SHUI HU ZHUAN [CHOUEI HOU TCHOUAN]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Origines du « Shui hu zhuan »

Il existe un grand nombre de versions du Shui hu zhuan, assez différentes les unes des autres par la longueur et le style. Aucune ne remonte au-delà du xvie siècle, mais toutes se présentent comme des rééditions – modifiées, augmentées ou abrégées – d'un prototype commun, dont elles attribuent la composition à deux écrivains du xive siècle, Shi Naian et Luo Guanzhong.

On ne sait presque rien de ces deux hommes. On ignore même si le prototype perdu a été réellement écrit par eux, ou si leur rôle s'est borné à mettre la dernière main à une œuvre déjà faite ou à l'éditer. D'après certaines conjectures, ils n'auraient eu aucune part à sa composition, et leurs noms auraient seulement été empruntés par le ou les véritables auteurs désireux de rester eux-mêmes anonymes.

Avant que le Shui hu zhuan n'ait pris la forme d'un livre, la plupart des récits qui le composent semblent avoir été pendant une longue période, qui, pour les plus anciens, a pu atteindre deux cents ans, transmis oralement par les conteurs des rues et des foires, très populaires à cette époque comme dans la Chine moderne. Le roman n'a pas utilisé toutes les versions orales qui circulaient alors : certaines ont inspiré des « opéras » (zaju) du xiiie siècle, dont le texte en grande partie conservé met à l'actif des héros du roman des faits et gestes dont ce dernier ne dit rien.

Après le xive siècle, d'autres conteurs ont probablement continué à broder pour ces héros de nouvelles aventures. Le vieux conteur Wang Shaotang de Yangzhou, mort il y a quelques années, avait hérité de son père, de ses oncles et de leurs maîtres une version des Bords de l'eau qui s'était amplifiée de génération en génération : il ne lui fallait pas moins de cent quarante heures pour narrer par exemple les exploits de Wu Song que ses oncles contaient en quatre-vingts heures, leur maître en soixante, et qui dans une lecture à haute voix des versions écrites du roman n'occupent, en gros, qu'une dizaine d'heures.

Ces versions écrites ne rep [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres, professeur de chinois à l'Institut national des langues et civilisations orientales, université de Paris-III

Classification

Autres références

«  SHUI HU ZHUAN [ CHOUEI HOU TCHOUAN ]  » est également traité dans :

AU BORD DE L'EAU (SHUI HU ZHUAN)

  • Écrit par 
  • Jean-François PÉPIN
  •  • 794 mots

Le Shui hu zhuan (littéralement Récit des bords de l'eau) s'inspire de toute une tradition orale riche et diversifiée, mais aussi de faits historiques puisque Song Jiang, héros du roman, fut en Chine un brigand qui sévit avec ses complices vers 1120. Au bord de l'eau, roman en quatre-vingt-douze chapitres, qui se distingue des versions an […] Lire la suite

JIN PING MEI [KIN P'ING MEI] (fin XVIe s.), roman

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 745 mots

Dans le chapitre « La vie privée d'un homme d'affaires polygame »  : […] Le Jin Ping Mei se greffe sur un épisode du Shui hu zhuan ( Au bord de l'eau ), le fameux roman populaire qui chante les exploits d'une bande de hors-la-loi. Wu Song, qui vient de tuer à poings nus un tigre, rejoint son frère, avorton incapable de satisfaire sa jeune et jolie épouse, Lotus d'Or. Repoussée par son loyal beau-frère, elle se donne à Ximen Qing, apothicaire amateur de femmes, tyrannea […] Lire la suite

ROMAN - Genèse du roman

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 5 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Genèse des romans de l'Asie »  : […] Pour peu qu'on étudie les romans de l'Asie, la situation se complique à merveille. Outre le kathâ , narration suivie, faite par le héros, et obligatoirement rétrospective, la littérature sanskrite connaissait le grand récit, bṛhatkathâ , qui mêle aux thèmes épiques des aventures amoureuses ; matériau qui se traite aussi selon les normes lyrique du kâvya . Vers les vi e - vii e  siècles, Daṇḍin, p […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert RUHLMANN, « SHUI HU ZHUAN [CHOUEI HOU TCHOUAN] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/shui-hu-zhuan-chouei-hou-tchouan/