SIGNAL, biologie

SIGNALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Claude KORDON
  •  • 1 900 mots

En biologie, on appelle signalisation l'ensemble des mécanismes de communication au niveau cellulaire. Les molécules impliquées dans ces échanges assurent trois fonctions : transporter de l'information via des signaux chimiques ; décoder les messages portés par ces signaux grâce à des récepteurs (communication intercellulaire proprement dite) ; enfin, transférer les ordres cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signalisation-biologie/#i_82895

ACTION & RÉACTION, physiologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 608 mots

Pour les thermodynamiciens, les êtres vivants sont des systèmes ouverts équilibrant de manière dynamique les entrées et sorties d'énergie. Le solde du bilan énergétique est en principe nul dans le cas des sujets adultes, dont l'état est qualifié d'homéostasique. Cette apparente stabilité physiologique correspond en fait à la somme de variations positives (gain d'énergie) ou négatives (pertes énerg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-et-reaction-physiologie/#i_82895

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Réception de signaux »  : […] Dans un organisme pluricellulaire (dans le corps humain il y a environ 100 milliards de cellules) les cellules communiquent entre elles afin que leurs activités soient coordonnées et harmonisées. Les communications se font par des signaux chimiques appelés médiateurs . Les uns parcourent des distances courtes, ce sont les neuromédiateurs qui mettent en relation soit deux cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_82895

CELLULE - La division

  • Écrit par 
  • Marguerite PICARD
  •  • 4 983 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les événements du cycle »  : […] La réplication de l'ADN est contrôlée au niveau de l'étape de démarrage. Le processus commence à un endroit précis du chromosome, l'origine de réplication (oriC) et progresse de manière bidirectionnelle de part et d'autre de l'origine jusqu'à un endroit diamétralement opposé qui définit le site de terminaison de la réplication (terC). Un démarrage de réplication ne s'effectue qu'en réponse à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-la-division/#i_82895

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Valeur adaptative des mouvements »  : […] Pour posséder une valeur adaptative, le déplacement des cellules implique qu'il puisse être régulé en fonction de l'environnement. Des procédures de réponse aux stimuli de l'environnement ont été sélectionnées durant l'évolution. Ces réponses, de type sensori-moteur, gouvernent avec une troublante efficacité des tactismes de nature variée. Voir une algue verte unicellulaire, d'un diamètre de quel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_82895

COMPORTEMENT ANIMAL - Fondements du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 2 820 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les stimuli-déclencheurs intra-spécifiques »  : […] Les stimuli-déclencheurs, décrits depuis les débuts de l'éthologie notamment par Konrad Lorenz et Nikolaas Tinbergen, sont des signaux, généralement assez simples, pour lesquels les animaux sont prédisposés génétiquement à réagir par des comportements particuliers, adaptés à ces stimuli. Par exemple, les jeunes goélands donnent des coups de bec sur une tache rouge située sur le bec de leurs par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-fondements-du-comportement/#i_82895

COMPORTEMENT ANIMAL - Communication animale

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 992 mots
  •  • 7 médias

En éthologie, la communication peut être définie comme la transmission d'un signal (chimique, visuel, auditif...) d'un individu à un ou plusieurs autres, ce signal étant sélectionné par l'évolution pour sa valeur informative ; cette dernière précision permet de ne pas parler de communication lorsque des informations sont émises de façon purement contingente, comme les bruits produits par un anima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-communication-animale/#i_82895

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Facteurs de régulation »  : […] Fondamentalement, la possibilité de reprogrammation et le retour à la totipotence prouvent sans ambiguïté qu'il n'y a pas d'altération du matériel génétique pendant la différenciation mais bien mise en jeu de systèmes de répression – dérépression temporaires. Les lots de gènes silencieux gardent bien leur capacité de transcription et peuvent l'exprimer si les conditions changent. Parmi les candida […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_82895

FURCHGOTT ROBERT (1916-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 574 mots

Le pharmacologue américain Robert Francis Furchgott, décédé le 19 mai 2009 à Seattle (État de Washington), avait reçu en 1998 le prix Nobel de physiologie ou médecine – qu'il partagea avec les Américains Louis Ignarro et Ferid Murad – pour avoir découvert que le monoxyde d'azote (NO) agit comme une molécule de signalisation pour le système cardio-vasculaire. Les travaux de ces trois chercheurs o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-furchgott/#i_82895

GILMAN ALFRED (1941-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 498 mots

Pharmacologiste américain, Alfred Gilman a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1994, avec le biochimiste américain Martin Rodbell, pour leurs recherches indépendantes qui ont conduit à l’élucidation de la cascade de réactions par lesquelles les cellules répondent aux signaux qui leur arrivent de l’extérieur, tels ceux d'une hormone ou d'un neurotransmetteur. La contribution d’Alfred […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-gilman/#i_82895

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Mécanismes de l'hypertension »  : […] L'hypertension artérielle, c'est-à-dire une augmentation globale de la probabilité de pontage de la myosine et de l'actine musculaire lisse artériolaire, se caractérise soit par une diminution du tonus relaxant, soit par une augmentation du tonus contractant. Ces variations peuvent être en rapport soit avec un excès ou une carence de facteurs extracellulaires contrôlant ces voies de signalisation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_82895

IGNARRO LOUIS (1941- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 433 mots

Pharmacologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1998 (conjointement à Robert Furchgott et Ferid Murad), pour avoir découvert que le monoxyde d'azote (NO) agit comme une molécule de signalisation pour le système cardio-vasculaire. Ces travaux ont mis en évidence un mécanisme jusque-là complètement inconnu qui permet aux vaisseaux sanguins de l'organisme de se relâcher et de se di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-ignarro/#i_82895

