SHORTUGAÏ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Établissement proto-historique (~ IIIe-~ IIe millénaires) découvert en 1975, Shortugaï a été fouillé de 1976 à 1979 par la Délégation archéologique française en Afghanistan. Il est situé à l'extrémité orientale de l'ancienne Bactriane, dans l'actuelle province afghane de Takhar, à vingt kilomètres au nord de la ville gréco-bactrienne d'Aï Khanoum et dans la même petite plaine (300 km2) que délimitent l'Amou-Daria (l'ancien Oxus), son affluent la Qoqča et les collines de piémont du Badaxšan. Cet établissement, quoique peu étendu en surface, est la première manifestation connue d'une colonisation, par la civilisation de l'Indus, des régions situées au nord de la chaîne de l'Hindou-Kouch.

Le site se compose de deux buttes éloignées d'une centaine de mètres l'une de l'autre. La première de ces buttes (8,5 ha environ) renferme, sur une épaisseur de trois mètres et demi, les vestiges les plus anciens surmontés des couches de périodes plus récentes. La seconde butte (12 ha environ) n'est composée que des ruines des périodes récentes, sur une épaisseur de deux mètres.

Dans les couches anciennes, la céramique, monochrome ou peinte en noir sur fond rouge, les briques des murs, les perles de pierre semi-précieuse et de faïence appartiennent exclusivement à la période d'épanouissement de la civilisation de l'Indus (~ 2500-~ 2000). Cette installation de la civilisation de l'Indus sur les bords du lointain Oxus repose sur la mise en place d'un réseau d'irrigation dont la fouille a mis les vestiges en évidence. La métallurgie de l'or, du cuivre, du plomb, la taille du lapis-lazuli, de la cornaline, de l'agate, minéraux extraits de l'Hindou-Kouch, constituaient une part importante de l'activité des colons indiens. Des graffiti en écriture de l'Indus, trouvés sur des jarres tournées sur place, montrent que les colons de Bactriane n'ignoraient rien de la culture de leur métropole.

Vers la fin du ~ IIIe millénaire, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur de l'équipe archéologie de l'Asie centrale : peuplement, milieux et techniques

Classification


Autres références

«  SHORTUGAÏ  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La préhistoire et la protohistoire »  : […] Depuis les années 1950, on découvre des nuclei , des « coups de poing », des burins et des grattoirs, dans des abris sous roche ou dans des grottes, à Kara-kamar près de Haibak (C. S. Coon, 1951-1954), à Ak-kupruk (L. Dupree, 1959-1966), et à Ghar-i-mordeh-gusfand (L. Dupree et autres auteurs, 1970) dans la région de Balkh ; à Dara-i-kur au Badakshan (L. Dupree, 1966) et au D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afghanistan/#i_80360

ASIE CENTRALE

  • Écrit par 
  • Henri-Paul FRANCFORT, 
  • Frantz GRENET
  •  • 9 676 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premières villes du Chalcolithique et de l'âge du bronze »  : […] Aujourd'hui, c'est dans la région la plus explorée, la Turkménie, que l'on suit le mieux le développement des agglomérations à partir du début du III e  millénaire. Les fouilles de sites comme Namazga Depe, l'oasis de Geoksjur et Altyn Depe ont fourni des données stratigraphiques et économiques sur cette phase que l'on peut globalement qualifier de proto-urbaine. La séque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-centrale/#i_80360

Pour citer l’article

Henri-Paul FRANCFORT, « SHORTUGAÏ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shortugai/