction introduite entre société politique et « société civile », alors que depuis Aristote jusqu'à Locke ces deux notions étaient confondues, societas civilis étant l'expression de la communauté politique. C'est avec les Principes de philosophie du droit d'Hegel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisations-non-gouvernementales/#i_19848

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel MOUCHARD, « SOCIÉTÉ CIVILE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe-civile/