ŚIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mythologie et iconographie

Les origines de la conception du dieu Śiva, de sa mythologie, des doctrines et du rituel śivaïtes sont mal connues. Le mot śiva n'est pas employé comme nom propre dans les textes indiens les plus anciens, qui sont les collections d'hymnes védiques ; il y est un adjectif signifiant « propice ». C'est seulement avec les derniers textes de la littérature védique que Śiva apparaît comme figure divine, comme autre nom du grand dieu védique Rudra, figure terrible avec, par ambivalence, un rôle de secoureur, de guérisseur magique, de « médecin des médecins ». Il y a donc une indéniable continuité Rudra-Śiva. Mais il n'en reste pas moins que la figure classique déborde très largement la figure védique, au point que la connexion ancienne puisse être oubliée, voire niée, comme cela s'est produit dans certains textes sectaires qui rejettent toute inspiration et toute autorité védiques dans les doctrines et rituels qu'ils exposent. Si des groupes śivaïtes ont manifesté une opposition plus ou moins ferme à la norme védique, des milieux védiques comprenant aussi d'autres milieux śivaïtes se sont opposés à des sectes śivaïtes extrémistes, sectes qui ne sont guère attestées dans la littérature que par les diatribes dirigées contre leurs rites rudimentaires, sanglants ou licencieux : elles admettaient le sacrifice animal ou humain et une mythologie de Śiva, être violent et terrifiant qui hante les cimetières.

Le liṅga

La représentation la plus commune de Śiva est une pierre de forme cylindrique, émergeant d'un disque légèrement évidé en forme de bassin pourvu d'un versoir, et reposant sur un socle rond ou quadrangulaire. Une première interprétation consiste à voir dans cette pierre, appelée liṅga, une représentation phallique ; le disque médian, appelé yoni, représenterait le sexe féminin. Cette interprétation phallique est attestée dans la littérature, par exemple dans la légende où le liṅga tombe du corps du dieu, par l'effet d'une malédiction qu'avaient lancée contre lui les sages de la forêt de Dāruka, quand Śiva, dég [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

Shiva et Parvati, art de l'Inde

Shiva et Parvati, art de l'Inde
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Nataraja, art de l'Inde

Nataraja, art de l'Inde
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, art de l'Inde

Dakshinamurti, le Maître de la Sagesse, art de l'Inde
Crédits : Bridgeman Images

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  SIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME  » est également traité dans :

ŚIVA DANSANT, art Cola (Inde)

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS
  •  • 191 mots

Inventée sans doute dès le ixe siècle, l'image en bronze du seigneur de la danse n'est pas seulement celle d'un maître à danser divin s'envolant au milieu d'un cercle de feu dans un tourbillon gracieux où s'enroulent jambes, bras, mèches et écharpe. Très vite en effet, au plus tard au xiie siècle, on en f […] Lire la suite

ABHINAVAGUPTA (fin Xe-déb. XIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 863 mots

Originaire du Cachemire, Abhinavagupta est le penseur le plus éminent de la religion shivaïte, dans l'école trika. Ses ouvrages de mystique, de philosophie et d'esthétique, célèbres en milieu indien, constituent la synthèse du shivaïsme trika. Abhinavagupta se réclame, comme tous les shivaïtes, des āgama ou tantra , qui sont les textes orthodoxes du shivaïsme dans l' Inde entière (et en particulie […] Lire la suite

ADVAITA

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 1 576 mots

Dans le chapitre « Son importance dans la civilisation hindoue »  : […] L' advaita , en tant que doctrine affirmant l'unicité de l'Être suprême, quelle que soit la forme conçue pour le rapport de l'homme et du monde phénoménal avec lui, a dominé largement les philosophies et les religions hindoues. Il est, même quand les textes n'emploient pas son nom, la doctrine principale des plus vastes communautés, et a été professé et discuté par d'innombrables auteurs, dans les […] Lire la suite

ĀGAMA

  • Écrit par 
  • Hélène BRUNNER
  •  • 1 643 mots

Dans le chapitre « Les différents types d'āgama »  : […] Les écoles bouddhistes, surtout celles de langue sanskrite, ont utilisé le terme pour désigner leurs Écritures fondamentales. À l'intérieur du brahmanisme, le terme d' āgama , concurremment avec ceux de tantra et de saṃhitā , s'applique aux textes qui fondent le brahmanisme récent ou hindouisme par opposition au brahmanisme ancien de rituel védique. Ces traités enseignent un rituel qui est lié à […] Lire la suite

