SÉPULTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mobilier funéraire

Le mobilier funéraire disposé dans la sépulture constitue un témoignage particulièrement précieux pour l'archéologue et l'historien. Sur les croyances d'abord. Là où règne la conception d'une survie matérielle, le mobilier doit permettre au défunt de poursuivre ses activités ; vaisselle et outillage, parfois accompagnés de réserves alimentaires, lui en fournissent les moyens et renseignent en même temps sur les modes de vie effectifs de ces sociétés.

La valeur et la qualité du mobilier varient, certes, avec la dignité et les ressources terrestres du défunt. Il emporte avec lui ses bijoux, ses parures, les pièces les plus rares de son mobilier. Les plus beaux vases des ateliers athéniens ont été trouvés dans les tombes étrusques, les grands cratères de bronze, fabriqués à Corinthe ou en Italie méridionale, décoraient les tombes des princes balkaniques ou celtes. On connaît les importantes trouvailles de céramique, d'objets en laque, de coffrets et de figures en bois trouvés dans les sépultures de Changsha [Tch'ang-cha] en Chine centrale, dans celles des Han au début de notre ère. Les tombes de l'Altaï ont conservé les tapis et les beaux objets de cuir des chefs de tribu de la steppe.

La dignité et l'opulence des princes se continuaient dans l'au-delà par la recherche et le luxe de leur mobilier funéraire. De fameux «  trésors » jalonnent l'exploration archéologique des sépultures : par exemple ceux des princes de Mycènes, qui sont conservés au Musée national d'Athènes, ou les collections fabuleuses de Toutankhamon, sans oublier les très belles découvertes faites dans les tombes royales de Macédoine (Verghina).

Statue du roi, tombeau de Toutankhamon

Photographie : Statue du roi, tombeau de Toutankhamon

Statue du roi, provenant du tombeau de Toutankhamon. Nouvel Empire, XVIIIe dynastie. Bois recouvert de résine et doré, hauteur: 46 cm. Musée égyptien, Le Caire. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin

Photographie : Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin

Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin, provenant du tombeau de Toutankhamon. Nouvel Empire, XVIIIe dynastie. Albâtre, bronze et incrustations de verre. Musée égyptien, Le Caire. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pendentif au vautour, tombe de Toutankhamon, Égypte

Photographie : Pendentif au vautour, tombe de Toutankhamon, Égypte

Pendentif au vautour provenant de la tombe de Toutankhamon. Vallée des Rois, Thèbes. XVIIIe dynastie. Vers 1361-1352 avant J.-C. Or et émail cloisonné. Musée égyptien, Le Caire. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Couronne de Verghina

Photographie : Couronne de Verghina

Cette couronne de feuilles de chêne et de glands en or a été découverte en 1977 dans la tombe royale de Philippe II à Verghina, site de la première capitale de la Macédoine, Aïghai. Poids : 400 grammes. IVe siècle avant J.-C. Musée de Thessalonique, Grèce. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Coffret en or, Verghina

Photographie : Coffret en or, Verghina

Coffret en or provenant de la tombe de Philippe II de Macédoine (vers 382-336 av. J.-C.) à Verghina. Musée archéologique, Salonique, Grèce 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

D'autres objets ont une valeur plus symbolique, confirmant la personnalité et les prérogatives du défunt, ou affirmant ses droits à la vie future. Les tombes à [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Mobilier funéraire, art égyptien, Moyen Empire

Mobilier funéraire, art égyptien, Moyen Empire
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vases canopes

Vases canopes
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Urne cinéraire étrusque

Urne cinéraire étrusque
Crédits : Accademia Italiana, London, Bridgeman Images

photographie

Cratère du Dipylon, art grec

Cratère du Dipylon, art grec
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SÉPULTURE  » est également traité dans :

AFANAS'EVO

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

Afanas'evo est le nom d'une sépulture qui a servi à désigner une civilisation . L'Afanas'ievskaja Gora, c'est-à-dire le mont Athanase, se trouve en Russie, au nord de Minoussinsk, près de Bateni, dans la région de Khakassie. La culture d'Afanas'evo est la plus ancienne civilisation d'éleveurs connue dans l'est de l' Asie centrale. Elle dura du III e  millénaire au début du II e , et s'étendait sur […] Lire la suite

AGUADA CULTURE

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 372 mots

Développée dans le nord-ouest de l'Argentine, dans la région qui s'étend depuis la vallée Calchaqui jusqu'au nord de la province de San Juan, la culture aguada se situe, chronologiquement, dans la période céramique moyenne, entre 650 et 850. L'économie aguada était basée sur l'agriculture qui utilisait probablement des techniques d'irrigation ; elle était complétée par l'élevage du lama. L'artisan […] Lire la suite