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mouvements dans la membrane plasmique  »  : […] Les immunologistes, qui étudiaient les molécules de la surface des cellules avec des anticorps fluorescents, avaient noté que la fluorescence, d'abord répartie uniformément, tendait à se rassembler en une calotte, puis en un point de la surface de la membrane, avant de se retrouver à l'intérieur de la cellule : les complexes formés par l'anticorps fluorescent et les molécules qu'il reconnaît ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_82895

MORTS CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc PERFETTINI
  •  • 5 784 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les relations entre types de morts cellulaires »  : […] Les modifications morphologiques et biochimiques qui accompagnent ces morts cellulaires peuvent varier en fonction du signal létal et du type cellulaire. Il semblerait qu'une cellule puisse choisir le processus létal à mettre en œuvre, en fonction du stimulus reçu, du contexte métabolique et de son environnement cellulaire. Il a été établi que les relations entre l'apoptose, l'autophagie et la né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morts-cellulaires/#i_82895

MURAD FERID (1936- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 460 mots

Pharmacologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1998 (conjointement à Robert Furchgott et Louis Ignarro), pour avoir découvert que le monoxyde d'azote (NO) agit comme une molécule de signalisation pour le système cardio-vasculaire. Par l'ensemble de leurs travaux, ces chercheurs ont dévoilé un mécanisme, jusque-là complètement inconnu, qui commande aux vaisseaux sanguins de l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferid-murad/#i_82895

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurogenèse et évolution

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 10 350 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Spécificité structurale et fonctionnelle de la cellule nerveuse »  : […] Quand on considère le système nerveux d'une espèce perfectionnée d'invertébrés ou de vertébrés, il est très facile d'identifier le système nerveux et ses éléments cellulaires spécifiques : les neurones sont reconnus sans ambiguïté. Sous sa forme la plus achevée, la cellule nerveuse apparaît comme un élément très différencié et très distinct des autres cellules de l'organisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurogenese-et-evolution/#i_82895

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mise en place des neurones »  : […] Une fois différenciés, les neurones migrent sur des distances parfois considérables, avant de passer à la phase d'extension de leurs dendrites et de leur axone. La nature a élaboré toutes sortes de stratégies à cet effet, y compris la formation de rails de guidage pour les neurones, tels que ceux que forment les cellules de la glie radiale c'est-à-dire du tissu neuronal. Ces cellules possèdent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_82895

NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 315 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Apprentissage et mémoire »  : […] Une des propriétés fondamentales du système nerveux (et il ne s'agit pas là uniquement de celui des Mammifères) est la plasticité, c'est-à-dire la conservation des traces, ou, si l'on veut, de son histoire antérieure. C'est à cette propriété fondamentale de mémorisation qu'on attribue la constatation que le comportement d'un organisme peut être modifié progressivement lorsqu'un certain stimulus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-agencement-des-reseaux-et-circuits-neuronaux/#i_82895

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Neurotransmission »  : […] Le système nerveux des animaux est constitué de cellules, les neurones, disposées de façon à constituer des chaînes ou des réseaux, ce qui leur permet de véhiculer des informations. Entre deux cellules consécutives existent une ou plusieurs jonctions appelées synapses. Il existe à leur niveau un phénomène de transmission de l'information entre deux neurones consécutifs car toute synapse représent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_82895

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones chez les plantes supérieures »  : […] De nombreuses expériences conduites sur des essences forestières tendent à montrer qu'un arbre subissant une forte attaque de ravageurs est capable de communiquer un signal de détresse (phéromone d'alarme) aux autres arbres situés à proximité. Ceux-ci réagissent alors en augmentant leurs propres réactions de défense afin de mieux se protéger d'une éventuelle attaque. La nature des phéromones mis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_82895

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2012

  • Écrit par 
  • Gilles SAUCLIÈRES
  •  • 447 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de Chimie 2012 a été attribué à deux chercheurs américains, Robert J. Lefkowitz (né en 1943), de l'université Duke (Caroline du Nord), et Brian Kobilka (né en 1955), de l'université Stanford (Californie) , pour leurs travaux sur la manière dont les cellules « comprennent » leur environnement. Une famille de récepteurs membranaires possèdent sur leur partie externe un site qui rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2012/#i_82895

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2013

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 613 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2013 consacre les travaux en biologie cellulaire de trois chercheurs américains, James Rothman , Randy W. Schekman et Thomas C. Südhof (d'origine allemande) . Cette distinction s'inscrit dans la lignée de prix Nobel antérieurs, en particulier de celui qui a été attribué en 1985 à Michael S. Brown et Joseph L. Goldstein pour avoir montré comment le chol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2013/#i_82895

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’activation des cellules inflammatoires »  : […] Comment des cellules font-elles la différence entre des cellules saines et des cellules lésées ? Lorsque les tissus subissent une altération de leur intégrité associée à la mort de cellules, ces dernières libèrent des molécules que l’on appelle signaux de danger ou damage associated molecular […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_82895

RODBELL MARTIN (1925-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 427 mots

Biochimiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1994, pour avoir découvert, dans les années 1960, l'existence de transducteurs naturels des signaux appelés protéines G, qui aident les cellules de l'organisme à communiquer les unes avec les autres. Il a partagé son prix Nobel avec le pharmacologue américain Alfred Gilman, qui confirma plus tard l'hypothèse de Martin Rodbell en isol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-rodbell/#i_82895


Affichage 

Communication visuelle chez les oiseaux

dessin

Exemple qui montre le rôle des signaux visuels dans les comportements agonistiques chez les oiseaux La posture érigée (a) de la mouette rieuse Larus ridibundus indique une forte probabilité de passer à l'attaque; la posture oblique (b) signifie une menace moins appuyée; la posture (c) indique... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Communication visuelle chez les oiseaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin