SIN SOSOL, littérature coréenne

CORÉE Littérature

  • Écrit par 
  • Ogg LI, 
  • Marc ORANGE, 
  • Martine PROST
  •  • 9 648 mots

Dans le chapitre « Roman et langue chinoise sous les Yi »  : […] Contrairement aux poètes, les romanciers continuèrent à employer la langue chinoise, au moins jusqu'à la fin du xvi e siècle : ainsi, Kim Sisŭp (1434-1493) écrivit en chinois son Kŭmo sinhwa ( Histoire d'une tortue dorée ), publié probablement dans la seconde moitié du xv e siècle. Inspiré du roman chinois Jiandeng xinhua ( Nouveau Dit de la chandelle mouchée , 1378), ce roman servit plus tard […] […] Lire la suite

YI KWANGSU (1892-? 1950)

  • Écrit par 
  • Ogg LI
  •  • 314 mots

À la fin du xix e et au début du xx e  siècle, les hommes de lettres coréens ont, bien qu'ils aient gardé comme leurs prédécesseurs un esprit moraliste, commencé à adopter les nouvelles techniques littéraires européennes, formant ainsi un mouvement appelé Sin so-sol (Nouveau Roman). Ils manifestent, la plupart du temps, le désir de moderniser la Corée par une série de réformes politiques, économi […] […] Lire la suite