SIMILITUDE, aérodynamique

AÉRODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Jean DÉLERY, 
  • Jean-Pierre VEUILLOT
  •  • 7 222 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  L'aérodynamique et la théorie »  : […] Les équations dites de Navier-Stokes 'constituent le principal modèle mathématique de l'aérodynamique « classique », c'est-à-dire limitée au régime continu pour lequel les échelles de longueur caractéristiques sont grandes par rapport au libre parcours moyen des molécules et à des niveaux d'énergie excluant les interactions physico-chimiques des molécules d'azote et d'oxygène constituant l'air. C […] Lire la suite

CAVITATION

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 840 mots

Ébullition d'un liquide sous vide, donc généralement à température ordinaire ; ce vide peut être produit statiquement (par un émetteur d'ultrasons, par exemple) mais plus fréquemment au sein d'un écoulement, notamment dans les circuits hydrauliques, dans les machines hydrauliques (pompes, turbines) et autour des hélices marines. La cavitation prend toujours naissance à partir de « noyaux » ou « ge […] Lire la suite

DIMENSIONNELLES ANALYSE & SIMILITUDE

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN, 
  • Michel KOTCHARIAN
  •  • 8 061 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'emploi des modèles réduits »  : […] Les maquettes (ou modèles) ne peuvent être utilisées qu'à la condition de pouvoir calculer leurs dimensions et leurs paramètres de fonctionnement, compte tenu des dimensions et des conditions réelles de fonctionnement du système réel (prototype) à construire ; ce n'est que dans ces conditions que des essais représentatifs sur modèles pourront être entrepris. Cela ne peut se faire qu'à la conditio […] Lire la suite

HYDRAULIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CORMAULT
  •  • 4 245 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Études sur modèles réduits, mesures hydrauliques »  : […] Le modèle réduit physique est souvent le seul moyen de résoudre un problème d'écoulement impossible à étudier par le calcul. Il en est ainsi pour la mise au point d'ouvrages tels que les évacuateurs de crues, les dissipateurs d'énergie, les barrages et prises d'eau en rivière, etc. Les forces agissant sur les fluides et le corps en contact avec eux sont principalement dues à l'inertie, à la pesant […] Lire la suite

NAVIRES - Hydrodynamique navale

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 8 139 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les composantes de la résistance ; la « méthode des modèles » »  : […] Mise à part la traînée des superstructures, relativement faible (2 à 3 p. 100 du total) et d'ailleurs facile à calculer compte tenu du fait qu'il s'agit de corps à arêtes vives, ces forces ont essentiellement deux causes : la présence d'une surface libre d'une part, la viscosité de l'eau d'autre part. Avec une bonne approximation on peut admettre – hypothèse de Froude – que ces deux causes sont in […] Lire la suite