NAACHTUN SITE ARCHÉOLOGIQUE D'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une capitale régionale

Les recherches récentes ont montré que la cité a été habitée pendant un millénaire environ. Elle a été fondée au début du Classique ancien (150-600 apr. J.-C.), vraisemblablement vers 150, et abandonnée autour de l’an mille. Autant dire qu’elle couvre l’ensemble de la période classique. Avec ses quelque soixante-six monuments sculptés, Naachtun fut le siège d’un important royaume des basses terres centrales, le royaume de la Chauve-Souris, dont l’installation de la dynastie dans la cité remonte au premier quart du ive siècle. Cette dynastie ancienne, dont nous suivons les réalisations jusqu’aux environs de 760 – date de la dernière inscription connue –, est très importante politiquement dans la région et se trouve mentionnée dans de nombreuses cités telles que Calakmul, Uxul et Oxpemul. Elle a notamment participé à la prise de contrôle de la grande cité maya de Tikal en janvier 378 par les troupes de Teotihuacán, venues du haut plateau central mexicain, en s’alliant avec leur chef, Siyaj K’ahk’, considéré comme l’émissaire du dirigeant de cette cité mythique. L’implication de Naachtun dans ce conflit victorieux va changer le destin de la cité et lui permettre de devenir, sous l’impulsion de la nouvelle dynastie placée sur le trône de Tikal, une capitale régionale prospère. Cela se traduit par toute une série de constructions nouvelles qui transforment radicalement le cœur de la cité. Les relations et les liens avec Tikal resteront très forts tout au long de l’histoire du site, sans doute au travers d’alliances matrimoniales et d’accords politiques renouvelés. On note également un afflux de biens de prestige et de matières premières, dont certains provenant directement ou indirectement de Teotihuacán (l’obsidienne verte en particulier).

Après l’an 500, un basculement semble se produire dans l’histoire de la cité, sans doute en lien avec le déclin de Tikal, et avec l’émergence de la dynastie Kanu’l (« du serpent »), qui est implantée plus au nord, à Dzibanché, et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe NONDÉDÉO, « NAACHTUN SITE ARCHÉOLOGIQUE D' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-d-naachtun/