ANGKOR

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS, 
  • Claude JACQUES, 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 576 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La grande période angkorienne »  : […] Les monuments de Jayavarman II, situés en majorité sur le Phnom Kulên, sont, pour la plupart, réduits à quelques fragments de décor architectural. Les fondations du deuxième successeur de ce roi, Indravarman (877-889), se trouvent à Rolûos (Hariharālaya) ; c'est là que s'élabore la formule architecturale angkorienne, et qu'on y surprend, pour la première fois, ce que Philippe Stern a appelé « le r […] Lire la suite

APPAYYADĪKṢITA

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 655 mots

Brahmane né dans une famille de lettrés qui était illustre dès le xv e siècle et qui appartenait aux cercles cultivés du pays tamoul, le Bharadvājakula, Appayyadīkṣita est la figure la plus marquante de l'histoire religieuse et littéraire du xvi e siècle. Il naquit dans le village d'Aḍaiyapalam près de Velūr (Vellore), au sud de l'Inde, reçut la protection des rois Venkaṭa I er de Pennukoṇḍa, C […] Lire la suite

ASCÈSE & ASCÉTISME

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 4 663 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascétisme indien »  : […] Les origines de l'ascétisme en Inde sont très anciennes. Le Ṛgveda ( xv e  s. av. J.-C.) mentionne déjà diverses catégories d'ascètes : keśin (« chevelus »), yati (« disciplinés »), vrātya (« qui ont fait un vœu »), muni (« silencieux »), etc. Ces personnages ont en commun de pratiquer le tapas . Le terme évoque l'idée d'un échauffement provoqué violent. Il sert de désignation générique à tout […] Lire la suite

BENGALI LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • France BHATTACHARYA, 
  • Jharna BOSE
  •  • 5 137 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les chansons »  : […] Le xvii e et le xviii e  siècle sont particulièrement riches en chansons. La tendance mystique et symbolique est représentée par les Bāouls, chanteurs itinérants, illuminés par l'amour de Dieu ; ainsi que par les Bhātiyāli qui présentent Dieu comme le pasteur portant l'âme humaine sur la rivière de vie. Même si leur inspiration est mystique, aucun de ces groupes n'est rattaché à une secte particu […] Lire la suite

BOUDDHISME (Histoire) - L'expansion

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 3 126 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « À Java »  : […] À Java, à partir du viii e  siècle, sous la dynastie bouddhiste des Çailendra, ont été édifiés des monuments qui comptent parmi les plus importants du bouddhisme. Une inscription, datée de 778 et gravée en caractères de l'Inde du Nord (alors que les écritures de l'Asie du Sud-Est se rattachent à celles de l'Inde méridionale), nous apprend qu'un roi de la dynastie des Çailendra fit ériger un sanctu […] Lire la suite

BRAHMANISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « Les divinités »  : […] Le brahmanisme et l'hindouisme qui en est issu se caractérisent par la facilité avec laquelle ils assimilent les divinités et les croyances qu'ils rencontrent. Ainsi le brahmanisme, héritier du védisme, va conserver la plupart de ses divinités, en même temps qu'il adoptera, les assimilant à ses dieux, celles auxquelles rendaient un culte des groupes sinon autochtones, du moins installés antérieu […] Lire la suite

CHAMPA ou CAMPĀ

  • Écrit par 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 657 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les débuts du Champa (jusqu'en 757) »  : […] Il nous faut revenir en arrière. Le premier témoignage sur le Champa est fourni par quatre inscriptions sanskrites trouvées dans le Quang-nam et le Phu-yen ; elles émanent du roi Bhadravarman (fin du iv e s.). Une de ces inscriptions a été trouvée dans le site de Mi-son. Ces textes mentionnent une divinité appelée Bhadreśvara (le « seigneur favorable », épithète de Śiva). C'est le plus ancien ex […] Lire la suite

