LIFAR SERGE (1905-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rupture et continuité

La Libération de Paris reporte à 1947 la création de son chef-d'œuvre, les métaphysiques Mirages d'Henri Sauguet (décors et costumes de Cassandre). Chassé avec Rouché de l'Opéra de Paris pour s'être compromis avec l'occupant, il fonde et dirige les Nouveaux Ballets de Monte-Carlo où le rejoignent Yvette Chauviré, Janine Charrat, Renée Jeanmaire, Ludmilla Tcherina, Youly Algaroff, Alexandre Kalioujny, Vladimir Skouratoff. Pour eux, il règle Aubade (musique de Poulenc, 1946), Chota Roustaveli (musique d'Arthur Honegger, Alexandre Tcherepnine et Tibor Harsanyi, 1946), ainsi que Dramma per musica (musique de Jean-Sébastien Bach, 1946) et Nauteos (musique de Jeanne Leleu, 1947) qui seront repris ensuite au Palais-Garnier. L'éclat de ces créations, la demande insistante du public et des danseurs entraînent le retour de Lifar au poste de maître de ballet de l'Opéra de Paris en 1947. Mais, il faudra attendre 1949 pour qu'il puisse revenir sur scène en tant que danseur. Féconde mais moins éclatante que la première, cette seconde période voit son autonomie artistique et sa liberté de choix réduites par des œuvres de commande tel Lucifer (1948), sur une musique de Claude Delvincourt. S'il incarne Le Chevalier errant (1950) de Jacques Ibert, il se réserve des rôles de caractère, exalte les jeunes espoirs du corps de ballet dans Septuor (musique de Jean Lutèce, 1950), ses étoiles dans Variations (musique de Franz Schubert, 1953) et Grand Pas (musique de Johannes Brahms, 1953). Il tente vainement de réhabiliter le grand ballet féerie avec Blanche-Neige, en 1951, sur une médiocre partition de Maurice Yvain, mais confirme son originalité dans Phèdre (musique de Georges Auric, décors et costumes de Jean Cocteau, 1950), Fourberies (musique de Gioacchino Rossini, 1952), Noces fantastiques (musique de Marcel Delannoy, 1955). Il présente également ses versions personnelles de L'Oiseau de feu (musique d'Igor Stravinski, décors et costumes de Georges Wakhevitch, 1954) et de Roméo et Juliette (musique de Prokofiev, décors et costumes de Wakhevitch, 1955). Après Chemi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : docteur d'État ès lettres, conservateur honoraire à la Bibliothèque nationale de France, écrivain et critique

Classification

Autres références

«  LIFAR SERGE (1905-1986)  » est également traité dans :

ADRET FRANÇOISE (1920-2018)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Danseuse de « demi-caractère » et directrice de compagnie »  : […] Françoise Bonnet (son véritable nom) est née à Versailles le 7 août 1920. Élevée dans un milieu bourgeois, elle découvre à sept ans le vertige de la danse en esquissant quelques pas très applaudis à la terrasse d'un café de La Baule. C'est une révélation. Ses parents l'encouragent, engagent un professeur particulier et aménagent le salon familial en studio de danse avec parquet et miroir. Victime […] Lire la suite

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 654 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Un classicisme neuf : Balanchine »  : […] Nouveau venu, George Balanchine monte alors Jack in the Box puis La Chatte dansé par Serge Lifar et Olga Spessitseva sur une musique de Henri Sauguet. Balanchine a été formé au Marinski dans l'explosion qui a suivi la révolution de 1917. Il quitte l'U.R.S.S. en 1924. À Paris, dans Le Fils prodigue , il mêle le langage du cirque et celui de la Bible, mais, Serge Lifar lui soufflant l'Opéra de Pa […] Lire la suite

CHARRAT JANINE (1924-2017)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 1 124 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une enfant prodige »  : […] Janine Charrat naît le 24 juillet 1924 à Grenoble, d’un père colonel des sapeurs-pompiers en poste à Paris et d’une mère poétesse, Florence Poey. Fascinée par la danse et la musique – elle joue du piano –, elle se lance très jeune dans la chorégraphie, soutenue par ses parents. À l’âge de sept ans, Janine Charrat crée des solos qu’elle interprète dans des salons parisiens, aidée par sa professeure […] Lire la suite

CHAUVIRÉ YVETTE (1917-2016)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un parcours à l'Opéra de Paris »  : […] Yvette Chauviré est née à Paris le 22 avril 1917 d'un père dessinateur de mode et d'une mère modiste. Elle entre à l'école de danse de l'Opéra de Paris à l'âge de dix ans. Très douée, elle obtient un premier petit rôle dans L' É ventail de Jeanne en 1929 , entre dans le corps de ballet de l'Opéra à l’âge de treize ans et demi et devient première danseuse en 1937. Elle rencontre alors Boris Knias […] Lire la suite

CHORÉGRAPHIE - L'art de créer les gestes

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 3 695 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  La chorégraphie moderne et contemporaine »  : […] Le xx e  siècle va révolutionner l'idée même de ce que peut être une chorégraphie grâce à la danse moderne puis contemporaine. On attribue traditionnellement ce renouveau à deux américaines, Isadora Duncan (1877- 1927) et Loïe Fuller (1862-1928). En réalité, c'est un mouvement qui apparaît presque simultanément aux États-Unis et en Allemagne au tout début du xx e  siècle. La conception qui pré […] Lire la suite

DANSE

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT, 
  • Serge JOUHET
  •  • 5 069 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La danse théâtrale »  : […] Lorsque la danse se présente sous la forme du ballet et qu'elle devient un spectacle en Europe, la plastique prend une place considérable qui l'éloigne de ses origines magiques et religieuses. La définition qu'en donne Théophile Gautier ressortit à l'esthétique du spectateur : « La danse est l'art de montrer les formes élégantes et correctes dans diverses positions favorables au développement des […] Lire la suite

DARSONVAL LYCETTE (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 972 mots

Danseuse française qui fut l'une des interprètes les plus en vue de la « génération Lifar ». Née à Coutances, dans la Manche, le 12 février 1912, Alice Perron, qui deviendra plus tard Lycette Darsonval, s'installe à Paris avec ses parents, à l'âge de dix ans. Elle est très loin de penser qu'elle sera un jour l'une des plus célèbres danseuses étoiles françaises. Ce qui ne l'empêche pas d'esquisser […] Lire la suite

TCHERINA LUDMILLA (1924-2004)

  • Écrit par 
  • Martine PLANELLS
  •  • 660 mots

Artiste française, danseuse, comédienne, directrice de compagnie, figure de la scène mondaine, peintre et sculpteur. Née à Paris le 10 octobre 1924, d'un père russe et d'une mère française, Tcherina, de son vrai nom Monique Tchemerzina, devient l'élève de Blanche d'Alessandri, Olga Preobrajenska et Yvan Clustine. Enfant prodige d'une étonnante beauté, elle danse à seize ans à l'Opéra de Marseille […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Françoise CHRISTOUT, « LIFAR SERGE - (1905-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-lifar/