SHUGO

ASHIKAGA YOSHIMITSU (1358-1408)

  • Écrit par 
  • Jacqueline PIGEOT
  •  • 614 mots
  •  • 1 média

Troisième shōgun du bakufu (gouvernement) de Muromachi. Petit-fils d'Ashikaga Takauji, Yoshimitsu avait neuf ans quand il perdit son père Yoshiakira et lui succéda dans les fonctions de shōgun . Il réduisit les grands seigneurs ( shugo ) toujours prêts à la révolte : Doki Yoriyasu (1379), Yamana Ujikiyo (1391 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ashikaga-yoshimitsu/#i_86705

DAIMYŌ

  • Écrit par 
  • Michel François VIÉ
  •  • 1 740 mots

Dans le chapitre « Les shugo daimyō »  : […] Les shugo daimyō succédèrent aux chefs de guerre qui avaient proliféré durant la lutte des cours du Sud et du Nord. Moins nombreux, plus solidement établis, ils durent leur autorité à leur regroupement, de nature quasi fédérale, autour du shōgun. Seuls représentants de celui-ci sur leurs territoires respectifs, ils en reçurent les pouvoirs qui auparavant étaient confiés aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daimyo/#i_86705

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « Le schisme dynastique du Nord et du Sud (1336-1392) »  : […] L'empereur Go-Daigo (règne 1318-1339) participa à un premier complot contre le pouvoir de Kamakura, en 1331. La conspiration fut découverte, l'empereur exilé. Mais les partisans de celui-ci ne capitulaient pas. Afin de les réduire, Kamakura dépêcha vers Kyōto l'un des magnats du Kantō, Ashikaga Takauji (1305-1358), qui, faisant volte-face, occupa la capitale et y rétablit l'empereur (1333). La mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_86705