DILBERDJIN TÉPÉ

  • Écrit par 
  • Paul BERNARD
  •  • 1 092 mots

Important centre urbain de l'antique Bactriane, dans l'Afghanistan septentrional, sur la rive gauche de l'Oxus (Amou-Daria), Dilberdjin Tépé est situé à 40 kilomètres au nord-ouest de Bactres. Son existence est attestée de la fin du ~ ii e siècle au v e siècle et couvre la fin de la période de la colonisation grecque, les époques kouchane ( i er - iii e  s.) et kouchano-sassanide ( iii e - v e   […] Lire la suite

ELEPHANTA GROTTE D'

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 266 mots

Proche de Bombay, l'île d'Elephanta (Ghârâpuri) doit sa célébrité à la colossale Mahesamûrti ou Trimûrti , buste à trois visages représentant le dieu Shiva sous son triple aspect : créateur, conservateur et destructeur (ou encore féminin, bénin et terrible). Cette image, expression magistrale de l'art classique d'inspiration brahmanique, a été taillée en demi-ronde bosse au fond d'une grotte occu […] Lire la suite

ELLORĀ

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 314 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grottes brahmaniques et jaïnas, le Kailāsa »  : […] Le groupe brahmanique – seize grottes – témoigne d'une puissante vitalité et de qualités esthétiques indéniables. Les salles sont le plus souvent rectangulaires et abritent un sanctuaire sur lequel veillent des gardiens ( dvārapāla ) et les déesses fluviales Gaṅgā et Yamunā. Aux murs alternent des parties nues et des panneaux sculptés illustrant les caractères des divinités majeures, Çiva et Viṣṇu […] Lire la suite

GAṆEŚA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 376 mots
  •  • 1 média

Nom du dieu à tête d'éléphant , l'une des figures les plus célèbres du panthéon hindou ; sa notoriété est due à la fois au pittoresque de son iconographie et au fait que son culte est actuellement très populaire dans l'Inde entière. Son nom Ganesha (ou Ganapati) indique qu'il est le « chef » ( isa , pati ) de « troupes divines » ( gana ). Ce trait le rattache au shivaïsme et l'on dit, en effet, qu […] Lire la suite

GANGE

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 1 511 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un rôle capital »  : […] Actuellement, le Gange sert surtout à l'irrigation, grâce aux barrages de dérivation construits sur le fleuve, principalement à la sortie de l'Himalaya. L'eau est ainsi dérivée dans un canal arrosant la surface du cône de piémont, qui domine le fleuve. Ces canaux sont en général pérennes : ils permettent d'irriguer toute l'année ; ils ont cependant beaucoup moins d'eau en hiver qu'en été, et il f […] Lire la suite

GUPTA EMPIRE

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 3 288 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le témoignage des arts »  : […] Plus accessibles que la littérature, les arts classiques de l'Inde ont préservé, à travers des œuvres de qualité, une image idéalisée de la société et le reflet des conceptions en vigueur au temps des Gupta. Les édifices laïques, construits pour la plupart en bois, ont disparu. Seuls subsistent des monuments religieux : grottes destinées au culte ou à l'habitation des moines, creusées au flanc de […] Lire la suite

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'univers épique »  : […] Le contenu de cette tradition épique est un tissu de mythologie et d'histoire inscrites dans des conceptions définies des êtres, de l'espace et du temps. Les êtres qui animent les récits sont d'espèces très diverses. Les dieux sont les principaux protagonistes. Ils sont hiérarchisés en classes et en fonction de leur personnalité. Il y a un être suprême, Śiva, Viṣṇu ou Devī, etc., selon la religio […] Lire la suite

HINDOUISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 9 181 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les sectes shivaïtes »  : […] Elles sont innombrables, mais beaucoup peuvent se regrouper sous certaines formes mieux définies. Deux grandes catégories sont particulièrement à retenir. C'est d'abord celle des pāśupata , dont les premiers témoignages remontent aux tout premiers siècles de l'ère : le Mahābhārata les cite parmi les sectes connues à cette époque. Les pāśupata reconnaissent trois entités : le Seigneur ( pati ) qui […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Sylvain FILLIOZAT, « ŚIVA ou SHIVA ET SHIVAÏSME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/siva-shiva-et-shivaisme/