SLAVON

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 174 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Littérature  »  : […] La littérature croate est une littérature slave dont la naissance remonte à l'époque où tous les Slaves – y compris la branche dite du Sud à laquelle se rattachent les Croates –, devenus chrétiens, furent dotés de ce qui constitue le fondement de toute culture, notamment littéraire : une écriture et une langue codifiée. Venus des plaines de Pologne et de Biélorussie entre le vi e et le vii e  siè […] […] Lire la suite

RUSSIE (Arts et culture) La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 006 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature médiévale (XIe-XVIIe siècle) »  : […] L'écriture et le livre sont apparus en Russie à la fin du x e  siècle, avec l'évangélisation. La littérature russe médiévale continue donc directement la littérature byzantine, c'est-à-dire la tradition gréco-latine filtrée par le christianisme. Elle est à cet égard comparable aux littératures latines de l'Occident chrétien. Elle est rédigée dans une langue d'église, le slavon, issu des dialectes […] […] Lire la suite

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 323 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Répartition et développement des langues slaves »  : […] Des critères linguistiques et géographiques à la fois permettent de répartir les langues slaves en trois groupes : langues slaves orientales, occidentales et méridionales. Les langues slaves orientales sont parlées en ex-U.R.S.S. et s'écrivent en alphabet cyrillique. Ce sont : – le russe , langue maternelle d'environ 145 millions de Russes, mais aussi langue principale ds États issus de l'U.R.S.S. […] […] Lire la suite

VELITCHKOVSKI PAÏSSI (1722-1794)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 340 mots

Starets par qui le mouvement philocalique, à la fin du xviii e  siècle, est passé du monde grec dans le monde russe. Païssi Velitchkovski, né à Poltava (Ukraine), abandonne à quatorze ans les écoles de Kiev, où une scolastique décadente, d'origine latine, dénature la tradition orthodoxe, pour recommencer l'aventure originelle du monachisme, la quête du père spirituel et du « lieu du cœur ». De 174 […] […] Lire la suite