ALTAÏ TOMBES DE L'

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 552 mots

L'expression « tombes de l'Altaï » est un vocable courant pour désigner les tombes à tumulus ou à kourganes du Haut-Altaï, témoins de la culture de Pasyryk du ~  v e au ~  ii e siècle et de celle de Shibe du ~  ii e siècle au ii e  siècle. La culture de Pasyryk est illustrée par le kourgane I de Pasyryk, fouillé en 1929 par M. P. Gryaznov, les kourganes II et III du même site et ceux de Tuekta, […] Lire la suite

AMARNA TELL EL-

  • Écrit par 
  • Alain-Pierre ZIVIE
  •  • 2 307 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La tombe royale et les sépultures des notables »  : […] On n'a retrouvé à Amarna qu'un nombre insignifiant de tombeaux quand on songe à la population qui habita cette ville et y mourut. C'est que, comme très souvent en Égypte, on ne s'est intéressé surtout qu'aux sépultures les plus importantes. Or, du fait qu'Akhetaton a été assez rapidement abandonné par ses habitants, et en premier lieu par ses notables qui n'avaient pas coupé tous les liens avec Th […] Lire la suite

ANTINOÉ

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène RUTSCHOWSCAYA
  •  • 662 mots
  •  • 1 média

La ville d'Antinoé fut fondée par Hadrien en 132. Elle devint, à l'époque chrétienne , le siège d'un évêché dépendant de Thèbes, puis fut élevée au rang de métropole de la Thébaïde à partir de Dioclétien. Les ruines s'étendent sur la rive orientale du Nil en face de Rôda, à 290 kilomètres du Caire. La ville romaine est située dans la plaine derrière le village de Cheykh Abadeh. Sur les premiers co […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie du temps présent

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 857 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Archéologie des conflits et des charniers »  : […] Toutes ces études innovantes posent évidemment le problème de la définition de l'archéologie, mais aussi de ses limites chronologiques. Le débat a été posé très concrètement en France au début des années 1990 à propos de l'écrivain Alain-Fournier, l'auteur du Grand Meaulnes , mort au front au début de la Première Guerre mondiale, à l'occasion de la fouille de sa tombe qui avait été localisée dans […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Luc BOURGEOIS
  •  • 4 882 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Espaces funéraires et édifices religieux »  : […] L’anthropologie physique, qui s’était fourvoyée dans des théories raciales au début du xx e  siècle, a connu une renaissance à partir des années 1980 sous la forme d’une « anthropologie de terrain », fortement influencée par les méthodes de la médecine légale, et d’une paléoanthropologie de laboratoire, qui s’ouvre sur un large spectre de thèmes (démographie, pathologie, épidémiologie, génétique, […] Lire la suite

ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - La formation des États indianisés

  • Écrit par 
  • Janice STARGARDT
  •  • 4 710 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les grandes villes pyues »  : […] Au premier rang se trouvent les résultats des recherches du Service archéologique birman. Des fouilles systématiques menées sur les sites de trois grandes villes pyues, Beikthano , Halin et Śrī Kṣetra, dont l'aire fortifiée est respectivement de 9, 6 et 9 kilomètres carrés, ont bien enrichi la documentation concernant les origines de la civilisation en Birmanie et ont permis de rapporter la chron […] Lire la suite

AU ROYAUME DES OMBRES. LA PEINTURE FUNÉRAIRE ANTIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Mathilde MAHÉ
  •  • 958 mots

L'exposition qui s'est tenue au musée de Saint-Romain-en-Gal - Vienne, du 8 octobre 1998 au 30 janvier 1999 –  Au royaume des ombres, la peinture funéraire antique  – visait à faire comprendre, à partir de documents archéologiques et iconographiques, le sens que pouvait revêtir la mort pour les Anciens, et la place qu'occupaient les défunts, ces « ombres » de l'imaginaire antique, dans la société […] Lire la suite

CAHOKIA

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 1 734 mots

Dans le chapitre « La cité de Cahokia »  : […] Le site de Cahokia a été largement préservé. Sa partie centrale se trouve dans un Parc national. Localisé dans la plaine inondable du bassin du Mississippi, le site connaît son apogée entre les xi e et xiv e  siècles de notre ère, durant la Mississippian Period. Occupé depuis 700, ce serait, vers l'an 1000, d'après les éléments actuellement disponibles, le plus grand site préhistorique des Éta […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

31 juillet 1996 France. Arrestation des auteurs présumés de la profanation du cimetière de Carpentras

sépulture et injures par emblème envers un groupe de personnes en raison de leur race, origine ou religion.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARTIN, « SÉPULTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sepulture/