SERVICES SECRETS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une constante dans l'histoire des sociétés

Approche théorique

Par définition, tout repose sur la notion clé de renseignement ou, selon le terme anglo-saxon, d'intelligence. Il s'agit de réunir des informations d'importance stratégique pour le pouvoir, d'apporter des éléments destinés à orienter une politique particulière, une action économique ou militaire, combinée ou non. Le renseignement témoigne ainsi des imbrications entre démarches politiques, policières, militaires et économiques. Caractérisés par leur pratique du secret, les services de renseignements sont en action permanente, chargés de prévenir toute menace réelle ou hypothétique. Ils intègrent un versant offensif de recherche d'informations et un versant défensif, pouvant recourir par exemple à la désinformation ou « intoxication » de l'ennemi. Ces multiples activités n'ont cessé de se complexifier avec le temps, depuis l'Antiquité jusqu'à l'époque la plus récente.

L'activité de renseignement recouvre tout un éventail de moyens spécifiques. Il y a tout d'abord le secteur du recueil des informations de toute nature, tactiques ou stratégiques, soit par recensement, compilation et recoupement des sources ouvertes (observation des déplacements, presse générale, revues spécialisées, livres, radios, Internet, etc.), soit, pour les sources fermées, par infiltration d'agents, espionnage (écoute des communications, notamment par satellite), interrogatoire, communication de données par des transfuges (ou personnes « retournées »).

Les actions offensives peuvent aussi être déclinées : soutien apporté à des mouvements de guérilla ou de contre-guérilla dans des pays étrangers ; missions d'assassinats ciblés, d'enlèvements, de subversion, de déstabilisation, parfois sous couvert d'actions diplomatiques ou économiques officielles. Quels que soient les services secrets pris en exemple, les membres d'un service Action sont l'objet d'une sélection draconienne, où seuls un ou deux candidats sur dix sont retenus, au terme d'une série très éprouv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Écrit par :

  • : docteur en histoire, enseignant en histoire et géographie, en géopolitique et défense intérieure

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Turquie. Condamnation d’un député kémaliste pour espionnage. 14 juin 2017

vidéo montrant l’interception par les gendarmes d’un convoyage d’armes au profit de la rébellion syrienne, organisé par les services secrets en janvier 2014. L’affaire avait été classifiée par le pouvoir après sa révélation. En mai 2016, le rédacteur en chef de Cumhur […] Lire la suite

Europe – États-Unis. Crise au sujet des pratiques d’écoutes illégales de la N.S.A. 21-29 octobre 2013

l'Europe et les États-Unis] est fondé sur le respect et la confiance, y compris en ce qui concerne le travail et la coopération des services secrets ». Le 25, l'hebdomadaire italien L'Espresso publie des documents sur l'espionnage pratiqué par la N.S.A. en Italie. Le 28 […] Lire la suite

Espagne. Libération de deux otages d'A.Q.M.I. enlevés en Mauritanie. 23 août 2010

libération « est une leçon adressée aux services secrets français » lesquels, en juillet, avaient lancé un raid pour tenter de libérer l'otage français Michel Germaneau, assassiné peu après l'opération. Madrid aurait accepté de verser une rançon de plusieurs millions d'euros. […] Lire la suite

Israël. Implication du Mossad dans l'élimination d'un Palestinien à Dubaï. 15-18 février 2010

portent sur les services secrets israéliens dont les agents, filmés par les caméras de surveillance de l'hôtel, auraient utilisé les passeports de six Britanniques, d'un Allemand ainsi que ceux de trois Irlandais et d'un Français, dont certains auraient la double nationalité. Alors qu'Israël dément toute […] Lire la suite

Inde. Attaque terroriste meurtrière à Bombay. 26-29 novembre 2008

Intelligence, les services secrets militaires pakistanais, le général Shuja Pacha, accepte de se rendre en Inde, à la demande du Premier ministre indien, Manmohan Singh. L'initiative sera toutefois torpillée par les dirigeants de l'armée pakistanaise. Le 29, la police annonce la fin des opérations contre les terroristes islamistes. Le bilan des attaques s'établit à au moins 172 morts, dont au moins 29 étrangers et 9 des 10 assaillants. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pascal LE PAUTREMAT, « SERVICES SECRETS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/services-secrets/