SINOGRAMME ou CARACTÈRE CHINOIS

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 356 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Naissance de l'écriture chinoise »  : […] Les témoignages les plus anciens que nous connaissions de l'écriture chinoise sont constitués par les inscriptions divinatoires ( jia gu wen ) gravées sur os il y a quelque trente-trois siècles par les devins de la dynastie Shang. Malgré l'apparence encore relativement primitive de leur graphie, ces caractères révèlent déjà une haute capacité d'abstraction et de systématisation ; aussi, plutôt qu' […] Lire la suite

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 598 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les sinogrammes »  : […] Les caractères chinois, ou sinogrammes, apparaissent au milieu du II e  millénaire avant J.-C. sous forme d’écrits divinatoires. L’écriture à connu des variations en fonction des supports et des usages : os et écailles (jiaguwen, xviii e  s. av. J.-C.), bronze (jinwen, xii e  s. av. J.-C.), sigillaire (zhuanshu, fin du ix e  s. av. J.-C.). Les styles d’écriture dérivent de la « petite sigillaire » […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - La langue

  • Écrit par 
  • Bunkichi FUJIMORI
  •  • 2 784 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'écriture »  : […] L'écriture était inconnue avant l'introduction de la civilisation chinoise. Les premiers documents de la langue ne remontent guère au-delà du viii e  siècle, alors que le chinois était la langue des écritures officielles, tout comme le latin au Moyen Âge européen. À la première période, les traits spécifiques de la langue indigène étaient notés en caractères chinois ; indépendamment de son « sens  […] Lire la suite